Lashlabask

Lashlabask, un forum rpg sur le monde magique d'Harry Potter!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hermy et Dray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Hermy et Dray   Dim 2 Mar - 5:57

Alorsa voila, ceux qui sont dans College Poudlard, la conaissent déjà, Bonne lecture si c'est se que vous comptez faire...

C'est une histoire completement inventé de la septième année de Harry Potter et compagnie, mais comme vous vous en doutez, elle parle surtout de Drago et Hemione:



Chapitre 1 : Rentrée particulière

Hermione Granger, âgée aujourd'hui de 17 ans, allait de nouveau faire sa rentrée au très célèbre collège de sorcellerie : Poudlard. Cette jeune fille avait énormément changé depuis l'année dernière, elle avait décidé de lisser ses longs cheveux châtains de façon permanente grâce à un sort de haut niveau appris dans la revue "Sorcière Hebdo", ce qui lui allait à merveille. Elle avait aussi beaucoup grandit et son corps abordait maintenant des formes très féminines qui faisaient de nombreux dégâts, elle était devenue tout simplement une jeune femme, une magnifique jeune femme. Elle était très excitée à l'idée de retrouver ses amis, cela faisait 3 mois qu'elle ne les avaient pas vus, bien sure ils avaient gardé contact en s'écrivant régulièrement, mais ils ne s'étaient pas vus une seule fois de toute les vacances. Elle se regarda une nouvelle fois dans le miroir, remis une couche de gloss transparent sur ses lèvres fines. Une fois chose faite, elle recula et elle s'admira encore une fois. Elle portait un jean délavé taille basse ainsi qu'un petit haut à bretelle blanc portant le numéro 23, son chiffre porte bonheur. Sa façon de s'habiller était assez simple et basic, elle n'était pas le genre de fille provocante et aguicheuse qu'elle avait put croiser dans de nombreuses rues lors de ses nombreuses sorties. Elle ajouta la touche finale à sa préparation, un joli piercing munit d'une pierre violette qu'elle positionna à son nombril, c'était un petit cadeau de son ex petit ami français, Julien. En y repensant elle sentit une pointe lui fendre le coeur, la séparation avait était très douloureuse, même si elle n'était pas tombée amoureuse de lui, elle s'était attachée à ce garçon si gentil, sensible et beau comme un dieu, jamais elle n'avait pensé que les français étaient aussi beau... Elle remercia en silence Julien pour son geste, elle avait fait ce piercing sur un coup de tête mais ne le regrettait pas le moins du monde, elle trouvait ça terriblement sexy et puis elle trouvait que ceci cassé assez bien avec son image de première de la classe qu'elle ne pouvait plus supporter. Elle sourit à son reflet, elle voulait que tout soit parfait pour cette rentrée. Cette année n'était pas une année comme les autres, elle avait été nommée préfète en chef de la maison des Gryffondors, seul deux préfets en chef avaient été nommés pour cette année, car seul les deux premières maisons de l'année dernière avaient étaient choisies, mais elle ne savait pas encore qui était l'autre chanceux, mais elle se doutait que celui ci était sûrement un Serpentard.

« Pourvu que ce ne soit pas l'autre abruti » pensa t'elle.

Une voix retentit d'en bas des escaliers, ce qui la fit sortir de ses pensées.

Mère :
Hermione, dépêche toi tu va être en retard, le train part à 11h pile, chérie.

Hermione : Oui maman j'arrive tout de suite.

Elle regarda sa chambre une dernière fois, elle allait lui manquer pendant cette année, elle était devenue comme une sorte de repère, de lieu de sûreté quand elle n'allait pas bien, elle sourit une dernière fois puis referma la porte sur elle et descendit les escaliers en trombe et s'engouffra dans la voiture ou sa mère l'y attendait.

Mère : Bon j'espère que tu n'as rien oublié, tu as vérifié avant de partir ?

Hermione: Maman, ne t'inquiète pas j'ai bien tout, et puis c'est pas la première année que je part !!

Mère : Oui bien sure, je suis désolée, je deviens trop protectrice, mais depuis que ton père est...

Hermione : Je sais... je sais, je n'ai pas oublié, je... j'ai tout pris...

Hermione sentit son ventre se contracter, comme si tout d'un coup il devenait de plus en plus lourd, elle sentit comme une légère brise glacial se rependre sur sa peau, elle se mordit la lèvre pour ne pas céder à la tentation de s'effondrer dans les bras de sa mère pour que celle-ci la cajole comme une petite fille, elle n'avait pas le droit, elle devait être forte. Elle sentit son poing se resserrer dans sa paume et sentit ses ongles s'enfoncer dans sa chair. Comment aurait t'elle pu oublier ? Comment aurait t'elle pu oublier la mort de son propre père ? Cela faisait plus de 2 mois maintenant mais la douleur était la même, toujours aussi intense, jamais elle ne s'était estompée depuis. Elle s'efforça de reprendre ses esprits, sa mère la tira une nouvelle fois de ses pensées.

Mère : Ca y ai on est arrivé ma chérie.

Hermione : Ok, bon et bien j'y vais.

Elle sortit de la voiture, mis ses affaires sur un chariot et commença à partir quand ça mère l'interpella.

Mère : Tu es sure que tu ne veux pas que je t'accompagne ? Je n'aime pas trop te voir y aller toute seule.

Hermione: Ca va aller, ne t'inquiète pas, je suis une grande fille, et puis tu sais à quel point je déteste les au revoir, je n'ai pas envie de voir couler mon mascara, il m'a coûté cher tu sais.

Mère : Oui bien sure, bon prend soin de toi surtout, et envoie moi de tes nouvelles, oh et je t'enverrai tes cadeaux pour noël.

Hermione: D'accord je te remercie.

Elle s'approcha de sa maman et l'a pris dans ses bras une dernière fois, l'embrassa tendrement sur la joue, sa mère émis un faible sourire, sa fille était d'une force qu'elle enviait, mais c'était mieux ainsi. Hermione respira un grand coup puis se dirigea d'un pas conquerrant vers la voix 9 3/4.

« Et c'est parti pour une nouvelle année » pensa t'elle.

A peine eu t'elle franchit le mur qu'une main pesante se posa sur son épaule.

Inconnu : Vous êtes bien Melle Granger ?

Hermione : Ca dépend ce que vous lui voulez ...

Voyant que l'homme n'était pas du genre à plaisanter elle ajouta

Hermione : Oui c'est bien moi, que ...

Inconnu : Veuillez me suivre je vous pris.

L'homme pris ses bagages et l'a dirigea à bord du train dans un compartiment situé tout au début, c'était le compartiment uniquement réservé aux deux préfets.

Hermione : Oh si ça ne vous dérange pas, je préfère faire le voyage avec mes amis, ils ne vont pas tarder à arriver.

Inconnu : Le règlement exige que les deux préfets effectuent leur voyage ensemble dans un compartiment qui leur est propre.

Hermione: Bien, si le règlement l'exige, je suppose que je n'ai pas le choix.

L'homme ne cilla même pas à sa remarque, d'ailleurs il ne comportait aucune autres expressions sur son visage peu amical, il pris les affaires d' Hermione, ouvrit la porte du compartiment, et jeta les affaires, sans grand soin, sur un siège puis s'en alla sans un regard pour elle.

Hermione : Oh m'aider pas surtout, je vais me débrouiller toute seule.

Hermione sentit une présence dans le compartiment, « sans doute le deuxième préfet » pensa t'elle, elle se tourna vers sa valise et essaya de la porter au coffre juste au dessus.

Hermione : Oh tu pourrai m'aider s'il te plait, elles sont un peu trop... lourdes....


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Dim 2 Mar - 5:58



Chapitre 1 : Rentrée particulière (SUITE)

Hermione se retourna et fit face au second élève, elle en eu le souffle coupé. Elle laissa sa phrase en suspend essayant de reprendre ses esprits. « Non pas lui » pensa t'elle. Devant elle se tenait bien un Serpentard, mais aussi le pire que la maison puisse avoir. Il se tenait tranquillement assis, tenant une revue. Il l'a scruté de son petit air supérieur, ne se privant pas du sourire narquois qui naquit sur ses lèvres. Ainsi son cauchemar prenait forme, devant elle se tenait Drago Malfoy, habillé de son uniforme de sorcier et mettant en évidence son insigne représentant un serpent, l'insigne de sa maison. L'élève aux cheveux de couleur blonde platine, qui pour cette année ne comportait aucune trace de gel, la dévisagait de son regard bleu azur. Il semblait très amusé de la situation

Drago : Tu devrais fermer la bouche Granger, tu ressemble à une carpe sortit de l'eau.

Hermione : Malfoy... c'est pas possible, non pas toi ...dis moi tu est né juste pour me pourrir la vie ou c'est juste une impression ?

Drago : Non c'est bien la réalité et tu ne peux pas savoir avec quelle joie immense j'effectue mon devoir.

Hermione : Bien sure, le contraire m'aurait étonné, donc je suppose que c'est toi le second préfet ?

Drago: Quel sens de la déduction, alors la tu m'impressionne.

Hermione: J'aurais du me douter que papa Malfoy payerai pour que son fils chéri devienne préfet, remarque ce n'est pas grâce à tes qualités que tu aurait pu le devenir.

Drago : Merci venant de ta part ce compliment me touche.

Elle poussa un soupir de frustration, il fallait qu'elle fasse avec, elle laissa sa valise sur le siège, pris son disc man et alla s'asseoir sur la banquette en face de Malfoy, elle le regarda d'un regard méprisant, signe qu'il ne devait plus lui adresser la parole, elle se cala dans le coin de la banquette, mis son disc man en route et ferma les yeux pour ne pas voir cette face de petite fouine qui lui donnait des nausées. Hermione ne mit pas longtemps à s'endormir, bercée par les ballottements du train, elle était complètement épuisé et ne dormait plus depuis plusieurs jours, la fatigue se fit sentir, elle se laissa aller à un profond sommeil.

Malfoy cessa de lire sa revue sur les plus célèbres joueurs de Quidditch et scruta Hermione de son regard perçant, il haussa légèrement son sourcil droit, signe qu'il réfléchissait. Il s'amusa à la détailler de haut en bas, sans quitter son sourire ironique.

Il avait l'impression de la regarder pour la première fois, elle avait énormément changé, elle était devenue extrêmement jolie dut il reconnaître. C'était la première fois qu'il l'a voyait habillé comme une moldue, chose dont il avait horreur mais il dut aussi reconnaître que cela lui allait à ravir. Elle était vraiment jolie quand elle dormait, elle semblait paisible, tel un ange. Et elle ne posait plus son regard empli de haine qu'elle n'avait que pour lui. Cela faisait tellement longtemps que tout deux se lançaient des vannes, depuis leur première rencontre il y avait 7 ans de cela maintenant. Ce comportement était même devenu une sorte de rituel, presque un jeu. Il l'a contempla, il avait enfin l'opportunité de le faire sans qu'elle ne se mette à lui lancer toutes les insultes habituelles qu'elle ne réservait rien que pour lui. D'un geste vif, sans pouvoir se l'expliquer ni même réfléchir il pris la couverture qui se trouvait à coté de lui et la déposa délicatement sur Hermione. Voyant que celle ci commença à bouger il se précipita sur sa banquette et se replongea dans son bouquin, comme si de rien n'était. Une fois assis, il s'insultât de tous les noms d'oiseaux et se maudit pour le geste affectif qu'il venait d'avoir en vers elle. Hermione se réveilla ½ heures plus tard. Elle s'étira, elle avait mal au dos à cause de cette banquette inconfortable. Elle fut aussi étonnée de trouver une couverture sur elle, elle regarda Drago et leva vers lui un sourcil interrogateur.

Drago : Oh ne te fais pas de film, Potter est passé te voir et te l'a mise

Hermione : C'est une délicate intention de sa part, heureusement qu'il existe encore des hommes courtois de ce jour.

Drago: Si tu le dis... tu devrais mettre ta robe de sorcière, on va bientôt arriver.

Hermione regarda la pièce et fut gênée de constater qu'elle ne pouvait se changer sans échapper aux regards de son colocataire. Drago s'en rendit compte et ne put réprimer un sourire sadique qui l'a fit frissonner, c'était la première fois que en l'espace de quelques secondes elle avait trouvé Drago sexy, elle se sentit idiote d'un coup, elle commençait à perdre la tête.

Drago : Oh ne t'inquiète pas Granger j'en ai vu d'autres et des bien plus jolies crois moi...

Hermione: Cela ne metone pas vue la reputation de tombeur que tu as... dit elle d'un ton sarcastique. Mais tu as plutôt intérêt à te retourner si tu ne veux pas un joli oeil aux beurre noir pour atténuer ton teint de cadavre.

Drago : Comme vous voudrez princesse, tu vois que je ne suis pas si pervers que ça...

Hermione : Désolée mais tu ne pourra pas effacer l'image que j'ai de toi et elle n'est pas très flatteuse. Elle enleva son haut et sentit une petite piqûre.

Hermione : Aie !!!

Drago : Qu'est ce qui se passe encore ?

Hermione : Rien. Ouille. Elle avait une douleur terrible sur son omoplate droite.

Drago : Allez c'est bon je vais pas te manger, montre moi. Il se retourna vivement et l'a trouva en soutien gorge, un très joli soutien gorge en soie rouge, d'un geste rapide elle plaqua son top pour se cacher, elle regarda le sol, terriblement gênée.

Drago: Heu ... je peux regarder, enfin si tu veux bien ? dit il d'une voix timide.

Hermione fut très étonnée c'était la premier fois qu'elle voyait Malfoy aussi gêné et aussi timide, il avait l'air d'un petit garçon pris en faute. Elle réfléchit un instant, sa blessure lui faisait vraiment mal, Malfoy pourrai peut être faire quelque chose.

Drago : Je ne vais rien te faire rassure toi, et puis il est mal vu de s'attaquer à son ennemi quand celui ci est de dos, j'ai ma fierté à préserver moi.

Hermione : D'accord, si tu me promet de laisser tes mains en vue.

Drago : Tu ne crois tout de même pas que je poserai mes mains sur toi.

Hermione soupira d'exaspération, non décidément il ne changera jamais. Il s'approcha d'elle avec un sourire coquin, sa démarche était très féline, comme si il s'approchait de sa proie. Elle se retourna pour lui montrer là d'ou venait sa douleur, elle était très anxieuse, comment pouvait elle laisser Malfoy l'a toucher. Il se plaça derrière elle, il posa délicatement sa main sur l'épaule d'Hermione, elle fut parcouru d'un frisson au moment ou la peau de Drago entra en contact avec la sienne, sa main était si froide, mais était ce sa froideur ou le contact lui même qui l'avait fait frissonner ? Elle fut surprise de la douceur de la peau de son ennemi, et la tendresse avec laquelle il l'a touché. Il poussa délicatement la bretelle de soutient gorge qui barré la petite plaie. Au grand étonnement de celui ci, elle se laissa faire. Il posa un doigt sur la blessure avec précaution.

Hermione : Aie !!! Fais attention, ça fait mal

Drago : Qu'es ce que tu peux être douillette, ce n'est rien tu as juste une petite coupure, tu as du te blesser avec la fermeture éclair de ton haut.

Hermione : Oui sûrement.

Il alla fouiller dans sa valise et sortit sa baguette magique et alla se replacer derrière elle, et tapota tout doucement sur la plaie en prononçant une formule magique.

Drago : Voila tu n'a plus rien.

Hermione : Je suppose que je dois te remercier, il faudra que tu m'apprennes ce sort, il pourrait m'être très utile.

Drago : Alors là tu peux toujours rêver, Granger.

Hermione : Si on m'avait dit qu'un jour je me retrouverais dans cette situation et qui plus est avec toi, je crois que j'aurais envoyé la personne à l'asile le plus proche.

Drago : Oui je te comprend j'aurais fait la même chose.

Hermione : Si tu raconte à qui que se soit ce qui viens de se passer, je te tue c'est clair ?

Drago : A qui voudrais tu que je raconte ça ? J'ai ma réputation à préserver moi. Il retourna à sa lecture sans un regard pour elle et ajouta d'un ton détaché :

Drago : Ah au fait très joli le piercing...

Hermione ne put réprimer un magnifique sourire, ce compliment l'avait touché, ainsi il l'avait remarqué, elle se ressaisit vivement, elle ne voulait pas que Drago l'a voie sourire bêtement après un compliment de sa part.

Ils ne se reparlèrent plus jusqu'a l'arrivée du train à Poudlard.


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Dim 2 Mar - 5:58



Chapitre 2 : Cohabitation difficile

Hermione descendit avec un sourire resplendissant, enfin elle était chez elle, elle contempla le château, elle avait beau le connaître par coeur et sous tous les angles, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver la même admiration en le contemplant. Une personne criant son nom la fit sortir une fois de plus de ses pensées.

Harry : HERMIONE, HERMIONE, celle ci se retourna avec un énorme sourire en reconnaissant cette voix si familière.

Il était là courant vers elle, « oh mon dieu qu'il est beau » pensa t'elle, son meilleur ami était devant elle, l'a fixant un instant comme pour la contempler. Ils se sourirent timidement et enfin ils se prirent dans les bras.

Harry : Comme tu m'as manqué.

Hermione : Tu m'as aussi manqué Harry. Tu as beaucoup changé, dis moi, tu es devenu très mignon, attention à pas faire trop de ravage cette année.

Elle se détacha de lui pour mieux l'admirer. C'est vrai qu'il avait énormément changé, il avait grandi, beaucoup grandi, toujours ses cheveux de couleur noir corbeau tout en bataille donnant un petit coté sexy à son propriétaire et couvrant aussi cette cicatrice devenue légendaire, ses beaux yeux verts rieurs la regardant avec tendresse, son visage était le même avec ses mêmes expressions mais à la fois différent, il paraissait beaucoup plus mure et plus sure de lui et il avait un charme fou. Comment pouvait on changer autant en seulement 3 mois ? Elle le regarda et le pris une nouvelle fois dans ses bras.

Ron : Hé ho moi aussi je suis la, merci de s'en être rendu compte.

Harry : Hermione, je te présente Ron, un vieil ami.

Hermione: Oui il me semble que vous me dites légèrement quelque chose.

Ron : Merci ça me touche...

Hermione éclata de rire et pris Ron dans ses bras, comme s'était si bon de les revoirs, le trio était enfin réuni pour une nouvelle année d'aventure.

Harry : On t'a cherché partout dans le train, tu était ou ?

Hermione : Oh, j'étais dans le compartiment réservé aux préfets en chef, désolée je n'ai pas eu le droit de vous rejoindre.

Harry : Ca ne fait rien, alors qui est l'autre préfet ?

Hermione : A votre avis qui à assez d'argent pour faire pression sur l'administration du collège ?

Ron : Malfoy

Hermione : Bingo, au fait merci Harry pour la couverture dans le train c'était gentil de ta part.

Harry : Quelle couverture ? De quoi tu parles ?

Hermione : Ce n'est pas toi qui m'as mis une couverture quand je dormais ?

Harry : Bah non, je t'ai dit qu'on ne savait même pas ou tu était.

Hermione :
Oh, j'ai du rêver alors...

McGonagall : Ah enfin je vous trouve, bonjour Mr Potter, Mr Weasley, excuser moi de venir troubler ces touchantes retrouvailles mais je dois vous emprunter Melle Granger.

Ron : Très bien, aucun problème professeur, à plus tard Hermione

Hermione: Oh heu bien sure, à plus tard les garçons. Et Hermione s'en alla avec le professeur McGonagall, responsable de la maison des Gryffondors. Une fois qu'elle fut éloignée, Harry soupira.

Harry : J'ai comme l'impression qu'on va moins la voir cette année avec ce poste de préfet en chef.

Ron : Ouais, je le crois aussi, tu as remarqué à quel point elle a changé ?

Harry : M'en parle pas je la trouve ...

Ron : Magnifique.

Hermione suivit McGonagall jusqu' a un grand escalier en marbre de couleur blanc cassé ou l'attendais Malfoy, il l'a regarda d'un air hautain, elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel et de soupirer d'exaspération, décidément il était vraiment bizarre.

Tout trois se dirigèrent dans un immense couloir et assez étroit, situé au 3ème étage, qui déboucha sur un gigantesque tableau représentant une magnifique jeune femme, sûrement une comtesse vu les vêtements qu'elle portait. Elle regarda Malfoy d'un air gourmand et lui sourit d'un sourire charmeur, quand à lui il lui souffla un baiser, ce spectacle donna la nausée à Hermione qui ne s'en cacha pas. "Grenadine" cria McGonagall, et le portrait bascula.

McGonagall : Bien vous vous trouvez dans vos appartements conçus spécialement pour les préfets en chef, vous y resterai tout au long de l'année, vous disposez d'un salon commun ainsi qu'une salle de bain, à votre droite Miss Granger vos appartements, et à votre gauche se trouve les vôtres Mr Malfoy.

Elle s'apprêta à partir puis ajouta :

McGonagall : Connaissant vos relations, essayez de ne pas vous entretuer, sur ce bonne nuit. Elle claqua du doigt et de la nourriture apparut sur la table, puis elle quitta la pièce.

Drago : Quand mon père apprendra ça ...

Hermione : Papa Malfoy, toujours au petit soin de son fils chéri pour préserver sa réputation, comme c'est attendrissant, ça doit bien être la seule marque d'affection qu'il peut avoir à ton égard...

Drago : Attention Granger, ne dit pas des choses que tu pourrais regretter... n'oubli pas que je suis préfet et que j'ai le droit d'enlever des points

Hermione : N'oublie pas Malfoy que je suis préfète aussi et que j'ai les mêmes pouvoirs que toi...

« Elle à du caractère » pensa t'il. « J'aime bien ça ». Malfoy s'approcha de la table, inspecta la nourriture déposée sur la table et décida de prendre une pomme. Il leva la tête, et regarda Hermione d'un air méprisant et glacial.

Drago: Et bien moi qui croyait que cette année serait une des meilleures, je me retrouve à partager un appartement avec une sang de bourbe..

Hermione : Parce ce que tu crois que moi ça me plaît d'être 24/24 avec une fouine arrogante ?

Drago : Evidement...n'importe quelle fille payerai très cher pour pouvoir partager ne serai ce que cinq minutes en ma compagnie... à bien y réfléchir tu dois être la seule fille qui ne me trouve pas séduisant... Serais-tu lesbienne Granger ?

Hermione : Pour ton information je préférerai devenir lesbienne que d'avoir des vues sur une petite fouine dans ton genre, les filles ne veulent sortir avec toi simplement à cause de ton nom et de ton argent, et je trouve ça encore plus pitoyable, ne te fait pas d'illusion Malfoy tu n'a absolument rien de séduisant....

Sans même un regard pour Malfoy, elle se dirigea dans sa chambre, ravie d'avoir pu lui rabattre le caquet sans qu'il ait eu le temps de répliquer. Une fois dans sa chambre, elle remarqua que ses valises étaient déjà là, elle admira la pièce, elle était vraiment très jolie et agréable, elle inspirait la douceur, la sûreté, elle ressemblait légèrement à sa propre chambre. Un feu de cheminée avait été allumé et diffusait de la chaleur dans la pièce, un lit en baldaquin sur sa droite munis de dentelle et de voile de chaque coté, un bureau imposant en chêne sur sa gauche, un sofa de velours rouge ainsi qu'une petite table à ses cotés, de grandes fenêtres qui laissaient entrer la lumière, ainsi qu'une immense penderie, rien que pour elle. Tout était parfait, elle adopta l'endroit de suite. Epuisée par le voyage elle se laissa tomber sur son lit, les mains sur son ventre, fixant le plafond, le voyage avait était un des plus bizarre qu'elle ai connu, Malfoy était vraiment quelqu'un de très complexe, elle se demandait se qui pouvait bien se cacher sous cette carapace de gros dur, car elle était persuadée qu'il y avait quelque chose, cette après midi en était la preuve, il avait été d'une douceur infinie envers elle, rien que de penser au contact de sa peau sur la sienne elle fut parcouru d'un frisson. A présent elle était persuadée que c'était Malfoy qui avait mis la couverture sur elle, elle ne put réprimer un sourire ravi.

De son coté Malfoy était accoudé à la fenêtre regardant la pluie tomber, il était perdu dans ses pensées, que c'était il passé cet après midi ? Pourquoi avait il été aussi gentil envers elle ? Ce n'était pas dans sa nature, il ne devait exprimer aucune sympathie envers son entourage, il devait rester froid, son père lui avait répété une centaine de fois qu'il ne fallait jamais montrer le moindre sentiment envers ses proches et encore moins à ses ennemis, et qu'elle jolie ennemie qu'il avait là. Il repensa à la douceur de sa peau, le petit grain de beauté sur son épaule, le parfum envoûtant qui émanait d'elle, de ses cheveux, il se rappela qu'elle sentait la vanille, son parfum préféré. Il fallait qu'il se ressaisisse, il n'avait pas le droit de se laisser aller à ce genre de pensées, il enleva son t-shirt et commença à faire des pompes. Il avait trouvé ce remède pendant les vacances, chaque fois qu'il n'allait pas bien ou qu'il était en colère, il faisait des pompes, et cela lui avait bien servi, son corps était magnifiquement sculpté. Drago était un garçon assez grand, il était aussi musclé, de beaux abdos bien dessinés se contractés lors de ses tractions, ses muscles roulaient sous son effort physique, les entraînements de Quidditch avait bien fonctionné sur lui. Il pensa à elle, elle devait être à coté, elle était à quelques mètres de lui pourtant tellement inaccessible.

Hermione décida qu'il était un peu tard pour la réflexion, elle se leva et fit apparaître une chaîne hi-fi sur le bureau à l'aide de sa baguette magique et mis une chanson bruyante comme elle les aimés. Elle se mit au milieu de la pièce et commença à onduler son corps au rythme de la musique, elle aimait danser, elle commença à chanter à l'aide d'un micro imaginaire et bougea de plus belle, en même temps elle rangeait ses affaires dans les armoires qui avaient été mises à sa disposition. Les portes de l'armoire s'ouvrirent d'un seul coup et une multitude de vêtements se mirent à voler dans la pièce et se plièrent d'eux mêmes.

Malfoy intrigué par le bruit que faisait Hermione, se décida à aller voir ce qu'elle fabriquait, il entrouvrit la porte délicatement pour ne pas annoncer sa présence, il fut très étonné du spectacle qui s'offrait à lui, Hermione était entrain de se trémousser au son d'une musique assez bizarre, « Sûrement une musique de Moldu » pensa t'il, il sourit à la vu de cette fille qui se trémoussé, il aimait beaucoup sa nouvelle coiffure et il du reconnaître qu' elle était vraiment bien foutu, elle était fine mais avec des rondeurs là ou il fallait, il l'a détailla de la tête au pied sans en laisser une miette, il voulait découvrir chaque parcelle de sa peau, il s'arrêta sur ses fesses qu'il trouva agréable à regarder, musclé comme il les aimaient, son ventre était plat et laisser apparaître des abdos bien travaillés, elle avait le plus beau ventre qu'il ai jamais vu, et dieu sais combien il en avait vu. Hermione sentit tout d'un coup un regard pesant sur elle, ne laissant rien paraître, elle regarda discrètement le miroir devant elle et vis le reflet de Drago l'observant au coin de la porte. Elle sentit que son regard l'a détaillé, elle ne put explique pourquoi mais elle aima la façon qu'il avait de la regarder, elle se senti vivante d'un coup, elle se trémoussa de plus belle pour voir l'effet que son corps produisait sur lui, elle fut ravie du résultat elle put lire du désir dans les yeux de Malfoy, il fut une époque ou elle l'aurait cogné pour avoir oser poser ce regard sur elle, mais à présent c'était différent, elle se sentait différente. Elle entendit la porte se refermer, elle laissa échapper un sourire de vainqueur, elle avait eu Malfoy à son propre piège, il n'avait pas osé rentrer ni même la ridiculiser, il avait été gêné de la situation et était reparti sans demander son reste. Elle se changea et se glissa dans son lit bien chaud, demain allait enfin commencer sa première journée de cours, même si elle n'avait plus le même engouement pour les études, elle était pressé de voir ses nouveaux professeurs, de découvrir ses nouvelles matières et surtout de voir ses amis, ils lui avaient énormément manqué. Elle s'endormit enfin après plusieurs minutes de réflexion.


dites moi si c'est bien. Je met la suite ?


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Dim 2 Mar - 7:39



Chapitre 3 : Découverte corporelle

Le lendemain elle fut réveillée par les rayons du soleil qui donnaient à la pièce une clarté apaisante. Elle s'étira, elle avait bien dormi pour une fois

Elle se leva, regarda à la fenêtre et vis qu'il faisait très beau dehors, ce qui l'a mis tout de suite de bonne humeur. Elle pris ses affaires et se dirigea dans la salle de bain, elle ouvrit la porte et tomba sur Malfoy entrain de se brosser les dents vêtu simplement d'une serviette de bain enroulé à sa taille. Il l'a regarda un instant et sourit intérieurement de satisfaction en l'a voyant rougir. Elle essaya de reprendre ses esprits mais là, le spectacle l'avait complètement abasourdi, elle n'avait jamais imaginer que Malfoy pouvait être aussi beau et aussi bien fait, elle avait était surprise, agréablement surprise, elle sentit une douce chaleur l'envahir, il faisait vraiment chaud dans cette salle de bain tout d'un coup, elle secoua la tête et se força à reprendre ses esprits et entra comme si de rien n'était.

Drago : Va y entre fait comme chez toi...

Hermione : Mais je suis chez moi.

Elle se plaça au lavabo à coté de lui le regarda d'un air méprisant et se brossa les cheveux.

Drago : Tu as une des ces têtes le matin, pas étonnant que tu n'est personne dans ta vie, tu as une tête affreuse.

Hermione: Merci du compliment, et bien moi j'en deviens à me demander si tu n'a pas jeter un sort à toutes les filles avec qui tu es sorti, enfin sorti...je devrais dire coucher...Comment ont-elles fait pour te trouver ne serai qu'un instant : séduisant ? Berk j'en ai des nausées rien que d'y penser...

L' atmosphère était vraiment pesante dans la salle de bain, les minutes passèrent sans que l'un ou l'autre ne se décide à parler mais tout deux se jetaient comme même des petits regards en coin, comme pour savoir ce que pensait l'autre. Malfoy quitta la pièce sans un mot sans un regard pour Hermione. Une fois prête pour déjeuner elle se décida enfin à aller le chercher pour qu'ils descendent à la grande salle, mais elle fut surprise de trouver sa chambre vide. Profitant de son absence, elle entra dans la chambre de son ennemi, elle vit que le lit n'était pas fait, pourquoi cela ne l'étonnait pas le moins du monde ? La chambre de Drago était tout le contraire de la sienne. Celle-ci était de couleur verte, la disposition des meubles était la même pourtant elle ne pu s'empêcher de penser que cette pièce avait une ambiance froide. Sa chambre respirait son odeur, une délicieuse odeur dut elle reconnaître, elle aimait bien son parfum, elle regarda les quelques magasines éparpillés sur le sol, regarda les quelques photos sur le bureau, et se décida à quitter la pièce de peur que celui ci ne revienne sur ses pas. Elle descendit dans la grande salle rejoindre ses amis, elle les repéra de suite et se précipita vers eux, elle s'assit à coté de Ron et fit face a Harry.

Hermione: Salut, bien dormi vous deux ?

Ron : Impeccable.

Harry : Ca peut aller...

Ron : Alors comment c'est passé ta première nuit avec l'autre abruti ?

Harry: Il ne t'a pas fait de mal j'espère ? Car si c'est le cas je te jure que je...

Hermione : Non non ne vous inquiétez pas, il ne m'a strictement rien fait, bon bien sure c'est toujours à base d'insulte qu'on communique mais bon ça fait 7 ans que c'est comme ça, pourquoi ça changerai ?

Ron : C'est la seule façon qu'il à de communiquer, il n'est pas assez intelligent pour avoir une conversation normale....

Hermione : Ne vous inquiétez pas, il a été assez.... correct on va dire...

Ron : Attend tu parle de la même personne que nous, on parle de Malfoy là

Hermione: Mais moi aussi, Ron, c'est vrai l'ambiance est assez bizarre mais ça va, on fait avec...

Ron: Ouais bah qu'il reste tranquille.

Hermione: De toute façon je l'ai prévenu que si il s'approchait trop de moi il risquerai de le regretter.

Harry: Pour ça on peut te faire confiance.

Harry et Ron éclatèrent de rire sous l'oeil amusé d'Hermione.

Hermione: Bon je ne veux pas vous embetter avec ça mais on doit allez en cours sinon on va finir par être en retard... et je ne veux pas donner un plaisir fou à Rogue de nous enlever des points des le premier jour.

Et tous trois se dirigèrent vers les cachots en rigolant vers leur cour de potions.

Ils arrivèrent tous les trois devant la salle ou avait lieu le cour, une foule d'élève de Gryffondor et de Serpentard attendaient déjà devant la porte.

Hermione, Harry et Ron s'apprêtèrent à entrer quand une voix mielleuse retentit derrière eux.

Pansy : Oh regardez qui voila.. Les trois mousquetaires.... le balafré, l'imbécile et la sang de bourbe....quel trio de choc...

Pansy Parkinson éclata d'un rire aussi cruel que stupide, bien contente d'avoir put lancer une réplique venant de sa propre initiative et de son cerveau aussi vide soit il. Elle se tourna vers celui qui occupé son cœur et ses pensées, pour voir comment il avait réagis à son initiative de ridiculiser les 3 Gryffondors.

Celui-ci abordait un sourire de satisfaction. Drago Malfoy abordait encore et toujours son petit air supérieur. Il leva un sourcil de défi vers Hermione comme pour l'encourager à répliquer. Celui-ci avait l'air très amusé par la situation. Le sang d'Hermione ne fit qu'un tour, elle regarda Pansy droit dans les yeux et lui lança.

Hermione : Mais dit moi Pansy, je vois que tu as fait des progrès pendant les vacances, tu arrive a penser et parler par toi-même. Alors la tu m'étonne.

Pansy : Qu'est ce que tu veux dire par la ?

Hermione : Et bien je dis juste que ça ne doit pas être très facile pour toi d'être juste un simple objet poussiéreux dans une vitrine, ou bien le petit chien à sa mémère, rappliquant aux moindres désirs de son maître.

Elle s'avança et regarda Malfoy d'un regard langoureux, battant des cils comme une parfaite idiote, pris une pose assez provocante et se déhancha légèrement pour faire la réplique parfaite de Pansy, elle lança à Drago d'une même voix mielleuse.

Hermione : Drakichou tu veux que je fasses quelques choses pour toi ? Hein ? Tu veux ? Je ferai tous pour toi mon Dragonet.

Elle se replaça à coté d'un Harry hilare, comme la plupart des autres élèves, et regarda Pansy avec un regard noir de défi, et un sourire narquois, signe qu'elle attendait avec impatience la prochaine réplique et qu'elle était prête à y répondre.

Hermione : Tu comprends mieux maintenant ce que je voulais dire ? Où tu veux un dessin ?

Même Malfoy ne pu réprimer un sourire à la scène qui venait de se dérouler devant ses yeux, après quelques minutes il avança de sa démarche toujours aussi féline vers Hermione, se baissa et lui murmura, de sa voix la plus sensuelle, à l'oreille pour que elle seule puisse entendre

Drago : Attention Granger, à trop jouer avec le feu on finit par se brûler.

Il rentra dans la salle suivit de sa clique composé de tous les Serpentards, puis les Gryffondors rentrèrent à leurs tour, toujours aussi écroulés de rire. Le professeur Rogue rentra à son tour, et là un froid glacial se rependit dans toute la salle, et tous les gloussements se turent.

Hermione avait passé une excellente journée de cours. Elle était satisfaite de tous ce qu'elle avait appris aujourd'hui, même si bien sure elle avait déjà vu le principal dans ses livres. Elle avait même réussi à rapporter 60 points à la maison des Gryffondor. Une bonne journée en perspective. Elle passa le tableau qui gardait ses appartements et tomba sur Malfoy entrain de lire tranquillement une revue sur un des canapés en velours près de la cheminée. « Rectification, très bon début de journée » pensa t'elle.

Elle jugea préférable de l'ignorer sinon elle savait qu'une joute verbale allait suivre, et elle était trop fatiguée pour y répondre. Elle passa donc son chemin, sans un regard pour lui. Mais celui-ci ne l'entendit pas de cette oreille.

Drago: Très belle représentation de Pansy...

Hermione soupira d'exaspération, décidément jamais il ne l'a laisserai tranquille, il n'aimait pas être ignoré. Elle se retourna pour lui faire face.

Hermione : Tu m'as parlé la fouine ?

Drago : Arrête de m'appeler comme ça...

Hermione : Ah oui ? Et pour qu'elle raison j'arrêterai...la fouine ?

Drago sourit d'un sourire dangereux, il s'avança lentement vers Hermione, non sans oublier d'afficher son sourire pervers. Celle-ci recula par précaution mais se retrouva bientôt bloquée par le mur, elle se maudit intérieurement de l'avoir provoquer mais ne pus s'empêcher d'avoir une pointe d'excitation à l'idée d'avoir réussi à fâcher Malfoy. Il continua d'avancer, et son sourire s'élargit quand il vit de la panique dans les yeux d'Hermione. Il plaça ses bras de chaque cotés de la tête d'Hermione et colla son corps contre celui de la jeune fille.

Drago: Tu disais quelque chose Granger ?

Hermione: Je...Non...

Il avait gagné, elle le savait, elle n'avait plus eu une réplique cinglante à lui lancer, elle se maudit intérieurement. Le simple fait d'avoir Malfoy collé contre elle lui avait fait perdre tous ses moyens. Rien que de voir ses yeux aussi près, lui avait fait perdre tous contrôle d'elle même, elle avait remarquée pour la première fois les magnifiques yeux bleu gris du Serpentard. Elle s'était comme noyée dedans. Il lui sourit de satisfaction.

Drago : Bien vu que tu n'as rien d'intéressant à me dire...

Il s'enleva d'Hermione et se dirigea vers sa chambre. Sans un regard pour elle, il franchit le seuil et claqua la porte derrière lui.

Hermione sentit une rage monter en elle, comment avait elle pu laisser Malfoy gagner cette manche ? Comment avait elle put être aussi passive devant ce décoloré. Elle se promit qu'il allait le regretter. Elle allait rentrer dans son jeu, elle allait lui faire perdre la tête, et à ce jeu elle allait gagner. Elle retrouva un sourire, pas l'habituelle sourire qu'elle avait, non celui-ci était digne d'un Malfoy. Elle se dirigea à son tour vers sa chambre et se coucha.


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Dim 2 Mar - 7:40



Chapitre 4 : Séduction ou extermination ?

Hermione se réveilla le lendemain matin de bonne humeur. Elle avait réfléchi une partie de la nuit pour faire craquer Malfoy. Elle se leva et décida qu'il était temps de mettre à exécution son plan. Elle prononça une formule et son lit se fit de lui-même, elle ouvrit la fenêtre et sortie dans la salle commune.

Elle fut déçue de ne pas trouver Malfoy. Elle haussa les épaules et se dirigea vers la cuisine pour prendre un verre d'eau. Elle s'apprêta à sortir quand elle vit que Drago s'était réveillé et qu'il était à présent entrain de déjeuner. Elle commença à s'affoler, maintenant qu'elle l'avait en face, il était impossible de faire ce qu'elle avait prévu. « Allez ma grande, tu va lui rabattre le caquet une bonne fois pour toute ». Elle remonta légèrement son haut de pyjama et descendis son mini-short, pour laisser apparaître son ventre plat. Elle sortit donc de la cuisine et se dirigea vers la salle de bain sans un regard pour lui, mais sans en oublier de rouler des hanches, et entra dans la salle de bain comme si de rien n'étais.

Malfoy qui avait entendu du bruit, avait relevé la tête et avait failli s'étouffer en la voyant aussi peu vêtu. Il n'avait jamais imaginé qu'elle pouvait être aussi belle. Bien sure il avait eu quelques rares occasions de la voir, mais cette fois il ne pu s'empêcher de penser qu'il l'a trouver très....désirable.

Il émis une grimace en se remémorant ce qu'il venait de penser. « Granger ? Désirable ? Tu deviens fou mon pauvre Drago ».

Hermione sourit à son reflet, la première étape avait été réussie avec succès, elle avait aperçu son regard la détaillant de la tête au pied. Mais le comble avait été quand il s'était étouffer avec son café. Avec le coeur léger elle fila sous la douche.

Une demi heure après, fin prête, elle sortie de la salle de bain et se dirigea vers sa première heure de cours.

Elle se dirigea au 3ème étage pour son cours d'Histoire de la magie. Elle entra et pris place à coté de Harry, elle lui lança un sourire affectueux puis ouvrit son livre. Apres Œ heure à lutter pour se concentrer sur le flot de paroles du professeur, elle décida de se laisser aller à ses réflexions, de toute façon elle connaissait déjà tous le chapitre sur la guerre des Trolls. Elle laissa dériver son regard sur Malfoy qui se trouvait à l'autre bout de la classe, il avait l'air de s'ennuyer lui aussi. Il était entrain de gribouiller quelque chose sur sa feuille, quelques mèches blondes tombant devant ses yeux. Elle pensa qu'il était beaucoup plus mignon les cheveux détachés, sans aucune trace de gel. Il avait l'air plus angélique, « en total contradiction avec sa nature » pensa t'elle. Elle remarqua que lui aussi avait beaucoup changé depuis l'année dernière, bien sure elle l'avait toujours trouvé très beau comme la plus part des autres filles, mais elle avait toujours nié, préférant être torturé que de révéler ses pensées. Mais cette année il avait un petit truc un plus, mais elle n'arrivait pas à trouver quoi. Elle le fixait toujours quand celui-ci sentant un regard pesant, leva la tête, et croisa le regard de la jeune fille. Hermione baissa les yeux mais releva la tête vers lui comme aimantée par son regard glacé, ils se fixèrent ainsi quelques secondes quand la sonnerie de fin des cours la fit sursauter. Elle regarda Harry, qui rangé ses affaires, elle se leva à son tour puis tenta un regard discret vers Drago mais celui-ci avait disparut.

« Etrange, il à vu que je le regardait, mais il n'a rien fait...pas un de ses habituels sourires...Il manigance quelque chose celui la... »

Harry : Tu viens Mione ?

Hermione : J'arrive.

Elle pris son sac et sortit en compagnie de Ron et Harry. Tous trois se dirigèrent vers la grande salle pour prendre leur repas. Hermione pris place à coté de Harry et en face de Ron.

Ron : Je meurs de faim

Hermione : Quand va tu te décidé à penser à autre chose qu'a ton estomac ?

Ron: Ce n'est pas ma faute si j'ai tout le temps faim...

Voyant que la situation commençait à s'envenimer comme à chaque fois entre ces deux la, Harry jugea bon d'intervenir.

Harry: Alors qu'es qu'on à comme cours cette aprèm ?

Hermione sortit son emploi du temps de son sac et Harry vis que le teint de son amie devint extrêmement blanc.

Harry : Qu'est ce qui se passe ?

Hermione : Il se passe que le directeur a jugé bon de nous mettre encore un cours de Potions, avec les Serpentards bien entendu.

Elle jeta son emploi du temps sur la table, verte de rage.

Ron : Encore ? Tu veux dire qu'on verra la fouine et ses amis le lundi matin et le mardi après midi ?

Hermione : Exactement.

Ron : Et tu en as d'autres des bonnes nouvelles comme ça ?

Hermione lança un regard noir à Ron et repris son emploi du temps, elle remarqua qu'il y avait juste le lundi et le mardi qu'ils avaient cours avec le crapaud.

Harry: Prenons les choses du bon coté, on ne les verra que en début de semaine, après on sera débarrassé...

Hermione : Il n'y a vraiment que toi pour voir que le bon coté des choses.

Harry : Oui c'est mon coté optimiste.

Hermione : Je penché plutôt sur le coté naïf...

Il lui fit une grimace vite remplacée par un sourire. Le reste du repas se passa son encombre.

Tous trois se dirigèrent ensuite vers les cachots pour leur dernier cours de la journée : Potions. Tous les Gryffondors étaient tous regroupés sur le mur de gauche et les Serpentards sur le mur de droite, les deux groupes se lançant des regards meurtriers. Le professeur arriva à son tour, dans un silence de mort, la classe se rempli et une fois que tous le monde fut assis le professeur se mit à parler de sa voix doucereuse.

Rogue : Bien. Le cours d'aujourd'hui va me permettre de voir les élèves qui pourront prendre par la suite la voie des potions comme orientation, si il y en a bien sure. Mais malheureusement cette école manque de moyen et donc de chaudron vous allez devoir travailler par binôme pendant toute l'année... Ne vous réjouissez pas trop vite, il est bien entendu que c'est moi qui ferai les groupes. Vous trouverez tous ce qu'il vous faut dans les étagères au fond de la classe, ainsi que les instructions au tableau.

Le professeur Rogue forma les groupes de binôme pour cette potion et par le plus grand des hasards Hermione se retrouva avec Drago. Elle sentit comme une rage folle l'envahir, elle aurai pu se jeter sur son professeur et lui arracher les yeux. Elle pris donc son sac et se dirigea à grand pas vers le bureau ou l'attendait Drago avec un sourire malsain. Elle balança son sac sur la table avec énervement et s'assit lourdement sur sa chaise.

Drago : Je vois que tu ne peux plus te passer de moi.

Hermione: La ferme Malfoy.

Drago : Ouuh la sang de bourbe se rebelle...

Elle pris Malfoy par sa cravate et l'approcha d'elle, du fait qu'ils se retrouvèrent à quelques centimètres l'un de l'autre. Il remarqua que le regard de la Gryffondor n'avait plus rien de joyeux, son regard lançait à présent des éclairs qui lui été destinés.

Hermione : Écoute moi bien Malfoy, tu vas la fermer sinon je te préviens je te coupe ta sale langue de serpent et je m'en fait un pendentif avec...c'est bien clair ?

Drago sourit de délice, décidément cette fille avait vraiment du caractère, et ça lui plaisait énormément. Malfoy n'u pas le temps de répliquer que son professeur s'en chargea à sa place.

Rogue : Melle Granger quand vous aurez finie de perturber mon cour en faisant les yeux doux à M. Malfoy, pour pourrez commencer votre potion...vous viendrez à mon bureau à la fin des cours pour votre punition...oh j'oubliais 10 points de moins pour Gryffondor...naturellement....

Drago était entrain de faire ces devoirs dans la salle commune quand il entendit le tableau s'ouvrir pour laisser entrer une Hermione pleine de rage. Elle le regarda et le pointa du doigt.

Hermione: Je te préviens ne m'adresse plus jamais la parole... ou tu finira en pâté pour Hippogriffe.

Drago : Calme toi Granger.

Hermione : Que je me calme ? QUE JE ME CALME ?

Drago: Et arrête de crier je suis pas sourd.. Quoi ? Tu t'es pris une punition et des points en moins, ce n'est pas la fin du monde non plus...

Hermione : TOUT CA C'EST DE TA FAUTE

Drago se leva à son tour en colère, pour qui se prenais cette petite peste à lui parler sur ce ton ?

Drago : MA FAUTE JE TE SIGNALE QUE C'EST TOI QUI MA TIRER PAR MA CRAVATE ET MA MENACER EN PLUS.

Hermione : SI TU NE M'AVAIT PAS ENERVER JE NE T'AURAIS MEME PAS CALCULÉ.

Drago : COMMENT OSE TU ME PARLER SUR CE TON.....SALE SANG DE BOURBE

Hermione : CONNARD.

Elle pris un livre de la bibliothèque et lui balança à la figure. Heureusement pour lui il eu le réflexe de mettre ses bras devant sa figure pour se protéger. Il pris à son tour un livre et le lança sur la jaune et or. Celle-ci n'eu pas le temps de se pousser qu'elle reçu le livre dans le ventre, elle se cambra sous la douleur, les larmes aux yeux. Malfoy sentit une pointe de remord le traverser quand il l'a vit se baisser sous le poids de la douleur, il était près à s'avancer quand celle-ci ce releva s'avança vers lui et lui lança une de ses droites qu'il n'eu pas le temps d'esquiver. Elle le regarda avec toute la haine et le mépris dont elle été capable, lui cracha à la figure et s'en alla dans sa chambre.

Malfoy resta planté la, en plein milieu du salon se massant sa joue droite assez douloureuse, il se rendit compte qu'il saigné du nez. Mais il été bien trop plongé dans ses pensées pour s'en préoccuper. Il se rendit compte que pour la première fois de sa vie il avait vraiment blessé quelqu'un, et que pour une fois dans sa vie il n'éprouva aucune satisfaction. Il entendit les pleurs d'Hermione à travers la porte. Il fut partagé entre l'envie de s'excuser et celle de laisser tomber. Il choisit la deuxième option, après tout pourquoi il s'excuserai, elle aussi avait des tords dans cette histoire...Il préféra écouter son orgueil et s'en alla à son tour dans sa chambre


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Lun 3 Mar - 13:46



Chapitre 5 : Mon meilleur ennemi

La semaine se passa extrêmement vite, Drago et Hermione prenait un grand soin à s'éviter, chacun s'avait pourquoi il évitait l'autre, et ce petit jeu sembla leur convenir.

Mais cela ne dura pas longtemps car un samedi soir, Hermione et Drago furent obliger d'effectuer une ronde de nuit dans toute l'école. En effet la directrice avait suspecté un groupe d'élève de se donner rendez vous la nuit, pour quel motif ? Ca elle ne le savait pas...

C'est donc avec une certaine exaspération que Hermione et Drago passèrent leur samedi soir en compagnie de l'autre. Cela faisait maintenant trois heures qu'ils effectuaient leur ronde sans avoir échangés un mot. Malfoy commençait à en avoir marre de ce silence pesant, il dut admettre qu'il aurait préféré qu'elle lui cris dessus une bonne fois pour toute mais qu'elle arrête de l'ignorer. Il avait horreur de ça, d'être ignorer, de passer au second plan. Il tenta donc une approche auprès de la jeune fille.

Drago : Tu comptes m'ignorer le restant de ta vie ?

Hermione : C'est dans mes projets en effet...

Drago : Je te préfère quand tu me cris dessus... ça me manque nos prises de bec...

Elle continua d'avancer, mais il savait qu'il avait à présent toute son attention.

Drago : C'est vrai ça fait deux semaines qu'on s'insulte plus, je commence à m'ennuyer.

Hermione: Cherche toi une autre victime

Drago : Ah bah c'est pas de chance car je ne veux que toi...

Elle se retourna vivement, ce qui le fit sursauter. Elle remarqua qu'il n'avait pas en coin son habituel sourire, non il était planté là devant elle, l'air passif, les mains dans les poches, il lui semblait même sincère. Elle leva vers lui un sourcil interrogateur pour qu'il argumente.

Drago : C'est vrai...tu es la seule qui ai de la repartie, qui ne te laisse pas marcher sur les pieds...les autres se contente de partir en courant en me voyant... mais avec toi c'est plutôt marrant...Tu as du caractère et j'aime ça...

Hermione : Comment je dois prendre ça ?

Drago: Prend le comme tu veux...

Elle fit une moue, signe qu'elle n'était pas tout à fait satisfaite de la réponse, elle haussa les épaules et continua son chemin. Elle dut admettre que ça lui avait fait plaisir ce que Drago lui avait dit. Bon d'accord il aimait simplement l'insulter, mais au moins il ne voulait qu'elle comme adversaire, c'était plutôt gratifiant. Et puis il lui avait dit qu'il aimait son caractère. Son sourire s'élargie. « Décidément il est vraiment difficile à suivre celui la » pensa t'elle.

Elle fut tellement prise dans ses réflexions qu'elle ne vit pas l'escalier et qu'elle loupa la première marche. Elle essaya de se rattraper à la rampe mais trop tard, elle sentit une douleur déchirante à sa cheville gauche. Drago se précipita sur elle.

Drago: Es ce que ça va ?

Hermione : A ton avis ? Aie..Ne touche pas...Ca fait mal...

Drago : Viens je t'emmènes à l'infirmerie.

Hermione : Non c'est bon.

Drago : Ne joue pas à la Gryffondor courageuse laisse moi...

Hermione : J'ai dit non...

Drago : Très bien..

Il se baissa, passa sa main droite sur la hanche de la jeune fille et passa son autre main sous ses genoux. Il se releva et la souleva délicatement.

Hermione : Qu'est ce que tu fait ?

Drago : Je te ramène dans nos appartements...Tu as du te fouler la cheville, mieux vaut éviter que tu marche..

Elle le regarda avec incrédulité, ce qui le fit sourire...

Drago : On va dire que je fais ma bonne action de l'année...

Elle passa donc sa main dans la nuque du jeune homme et se laissa aller à son étreinte protectrice. Elle sentit l'odeur agréable du garçon, qu'elle avait sentit dans sa chambre au début d'année. Elle remarqua qu'il avait une peau très douce. Elle leva les yeux vers lui et remarqua qu'il l'a regardé avec intensité. Elle descendis son regard et vis les lèvres roses de Drago, elles avaient l'air si accueillante et attirantes. Il rompit le lien en regardant devant lui, il sentait que si il continuait de se perdre dans ses yeux chocolat il risquerait de ne plus rien contrôler. Il longea donc les longs couloirs étroits et froids de l'école. Une fois passée le portrait qui gardé leurs appartements, il se dirigea vers la chambre d'Hermione, celle-ci prononça le mot de passe. Une fois dans la chambre, il l'a déposa doucement sur le lit, enleva délicatement les chaussures de celle-ci, pris entre ses doigts fins, la cheville douloureuse puis à l'aide d'un sort fit apparaître un bandage.

Drago : Demain l'entorse sera partie, tu n'auras plus rien...

Hermione : Merci

Il commença à partir et une fois à l'encadrement de la porte, il se retourna une dernière fois pour lui faire face.

Drago : Bonne nuit Granger

Hermione : Bonne nuit Malfoy.

Hermione se leva le lendemain de très bonne humeur, elle regarda sa montre et constata qu'il n'était que 8h. « Un peu tôt pour un dimanche matin...tant pis maintenant que je suis réveillée » pensa t'elle.

Elle se leva donc, et sans aucune douleur à la cheville, pris la direction de la salle de bain. Comme elle vit qu'elle avait encore tous le temps nécessaire avant de déjeuner, elle décida donc de prendre un bon bain chaud. Une fois l'eau prête, elle laissa à terre son peignoir et se glissa gracieusement dans la baignoire. Elle s'allongea et se laissa bercer par l'odeur apaisante des fruits rouges. Elle ferma les yeux et se laissa aller à ses réflexions. Et plus précisément à sa soirée de la veille. Elle se rappela de la douceur de la peau de son ennemi. La délicieuse odeur qui émanait de lui. Ses lèvres qui avaient étés si tentantes. Elle s'était sentit si bien dans ses bras, des bras puissant et protecteur. Elle ne pouvait s'empêcher de penser à la beauté de Malfoy. Elle sentit une douce chaleur l'envahir. Le fait de penser à lui et à son corps d'apollon l'a faisait frémir. Réalisant qu'elle pensait à Malfoy de façon aussi intense, elle se gifla intérieurement et se laissa glisser au fond de l'eau pour calmer ses ardeurs.

Une fois prête, elle enfila un jean et un simple débardeur noir avec pour simple inscription « Sexy Girl », ainsi que ses baskets. Elle se maquilla légèrement, puis sorti de la salle de bain assez fière d'elle. D'accord elle n'était pas la fille la plus sexy de l'école, mais elle se trouvait jolie et c'était le principal. Il était hors de question pour elle de sortir à moitié vêtu juste pour attirer le regard masculin sur elle. Tous ça, elle s'en fichait.

Elle descendis en trombe les escaliers, et pris place à la table des Gryffondors pour prendre son petit déjeuner. Elle s'assit à coté de Pavarti, elle s'entendait de mieux en mieux avec celle-ci. Hermione trouvait de plus en plus intéressante les discussions entre fille, elle du admettre qu'au fil des ans elle y prenais goûts, après tout elle était une jeune fille elle aussi.

Pavarti : Salut Mione, alors quoi de neuf ?

Hermione : Salut toi, oh rien de spécial.

Pavarti : Alors dis moi tout, ça fait quoi de vivre avec Malfoy ?

Hermione : Et bien c'est dur mais je fais avec...

Pavarti:
Dur ? De quoi tu te plains ? Tu vis avec le mec le plus hot de toute l'école, beaucoup de filles tueraient pour être à ta place...

Hermione : Et bien je leurs léguerais volontiers ma place...

Pavarti : Tu l'as déjà vu nu ?

Hermione : Pavarti !!!!

Pavarti : Quoi ? Des « accidents » ça peut arriver..

Hermione : Disons que je l'ai vu presque nu...enroulé d'une simple serviette de bain...

Pavarti : Oh mon dieu et il est comment ?

Hermione : T'aimerai le savoir hein ?

Pavarti : Oh Hermione ne joue pas avec moi...

Hermione sourit devant la moue de son amie.

Hermione: Même si ça me tue de le dire...Il est très beau... Il à un corps magnifique... Mais ne te fait pas de film, ce n'est pas un garçon à fréquenter, il est... manipulateur, menteur, ingrat et imbus de sa personne...enfin il n'a que le physique pour lui...

Pavarti: Tu sais pour une soirée moi ça me suffit..

Hermione : Quoi ?! Tu veux coucher avec lui ?

Pavarti : Hermione presque toutes les filles bavent devant lui en espérant un regard de celui-ci...il faut te faire une raison.... Et puis c'est notre dernière année.. On à bien le droit de s'amuser...

Hermione : Et qu'elle façon de s'amuser...Enfin fait attention à lui...

Pavarti: Au bout de 7 ans, j'ai appris à le cerner...

Hermione : N'en soit pas si sure...

Pavarti: Que veux tu dire par là ?

Hermione: Et bien...je dis juste que Malfoy est tout sauf facile à cerner...j'ai eu l'occasion de m'en apercevoir... enfin bref.. Parlons de toi... à part l'abruti quelqu'un en vue ?

Pavarti : Et bien j'attend toujours que Harry Potter me remarque... mais bon je commence à m'impatienter..

Hermione : Il est assez timide avec les filles...laisses lui le temps...

Pavarti: Ouais c'est bien le seul.... Bon je te laisse je dois rejoindre Lavande pour du shopping, à plus ma belle...

Hermione : Bonne journée...

Hermione regarda Pavarti partir, son regard se porta sur une autre personne qui venait d'entrer à son tour, il ne lui prêta aucune attention et se dirigea vers la table des Serpentards. Elle fut un peu déçu de se manque d'intérêt. Elle pris un croissant et remonta dans ses appartements pour bouquiner un peu...

Cela faisait maintenant 1/2 heures que Hermione faisait ses devoirs, enfin du moins elle essayait, car son esprit était beaucoup trop embrouillé pour travailler. Elle repensait sans cesse aux paroles de son amie. Elle voulait coucher avec Malfoy, elle ne savait pourquoi mais cette perspective la gênée. Elle savait que Malfoy ne dirait pas non pour une partie de jambe en l'air et c'est se qui l'agaça encore plus. Elle dut admettre qu'elle était un peu jalouse. Elle ne put approfondir sa réflexion qu'un bruit sourd l'a sortie de ses rêveries, elle leva la tête et vit Malfoy qui venait de rentrer de son déjeuner, il se laissa tomber sur le canapé avec toute la grâce d'un phacochère. Elle le fixait toujours de son bureau, il dut le remarquer car il se retourna et lui fit face.

Drago : Je suis tellement beau que tu ne peux plus décoller ton regard de moi ?

Hermione : Non...Je me demandais juste comment tu faisais pour être aussi...

Drago: Beau ? Oh c'est naturel

Hermione : J'allais dire vaniteux...

Il lui sourit de soin habituel sourire en coin, se leva et s'approcha lentement d'elle puis se plaça derrière elle, il lui enleva les cheveux pour dégager sa nuque. Il inspira le parfum de la jeune fille, elle sentait vraiment bon la mure. Il laissa courir ses doigts le long du cou de la jeune fille, elle frissonna sous ses caresses.

Drago : Pourquoi tu refuses de me le dire ?

Hermione : Quoi donc ?

Drago : Que je te plais !!

Elle se leva brusquement et lui fit face en s'énervant.

Hermione: Oh c'est pas possible, ce que tu peux être puéril.

Elle ne lui laissa pas le temps de répliquer qu'elle s'en alla de la salle commune. Il sourit de satisfaction, elle s'était importer, elle n'avait pas répondu à son sarcasme, il en était sure a présent, il ne l'a laissait pas indifférente. Sur cette pensée il alla dans sa chambre. Il trouva une lettre sur son bureau, il allait l'ignorer quand il vit le sceau du destinataire. Le fait de voir LM en lettre rouge n'augurait rien de bon pour lui. Il pris donc la lettre et poussa en profond soupir en l'ouvrant, il parcourut vite fait la lettre puis comme cassé par le poids des mots il s'assit lentement sur son lit...


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Lun 3 Mar - 13:47



Chapitre 6 : Passion dévorante

La journée passa très vite pour Hermione, le fait d'avoir été à la bibliothèque y été peut être pour quelque chose...Apres avoir mangé et dit bonne nuit à ses amis Hermione se dirigea dans ses appartements, elle était épuisée et elle avait un mal de tête horrible qui ne voulait pas passer. Elle enleva sa cape et la déposa sur le canapé, monta dans sa chambre et se déshabilla pour se coucher, elle se vêtit de sa chemise de nuit et alla dans la salle de bain pour se coiffer, elle pris sa brosse et attacha ses cheveux avec une pince, elle se demandait pourquoi Malfoy n'était pas descendu dîner, elle s'en fichait mais c'était plutôt par curiosité qu'elle voulait savoir, elle se mordit le lèvre inférieur et après une longue hésitation, elle poussa lentement la porte de la chambre de Drago.

Hermione : Malfoy ?

Personne ne répondit. Elle entra sur la pointe des pieds, le coeur battant, la chambre lui faisait froid dans le dos, contrairement à la sienne celle ci était de couleurs froides, « assez triste » pensa t'elle .Elle vit Malfoy entrain d'écrire sur son bureau, quelques mèches de cheveux retombant sur son visage, il avait l'air de s'appliquer sur ce qu'il était entrain d'écrire, il sentit une présence et leva la tête d'un seul coup ce qu'il la fit sursauter

Drago : Qu'est ce que tu veux Granger ?

Hermione : Et bien je voulais juste savoir si tu allais bien, je ne t'ai pas vu au dîner.

Drago : Et ça t'a inquiété peut être ?

Hermione : Non dit 'elle simplement sans méchanceté dans la voix. Ca ma étonné, tu es sure que ça va, Pansy m'a demandé plusieurs fois ou tu était...

Drago : Bien sure que ça va, pourquoi ça n'irait pas ?

Hermione : Je te retourne la question.

Drago: je n'avais pas faim c'est tout, rassure toi je vais parfaitement bien.

Hermione : Tu as une mine affreuse en tout cas...

Drago : Dis moi tu es sourde ou quoi, je t'ai dit que ça aller bien alors arrête de faire celle qui s'intéresse à moi, ça ne te va pas et puis sincèrement si j'avais quelque chose tu serai vraiment la dernière personne vers qui je me retournerai, oh et puis non je n'irai même pas te voir.

Hermione serra ses poings pour ne pas se mettre à pleurer, car sous le coup de la colère elle sentit ses yeux devenir humide, comment un homme qui était si doux avec elle pouvait t'il tout d'un coup lui balancer à la figure de tel mot l'instant après, la réponse fut rapide à venir à elle, c'était tout simplement Malfoy, Elle comprit que jamais il ne changerai, il avait été gentil avec elle seulement pour avoir le plaisir de la toucher. Elle respira un bon coup et lui fit face et le regarda dans les yeux d'un regard rempli de haine et de mépris.

Hermione: C'est vrai qu'elle idiote je suis, c'est vrai tu as tout à fait raison, excuse moi je dois avoir perdu l'esprit, c'est vrai comment une personne normale pourrai s'intéresser à un être aussi immonde, horrible, une vrai pourriture telle que toi, mais il y' à une petite fissure dans le joli discours que tu viens de me faire c'est que même si tu avait un problème, tu ne pourrai te retourner vers personne, car tu vois les gens comme toi Malfoy n'ont aucun amis, il reste et resteront seul toutes leur vie, car oui tu es peut être entouré mais c'est gens ne sont autour de toi simplement à cause de ton nom et de ton argent, alors excuse la pauvre petite personne que je suis d'avoir pu s'intéresser à une personne comme toi.

Elle commença à faire demi tour mais il fut plus rapide, à peine eu t'elle le temps de mettre sa main sur la poignet que la main de Malfoy s'abatis sur la porte pour l'empêcher de sortir.

Drago : Comment ose tu me parler de cette façon

Hermione : Je n'ai pas peur de toi Malfoy.

Drago: Et pourtant tu ferai mieux, je pourrait te faire des choses tellement horrible que tu ne peux même pas imaginer.

Hermione sentit Malfoy se coller contre elle, elle dégluti sa salive avec beaucoup de difficulté, elle sentit un désir encore inconnu l'envahir, celui d'embrasser Malfoy mais elle était à la fois pétrifier par le regard que celui ci posait sur elle. Elle pris son courage à de mains, elle le regarda droit dans les yeux, sure d'elle.

Hermione :
Va y je t'en pris fait de moi ce que tu veux, si tu ose.

Son sourire narquois s'agrandit sur son visage, il commença à sentir ses mains devenir moites et sentit qu'il commençait à perdre le contrôle de lui même et sentit le désir de la prendre l'envahir, il regarda les lèvres d'Hermione avec désir, elle était la devant lui, son corps collé contre le sien pourtant il n'osa pas bouger. Il l'a regarda dans les yeux et fut surpris de découvrir le désir dans ses yeux, il compris enfin qu'elle se laisserai faire si il l'embrassait. D'un geste vif, il attrapa les lèvres d' Hermione avec les siennes, il l'embrassa avec une telle fougue, comme si l'embrasser était quelque chose de vital, il trouva la langue d'Hermione, et tout deux échangèrent un torride baiser. La pièce froide auparavant, diffusait maintenant une chaleur insupportable, étouffante. Il se colla encore plus près d'elle et la plaqua violemment contre la porte, prenant toujours possession de ses lèvres. Il passa sa main dans le dos de Hermione et l'a sentit se cambrer sous le flot de ses caresses, son autre main remontant la cuisse de celle ci pour finir sous sa chemise de nuit en soie de couleur prune. Hermione, elle, passa sa main derrière les cheveux de Drago comme pour approfondir cette étreinte passionnante, le baiser était d'une fougue si puissante, chacun ressentait la passion que l'autre éprouvait. Malfoy réalisa ce qu'il était entrain de faire et mis fin brutalement au baiser. Il l'a regarda dans les yeux, non il n'avait pas fait ça, il ne l'avait pas embrassé, pas elle. Il la poussa violemment par terre, ouvrit la porte et sortit en courant de la chambre et disparu dans les couloirs.

Elle resta là, hébétée, essayant de savoir ce qui s'était passé, elle essaya avec difficulté de se relever, elle avait terriblement mal au dos, elle était tombée si brusquement sur le sol. Elle sentit des larmes couler le long de ses joues, elle se mordit la lèvre inférieur pour ne pas pleurer mais se fut plus fort qu'elle, comment avait il put l'embrasser avec une telle passion puis l'a jeter avec une telle violence, elle se dirigea dans la salle de bain et fila sous la douche, elle voulait comme laver sa peau des caresses de Drago, une fois que l'eau coula sur son corps, elle éclata en sanglot, ce n'était pas possible, elle n'avait pas fait ça, elle n'avait pas laisser Malfoy l'a toucher et l'embrasser, l'être qu'elle détestait le plus au monde l'avait à la fois comblée de bonheur puis lui avait fait tant de mal la minute après Elle sentit au fond d'elle quelque chose qu'elle n'avait jamais ressentit auparavant, elle sentit enfin qu'elle ressentait quelque chose pour Malfoy, ce n'était plus ce sentiment de haine qu'elle ressentait en pensant à lui, à la découverte de ses sentiments, elle pleura de plus belle, il fallait qu'elle fasse quelque chose, jamais, jamais elle ne tomberai amoureuse de ce monstre.

Il courra le plus vite possible, arrivé dans les jardins du collège, il plongea sa tête dans le lac, l'eau était gelée, mais il n'avait que faire de la température, il ne pouvait penser qu'a ce qu'il venait de faire, il replongea de nouveau sa tête dans l'eau comme pour se remettre les idées en place. Il s'assit sur l'herbe, les cheveux trempés dégoulinant sur son visage, ses lèvres encore gonflées du plaisir ressentit quelques minutes plus tôt. Il se remémora sa soirée, il savait qu'il n'était pas descendus manger car il ne se sentait pas bien ces temps ci puis elle était venue dans sa chambre, ils s'étaient disputé une fois de plus avec Granger, et son coeur se serra à la pensée qu'ils s'étaient embrassés et qu'il l'avait repoussé violemment, il avait du lui faire très mal. « Mais que t'arrive t'il Drago, je me fiche qu'elle ai mal, je l'ai embrassé, je suis devenu fou c'est ça », il repensa au baiser qu'ils avaient échangé, il dut reconnaître que c'était le meilleur baiser qu'il n'avait jamais échangé avec quelqu'un, jamais on ne l'avait embrassé avec une telle fougue. Il dut admettre qu'il avait éprouvé du plaisir et ceci le répugnât, il se dégoûta lui même. Il avait encore le goût des lèvres d'Hermione sur les siennes, il en eu la nausée. Il ne savait plus du tout ou il en était, depuis la rentrée il prenait du plaisir à la contempler, et il ne s'était jamais sentit aussi heureux quand elle l'avait regardé, il s'était sentit unique, jamais une fille ne lui avait fait cet effet la. Mais pourquoi il fallait que se soit elle, de toutes les filles du collège il fallait que se soit cette sang de bourbe. Il soupira de fatigue, se leva et se dirigea vers sa chambre, il fallait qu'il dorme, toute cette agitation l'avait épuisé, la nuit lui porterai conseil, de toute façon le mal était fait il ne pouvait pas revenir en arrière, demain tout rentrerai dans l'ordre.

Il arriva à sa chambre, et sentit comme une profonde tristesse, il repensa à ce qu'il s'était passé quelques minutes plus tôt dans ce même lieu, Il décida d'aller la voir, il devait savoir comment elle allait. Il poussa délicatement la porte, il l'a trouva dans son lit, endormie, elle semblait épuisée, il remarqua le mouchoir au creux de sa main droite, ses joues étaient parsemées de larmes, ainsi il l'avait fait pleurer. Il retourna dans sa chambre et se glissa dans son lit en essayant d'oublier cette soirée.


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Mar 4 Mar - 13:15



Chapitre 7: Tentative de rapprochement

Le lendemain arriva beaucoup trop vite aux yeux de Drago, il n'avait pratiquement pas dormi de la nuit, se tournant et tournant en essayant de trouver le sommeil puis il s'était enfin endormis il y avait quelques heures. Apres plusieurs minutes à essayer de se réveiller il se leva enfin, s'habilla rapidement, puis descendit dans la grande salle rejoindre sa maison pour déjeuner, Il ouvrit la grande porte, son regard se posa sur la table des Gryffondor mais il ne l'a trouva pas, cela ne l'étonna pas, mais il devait la trouver pour lui parler, il fallait qu'il fasse quelque chose, c'était la première qu'il se sentait aussi mal dans sa peau. Il ne voulait pas avoir cette douleur dans sa poitrine chaque fois qu'il pensait à elle, il fallait qu'il l'a voit une dernière fois pour être débarrassé et passer à autre chose, comme par exemple à cette élève de dernière année qui n'arrêté pas de le regarder avec insistance. C'était la première fois qu'il n'était nullement intéressé par les avances d'une jeune fille, il devait vraiment être malade. Il regarda son déjeuner avec dégoût, il avait tellement l'estomac noué qu'il ne pouvait rien avaler. Il laissa son déjeuner à peine entamé sur la table et sortit de la grande salle.

Il l'avait chercher partout, dans tous les recoins du château, entre les cours, il ne l'avait pas vu de la journée, ils n'avaient pas eu une seule matière en commun ce qui avait compliqué les choses, il avait même essayé la bibliothèque lui qui détestait y entrer, elle fuyait même la compagnie de ces deux meilleurs amis. Il avait était comme dans une sorte de transe toute laprès midi, il était perdu dans ses pensées, il ne suivait même pas les cours, ce qui lui valut quelques répliques cinglantes, mais qu'importe il ne les avaient même pas entendus, les autres élèves le regardait de façon étrange, comme si il était malade. De nouveau de retour dans la grande salle pour le dîner, il ne l'a trouva pas non plus, seule Hermione manquait à l'appel. Apres avoir manger vite fait, il décida d'essayer dans leurs appartements.

Il monta quatre à quatre les marches qui montaient à son dortoir puis se dirigea vers l'escalier qui menait à la chambre d'Hermione.

Il toqua doucement à la porte et entra dans la petite pièce, il l'a vis se retourner avec un petit air de surprise puis vite remplacé par un regard de mépris.

Hermione : Je crois que tu t'est trompé de chambre dit elle si froidement qu'elle s'étonna elle même du propre son de sa voix.

Drago : Je pourrai te parler ?

Hermione : Désolée mais je ne veux pas te voir et encore moins gaspiller ma salive à parler à une ordure telle que toi.

Drago :
Tu as raison, tu peux me traiter de tous les noms d'oiseaux que tu veux, j'ai l'habitude, mais je veux juste que tu écoutes ce que j'ai à dire. Ca ne sera pas long, promis.

Hermione : Et pourquoi je ferais ça pour toi ? J'arrive pas à y croire, je savais très bien que tu n'étais pas la gentillesse incarnée, j'avais tendance à croire que c'était une face caché ou bien une façon d'être pour ne pas montrer tes sentiments aux autres, mais je me suis complètement trompé il n'y a rien en dessous tu es tout simplement un être immonde, pourri de l'intérieur et je viens de me rendre compte que je ne t'ai jamais autant hais qu'en ce moment. Ca t'amuse de jouer avec les gens ? Non pas que ce baiser est changé quoi que se soit à mon image que j'ai de toi, mais la je me rend compte à quel point tu es tombé bien bas, embrasser une sang de bourbe. Je ne sais pas ce qu'il t'a pris, c'est un jeu pour toi de faire souffrir les gens ? Mais sache que tu regretteras ce que tu m'as fait tout au long de ta vie...

Drago :
Je sais à quel point tu me portes dans ton coeur Granger, mais pourquoi.... pourquoi te mettre dans des états pareil pour un simple baiser comme tu le dis si bien ?

Hermione :
C'est parce-que Tu as oser poser tes lèvres contre les miennes, ça... ça me donne envie de vomir.

Drago : Oh pourtant il me semble que tu avais l'air d'apprécier ce baiser ? Je me trompe ? Tu y a même répondu il me semble ?

Hermione : Alors la tu te trompe, je ... je n'ai pas du tout apprécier, je ...je préférai mourir que de nouveau être embrassé par toi.

Drago : Oh ça rassure toi ça n'arrivera pas deux fois.

Hermione : Et puisque que tu veux tellement qu'on parle de ça, je pourrai au moins savoir pourquoi tu l'a fait ? Tu voulais peut être savoir jusqu'ou ton charme pouvait aller ? Oh peut être tu veux me pourrir la vie d'avantage ? Désolée de te décevoir mais tu est le dernier de mes soucis Malfoy.

Drago : Bien je vois que tu ne me veux pas m'écouter, tu vois j'était venu m'excuser, chose que je n'ai jamais faite, que j'aurai sûrement regretté, et que si on l'avait appris j'aurai pu être puni sévèrement pour ça. Mais non je voulais prendre le risque, pour une fois dans ma vie je suis désolé d'un acte que j'ai fait. Mais quand la personne reste aussi têtue que ça et ne veux rien écouter et bien je ne vois même pas la peine de présenter mes excuses. Mais le pire je crois c'est quand cette même personne qui se permet de me faire la morale sur les soi-disant qualités qu'un être humain possède comme la gentillesse, le pardon et autres conneries et que cette même personne n'ai même pas foutu d'écouter et de pardonner, désolée mais la je me dit que je préfère être ce que je suis qu'une personne hypocrite comme toi.

Hermione : Tu as fini ?

Drago :
Oui

Hermione : Sors de ma chambre maintenant, et ne reviens plus.

Drago : Bien

Hermione : Bien

Il l'a regarda d'un regard chargé de mépris, de haine, si il avait pu la tuer d'un regard... puis quitta la chambre et claqua la porte derrière lui, une fois la porte refermer elle pris le verre de cristal qui se trouvait à ces cotés et le lança sur la porte, en entrant en contact avec la porte, le verre se brisa en mille morceaux, un peu comme le coeur d'Hermione en ce moment même.

Chacun se trouvait dans sa chambre, chacun bouillonnant d'une colère noire dirigée contre l'autre bien sure. Jamais ils ne s'étaient autant détestés. La faible relation qui s'était instaurée au début de l'année venait elle aussi de se briser en mille éclats. Jamais ils ne pourraient se reparler un jour, ni même s'insulter d'ailleurs. Hermione se glissa dans son lit, et ferma les yeux pour trouver le sommeil, elle se concentra pour ne pas pleurer, elle avait assez pleuré ces temps ci, elle ne voulait plus pleurer, elle en était épuisée. Drago lui ne trouva pas la force de se calmer, et la seule façon qu'il trouva de calmer sa colère était de donner un coup de poing dans le mur. Il en retira sa main toute ensanglantée, il l'a regarda, son visage afficha un rictus de douleur, mais il en fit une force il se délectât de la douleur, l'espace d'un instant il s'était sentit bien, à présent il pouvait se concentrer juste sur sa douleur et non sur autre chose, il se coucha, ramenant sa main contre lui, il ne pouvait plus articuler les doigts, il avait peut être quelque chose de cassé, peu importe il s'en occuperait demain. Il se coucha, avec une atroce douleur, mais épuisé, lui aussi, il finit par trouver le sommeil...

Drago se réveilla en sursaut à cause d'un bruit sourd dans la salle de bain. Il mit quelques instants à se connecter avec la réalité, clignant des yeux à cause du soleil qui inondait la pièce. Il se leva et regarda sa main, elle était bien amochée, le sang avait fini par sécher, la douleur était toujours la pour lui rappeler son geste de la veille. Il s'étira et se dirigea, la tête encore endormi, vers la salle de bain, il trouva Hermione entrain de se coiffer, elle était déjà prête pour aller déjeuner. Ils échangèrent un regard et chacun retourna à son occupation. Drago alla au fond de la salle de bain, pour trouver une petite bande pour sa blessure. Il savait réparer les plaies, les entorses et les fractures, mais ce sortilège ne marchait que pour les autres et non pour son propre compte. Hermione tout en continuant de se coiffer regarda le reflet de Malfoy dans la glace, elle regarda sa blessure et sentit son estomac se soulever, il s'était bien amoché...

Malfoy ouvrit l'armoire et sortit une petite bande bleue, il essaya de se la mettre autour du poignet, mais le fait d'avoir une main ne l'aida pas du tout, ses gestes étaient très maladroits, il finit par faire tomber la bande qui se déroula entièrement, il s'abaissa pour la ramasser. Hermione se mordit la lèvre, leva les yeux au ciel, puis se décida enfin à bouger, elle ramassa la bande et s'avança vers Malfoy. Elle lui prit délicatement la main droite pour ne pas lui faire de mal, même si elle mourait d'envie de taper dessus. Elle sortit une compresse et un antiseptique de l'armoire à pharmacie pour lui désinfecter la main, elle nettoya le sang de la blessure et appliqua l'antiseptique, elle sourit de satisfaction en le voyant grimacer sous la douleur. Ensuite elle enroula la bande autour du poignet de Drago, avec attention et délicatesse, elle savait qu'il l'a regardait, mais elle ne voulait pas croiser son regard. Une fois fini elle fit apparaître un petit collant qui fixa la bande. Elle leva enfin les yeux vers lui et y put lire de la reconnaissance dans ses yeux glacials de couleur bleue, ce qui lui suffit, elle sourit timidement en signe d'approbation, et quitta la pièce.


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Mar 4 Mar - 13:16



Chapitre 8: La magie de noël

Les mois s'écoulèrent à une vitesse vertigineuse. Bientôt le château ainsi que ses jardins fut recouvert d'une légère couche de neige, le mois de décembre venait de débuter. L'ambiance au château était légère et à la fois survolté, les élèves paraissaient beaucoup plus bruyant, agités et plus inattentif en cours à l'approche des fêtes de noël. A l'intérieur du château, l'endroit était encore plus féerique et accueillant qu'a l'ordinaire. Tous les moindres recoins du château avaient été décorés, la grande salle comportait, comme à son habitude, ses 12 immenses sapins soupoudrés de neige et décorés de petits anges, de fées qui clignotaient, de bougies, de sucres d'orges ainsi que d'autres choses qu'il était impossible de distinguer.

Le jour de noël arriva très vite, Hermione se leva de très bonne humeur ce matin, elle s'étira et se précipita à la fenêtre, la neige tombait abondamment, « un vrai noël sous la neige » se dit Hermione, elle adorait la neige, elle se promit d'aller faire une bataille de neige cet après midi avec ses 2 amis. Elle s'habilla en vitesse pour allez prendre son petit déjeuner, descendit les escaliers qui menait au salon si vite qu'elle faillit louper quelques marches, une fois dans le salon, elle vit Malfoy qui s'apprêtait à partir, il se retourna lentement vers elle.

Drago : Joyeux Noël, Granger.

Hermione :
Joyeux Noël à toi aussi.

Drago : Je crois que le père noël est passé pour toi.

Elle se retourna et découvrit au pied du sapin une multitude de cadeaux à son nom, elle remarqua que Drago n'avait reçu aucun cadeau, elle se retourna vers la porte pour lui poser la question mais celui ci était déjà parti. Peut être les avaient il déjà pris...

Elle s'assit à coté de ses nombreux paquets et déballa le premier, elle y trouva une petit boite en écrin noir, elle ouvrit et fut ébloui devant la beauté d'un magnifique collier en argent avec pour pendentif son prénom. Elle lut la lettre accompagnée de celui ci et découvrit que cela venait de sa mère. Elle ouvrit ses autres cadeaux, elle trouva un petit ourson brun en peluche avec pour inscription "Best Friend" sur son ventre, celui ci venait de Harry et elle trouva une boite de chocolat de la part de Ron. Elle fut surprise de découvrir un autre cadeau au pied du sapin, de qui pouvait il être ?

Elle le déballa et se figea de surprise, elle se leva et porta le vêtement devant elle, elle se regarda devant la glace et fut ébloui par la beauté de cette robe. Elle tenait dans ses mains tremblantes, une robe de soirée en soie de couleur noire, munit de fine bretelle,d'un décolleté plongeant, et un peu de dentelle au col. La robe s'arrêtait juste un peu au dessus du genou et était fendu sur le coté droit. Elle était tout simplement splendide. Elle se remit enfin de ses émotions et s'assit de nouveau pour lire la carte, elle ne reconnu pas l'écriture soignée.

" Chère Hermione,

Tout d'abord je tiens à te souhaiter un joyeux Noël, j'espère que mon cadeau te plaît.

Je n'ai pas l'habitude d'offrir des cadeaux donc j'espère que tu l'aimeras comme même, enfin je crois que oui car j'ai vu le regard pétillant que tu lui lançait dans la vitrine...

Enfin voila tu doit te demander pourquoi ce geste de ma part. Et bien tout d'abord je voulais te remercier de ta gentillesse que tu as eue envers moi dans la salle de bain, aussi pour m'excuser de l'attitude que j'ai eu quelques mois plus tôt et puis pour une autre raison. Mais pour cela il faut que tu lise l'autre lettre..."

Hermione ouvrit de nouveau l'enveloppe et y trouva un autre petit morceau de parchemin.

" Melle Granger, Mr Malfoy, préfets en chef,

J'ai l'honneur de vous annoncer que cette année aura lieu un bal pour la célébration de noël. Les deux préfets ont l'obligation de se rendre ensemble ainsi que de faire que cet événement se passe le mieux possible. Je vous pris de bien vouloir vous rendre à la grande salle sous les coups de 20h. Ceci est un événement sérieux, je vous pris donc de bien vouloir vous habiller correctement.

Mes salutations distinguées

Pr. McGonagall"

Hermione fut sous le choc, un bal ? Et elle devait y aller avec Malfoy ? Elle prit de nouveau la lettre de Malfoy et lut la suite.

" Donc voila comme tu es ma cavalière, et je sais déjà que ceci sera un supplice, je tenait à t'offrir ce petit cadeau pour essayer que ta soirée ne soit pas trop gâché. Ne t'inquiète pas la robe n'est pas ensorcelée. En espérant que tu l'acceptes.

Drago"

Hermione se sentit bizarre sous le coup, abasourdit par cette nouvelle, heureusement qu'elle était assise. Elle sentit le rouge lui montait au joues, un sourire resplendissant naquis sur ses lèvres, ce cadeau l'avait énormément touché, déjà par la beauté de cette robe mais surtout par le geste en lui même de son expéditeur. Elle alla ranger ses cadeaux sur le bureau de sa chambre et redescendit prendre son petit déjeuner dans la grande salle. Elle ouvrit la grande porte, regarda discrètement à la table des Serpentards et vit Malfoy qui l'a regardait d'un air inquiet, elle lui sourit timidement puis son sourire s'élargit de bonheur, ses yeux avaient retrouvés les étincelles qui les animaient autrefois, elle remarqua l'air soulager de Drago et se dirigea à sa table à coté de ses amis.

Elle les remercia plusieurs fois pour leurs cadeaux et tous les 3 parlèrent longuement du bal qui se déroulerait le soir même. Elle du refuser l'invitation d'Harry qui se proposait d'être son cavalier et expliquer qu'elle avait pour ordre d'y aller avec Malfoy. Apres un bon petit déjeuner tous 3 se dirigèrent dans le parc pour une ballade autour du lac ainsi qu'une bataille de neige tant attendu...

Malfoy était accoudé à une des fenêtres du 2eme étage, il contemplait les élèves s'amuser, il aurait aimé être parmi eux, mais il n'était pas d'humeur à se divertir. Ce qui le tracassait, c'est qu'il n'avait pas eu de nouvelles de ses parents, d'habitude il recevait un petit cadeau, un geste d'affection de la part de sa mère, mais la rien. Il passa une grande partie de après midi à sa fenêtre, sans bouger, perdu dans ses pensées...

Hermione, Harry et Ron mirent fin à leur bataille de neige à cause de la nuit qui commençait à tomber mais surtout à cause du froid qui leur glaça les mains.

Harry :
Oh mon dieu je sens plus mes mains.

Ron : Moi c'est mon nez, il est gelé.

Hermione : Si tu n'était pas tomber la tête la première dans la neige, tu n'aurais pas le visage gelé.

Ron : Et si tu ne m'avais pas poussé je n'aurais pas le visage aussi dur qu'un glaçon.

Harry : On se calme tous les deux, ce n'est qu'un jeu après tout, allez on rentre, un grand feu dans la salle nous attend.

Tous trois arrivèrent dans le hall d'entrée, le sol laissait entrevoir plusieurs flaques d'eau dut au passage des élèves. Harry et Ron s'apprêtèrent à entrer dans la grande salle, quand ils se rendirent compte qu'Hermione s'était arrêté.

Ron : Pourquoi tu t'arrêtes ?

Hermione : Oh, heu, je vais retourner dans ma chambre, je vais me préparer pour se soir.

Harry : Mais enfin Hermione le bal n'est que dans 3 heures!!! Tu as tous le temps nécessaires!!!

Hermione: Justement je ne crois pas. Et vous devriez en faire autant tous les deux, allez à plus tard.

Elle monta l'escalier en trombe, le tableau la laissa entrer, et elle monta dans sa chambre pour se préparer et faire qu'elle soit présentable pour se soir. Elle avait envie que tout soit parfait, elle voulait faire envier toutes les filles de l'école, non seulement par la robe magnifique qu'elle porterai mais aussi grâce au cavalier qui se trouverai à son bras. Elle se déshabilla et enfila son peignoir. Elle s'installa ensuite devant sa coiffeuse et chercha dans un magasine la coiffure idéale, après une demi heure elle trouva enfin un chignon à son goût. Il était assez élégant, classe, mais aussi déstructuré grâce à quelques mèches rebelles qui tombaient de part et d'autre... Elle tapota sur la page du magasine et ses cheveux se mirent à bouger dans tous les sens jusqu'a obtenir le résultat désiré. Elle tira ensuite le petit tiroir, sortit le petit écrin noir et mis le collier de sa mère autour de son cou. Son prénom brillait de milles feux grâce aux pierres incrustées.

Elle se maquilla légèrement mais de façon plus accentuée, plus marqué qu'a l'ordinaire, elle mit un truc de maquillage sur ses paupière (lOol, je sais pas comment ça s'appele), ainsi qu'une légère touche de gloss framboise sur ses lèvres. Une fois prête, elle alla dans la salle de bain et tomba nez à nez avec Malfoy. Elle le regarda amusé, celui ci avait l'air vraiment embetté à mettre un noeud papillon à son cou, il le pris et le lança sur la glace d'un air furieux.

Hermione : C'est sur que c'est comme ça qu'il va tenir.

Drago : C'est ridicule de mettre un truc comme ça.

Hermione : Ce truc ridicule comme tu le dis sert à être élégant

Elle ramassa le noeud et se plaça devant Malfoy. Elle passa le tissu autour de son cou et en deux trois mouvements le noeud était fait.

Drago : Ouah comment t'a appris ça ?

Hermione : Mon père...

Drago : Et bien tu lui diras merçi de ma part car tu viens de me sauver la vie.

Hermione : ...

Drago : Qu'es ce qui se passe ? J'ai dit quelque chose qui ne fallait pas ?

Hermione: C'est que....mon..mon père...mon père est mort cet été...

Drago : Oh ...je ne savais pas...C'est mon père ?

Hermione :
Non les mangemorts n'y sont pour rien, pour une fois... C'est un accident moldu. Un accident de voiture...

Drago :
Je suis désolé, si tu as besoin de quoi que se soit...

Hermione :
Ca va, ne t'inquiète pas, je suis forte, je vais m'en sortir, et puis je t'avoue que j'ai des gens qui m'aident à tenir...

Drago : Ouais...

Leurs regards se croisèrent, ils se regardèrent tous deux intensément, comme envoûté par le regard de l'autre, ils se dévoraient des yeux, pas un ne pouvait lâcher le regard de peur que le lien ne se brise définitivement, sans s'en apercevoir ils se s'approchèrent comme aimanté l'un à l'autre. Une fois leurs visages à quelques centimètres l'un de l'autre, pas un n'osa franchir la limite d'air, se regardant toujours avec la même intensité. Hermione ferma tout doucement les yeux puis s'approcha des lèvres de Drago, elle sentit le souffle de son ennemi contre ses lèvres, un frisson de désir la parcouru, elle déposa enfin ses lèvres sur celle de Drago. Une fois en contact, chacun perdit la notion du temps. Hermione se sentit revivre d'un seul coup, comment avait t'elle pu oublier le goût de ses lèvres, sa façon d'embrasser. Drago quand à lui, il était submergé par diverses émotions. Il lui rendit son baiser avec la même passion dévorante. Ce baiser comparé à l'autre était d'une douceur infinie, leur baiser était tendre, presque chaste comme si l'un avait peur de blesser l'autre, ou bien que le contact ne se brise. Leurs respirations étaient saccadées, leurs battements de coeur étaient irréguliers.

Puis après un long moment Hermione se détacha lentement de cette étreinte, elle regarda Malfoy pour essayer de savoir ce qu'il pensait, ce qu'il éprouvait à ce moment même. Mais ses yeux étaient comme à l'ordinaire... inexpressif. Hermione se décida enfin à briser le lourd silence.

Hermione : Je suis désolée, je... je n'aurai jamais du...

Drago : Qu'est ce que ça veut dire ?

Hermione: Quoi donc ?

Drago : Ce baiser !!

Hermione : Oh rien du tout, c'était juste ça... pourquoi il veut dire quelque chose pour toi ?

Drago : Bien sure que non !!! Mais je crois qu'on doit se rendre à l'évidence...

Hermione: Quelle évidence ?

Drago :
Et bien celle, heu... qu'on... qu'on est... attiré l'un par l'autre.

Hermione : Quoi ? Tu plaisantes ? C'est complètement stupide...

Drago : D'accord alors dis moi que tu n'éprouve rien quand tu me vois, que ton regard sur moi n'a pas changé, que tu ne ressens rien quand je frôle ta peau, que lors de ces deux baiser tu n'a rien ressenti.... je ne suis peut être pas doué pour montrer mes émotions mais je sais par contre lire celles des autres...je t'écoute ...

Hermione se mordit la langue, que devait elle faire, c'est vrai il était évident que quelque chose entre eux avait changé, elle supportait d'avantage sa présence, il lui manquait même à quelque moment, elle s'était surprise à le dévorer des yeux à plusieurs reprises, avait même rêver qu'il l'embrasse et n'avait plus répondu d'elle même lorsque ses lèvres étaient rentrés en contact avec les siennes. Il était évident qu'il y avait quelques chose, mais devait elle lui dire que tous était le fruit de son imagination pour pas qu'il ne se moque d'elle. Elle ne savait même pas ci ceci était purement physique ou bien si il y avait quelque chose en dessous. Elle hésita un long moment mais garda le silence, elle ne pouvait pas lui mentir et encore moins se mentir à elle même.

Hermione : Je crois qu'on à passé un peu trop de temps ensemble, on a réussi à se parler sans s'insulter, s'apprécier jusqu' à même s'embrasser, c'est pour dire...

Drago : En effet cela tient du miracle..., et.. Et tu regrettes ?

Hermione : Non et toi ?

Drago : Non plus.

Elle lui adressa un sourire timide, elle ne savait plus ou se mettre, elle trouva soudain un grand intérêt au carrelage bleu qui s'étendait sous ses pieds, elle sentait le rouge lui monter au joues, elle respira un grand coup puis posa la question qu'elle mourait d'envi de dire.

Hermione : Alors qu'es ce qu'on fait ?

Drago : Et bien le mieux pour l'instant et d'aller à cette soirée, on y réfléchi chacun de son coté et on en reparle plus tard ça te va ?

Hermione : Oh heu d'accord...

Elle commença a partir puis se retourna vivement, elle lui adressa un sourire charmeur et leva un sourcil provocateur.

Hermione :
Oh, pendant que j'y pense, je dois dire que tu es fidèle à ta réputation, tu embrasses divinement bien...


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Mar 4 Mar - 13:17



Chapitre 9 : Jalousie quand tu nous tient...

Et elle le laissa là, en plan, retourna dans sa chambre pour finir de se préparer, le sourire aux lèvres, mon dieu que la soirée s'annonçait bien....

Elle enfila sa robe et se dirigea vers la grande salle, elle descendit d'un pas élégant l'escalier, elle s'avança vers Drago qui l'attendait, il avait l'air nerveux, ce qui lui fit plaisir, au moins il ne prenait pas ça à la légère. Une fois devant lui, Drago lui présenta son bras qu'elle s'empressa de prendre, et tous deux entrèrent la tête haute dans la grande salle. Tous deux firent une entrée des plus remarquées, plusieurs élèves se retournèrent sur leur passage, certaines filles lançaient à Hermione des regards noirs, elles étaient jalouses et beaucoup auraient été prête à tous pour se trouver à la place d'Hermione.

La disposition de la salle avait complètement changé, les grandes tables avaient été remplacés par une multitudes de petites tables rondes, possédant une bougie chacune, laissant diffuser une lumière tamisé à la salle. Hermione et Drago se séparèrent et chacun s'installa à la table ou se trouvaient ses amis.

Harry : Ouah Hermione tu es magnifique

Hermione : Merci Harry, tu n'es pas mal non plus. Où est Ron ?

Harry: Oh heu... il ne se sentait pas bien... il ne viendra pas....

Hermione: Qu'est ce qu'il a ? C'est grave ?

Harry : Oh non pas du tout rassure toi, disons que le fait de ne pas avoir trouver de cavalière ne lui à pas donner envie de danser....

Hermione : Ouille, je le comprend, et toi qui est la chanceuse qui t'accompagne ?

Harry : Oh....heu... je suis venu tout seul....

Hermione: Pour quoi ça ? Ne me dit pas qu'aucune fille n'a voulue de toi ? Elles n'ont vraiment aucun goût !!!

Harry: Non je n'ai demandé à personne d'autre que toi.....

Hermione: Oh d'accord....

Il y eu un petit silence gênant, puis une musique tendre ce fit entendre, le DJ avait mis un slow, une des chansons préférée d'Hermione. Elle sentit tout d'un coup une main sur ses épaules, elle se retourna et fit face à un jeune homme blond, au physique avantageux et pour ne rien gâché il était aussi très intelligent et cultivé. Celui-ci était assez grand, les yeux bleus clairs, un sourire ravageur, elle remarqua une petite fossette quand il souriait sur sa joue droite, très mignon dut elle reconnaître. Il s'appelait Cédric Summers, elle lui avait adressé quelques fois la parole et l'avait trouvait très charmant.

Cédric : Tu veux bien danser avec moi ?

Hermione : Oh.. Heu.. Avec plaisir Cédric.

Elle lui prit la main et tout deux se dirigèrent sur la piste de danse, déjà bondée de couple se trémoussant aux rythmes de la musique. Il passa son bras derrière le dos d 'Hermione et garda son autre main dans la sienne. Hermione se rapprocha de lui et colla son corps contre le sien, tous deux commencèrent à danser.

Cédric: Tu es ravissante se soir.

Hermione : Merci beaucoup, toi aussi tu es très élégant.

Cédric: Merci, je t'avoue que j'ai eu un peu de mal à m'habiller, ce n'est pas trop mon truc les tenues de soirées..

Hermione : Oui je te comprend c'est pareil pour moi... Alors avec qui tu es venue ?

Cédric: Avec Emma Johnson, et toi ?

Hermione : Drago Malfoy

Cédric: Tu plaisantes ? Je croyais que vous ne pouviez pas vous voir.

Hermione: Et tu croyais bien, disons que je n'ai pas trop eu le choix, les 2 préfets en chef sont obligés de venir ensemble pour ce bal, et puis disons que nos rapports ont évolués.

Cédric: Je vois.....en tous cas je ne sais pas dans quel sens ils ont évolués pour lui, mais il ne te quitte pas des yeux.

Hermione regarda discrètement à la table de Drago, et croisa son regard, celui ci avait l'air très en colère, elle se demanda si il n'était pas jaloux... Elle regarda de nouveau Cédric

Hermione : Je ne sais pas ce qu'il a... peut être qu'il est jaloux que sa cavalière danse avec un autre...

Hermione ne se fit pas prier pour mettre Drago hors de lui, elle lançait à Cédric des regards coquins, ne cessait de lui sourire d'un air gourmand et rigolait à chaque phrases de celui ci...

La fin de la chanson retentit enfin, et un autre slow débuta, elle était toujours dans les bras de Cédric quand elle sentit une main lui prendre le bras, elle vit Drago s'adresser à Cédric d'un air méprisant.

Drago : J'aimerai danser avec ma cavalière, alors va voir ailleurs si on y est.

Cédric regarda Hermione l'air de dire, si t'a besoin je lui la, elle lui sourit de reconnaissance et porta à nouveau son attention sur Drago, qui l'avait enlacé.

Drago : Quoi ?

Hermione : Je peux savoir pourquoi tu l'as viré comme ça ?

Drago: j'avais envie de danser avec ma cavalière c'est pas interdit non ?

Hermione : Non en effet mais tu pourrais au moins me demander mon avis.

Drago : Désolé.

Hermione : T'as plutôt intérêt.

Drago: Et puis je suis sure que je t'ai rendu service, je t'es débarrassé de cet ennuyeux blondinet.

Hermione : Ah tu crois ça ? Et bien tu as tord, je le trouve très gentil et il est très mignon pour ne rien gâché.

Drago: Tu ne vas pas me dire qu'il te plaît ?!!

Hermione : Pourquoi tu es jaloux ?

Drago: Bien sure que non.

Hermione : Pourtant tu es très mignon quand tu es jaloux

Drago: Tu te trompes Granger, je suis tout le temps mignon et je ne suis pas jaloux. Je remarque juste que tu n'as pas très bon goût...

Hermione : Tu crois que c'est mieux toi ? Regarde avec qui tu étais entrain de parler, Pansy, excuse moi mais c'est loin d'être la fille la plus belle de l'école.

Drago: Je te l'accorde, mais c'est une bête au lit...

Hermione: Mon dieu je vais faire comme si je n'avais rien entendu...

Elle leva les yeux au ciel et éclata de rire sous l'oeil amusé de Malfoy, le slow finit enfin et chacun partit dans la direction opposée.

Drago retourna s'asseoir à sa table, Hermione le regarda un instant, et soupira d'exaspération quand elle vit Pansy se coller à Drago, elle dut admettre qu'elle était un peu jalouse. Elle s'approcha du buffet, pris un verre et scruta la salle d'un regard, elle vit que Harry était occupé à parler avec une jeune fille, elle se sentit un peu seule d'un coup, elle quitta la salle le plus discrètement possible, monta les quelques marches puis se stoppa quand elle entendit quelqu'un l'appeler. Elle se retourna et vis Drago au pied de l'escalier, elle descendit les quelques marches et se retrouva face à lui.

Drago: Tu pars déjà ? La soirée n'est pas encore finie...

Hermione : Je sais, mais j'ai un peu mal à la tête avec cette musique, j'avais envie de prendre un peu l'air...

Drago: Ouais je comprend, il fait une chaleur étouffante la dedans, tu ...tu veux qu'on aille faire un tour ?

Elle le regarda assez intrigué, elle leva vers lui un sourcil interrogateur. Il sourit timidement.

Drago: Ne t'inquiète pas je ne vais pas t'attaquer, et puis entre nous si j'avais vraiment voulu le faire j'aurais choisi un autre moment, je n'ai pas envie de salir mon costume.

Hermione: Surtout qu'il te va bien....

Drago: Oh en parlant de ça, la robe te va a ravir, je suis touché que tu es accepté.

Hermione : Toi ? Touché ? Mr Malfoy montrerai t'il des fissures dans sa super carapace qui ne laisse paraître aucune émotions ?

Drago: On va dire que je me permet de ressemblais a un être humain de temps en temps, alors on y va ?

Hermione: On y va... ou tu m'emmènes ?

Drago: Tu verras bien...


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Mer 5 Mar - 3:01



Chapitre 10 : Face cachée


Il lui présenta son bras qu'elle s'empressa de prendre et tous deux montèrent les marches jusqu'au 3ème étage, une fois arrivés devant une statue, Malfoy donna le mot de passe et la statue s'ouvrit pour les laisser passer. Ils arrivèrent dehors, dans un petit espace rectangulaire, couvert d'herbe sur le sol et de fleurs sur les murs, ils se trouvaient sur un des toits du château.

Hermione : Ouah c'est magnifique ici, je ne connais pas cet endroit, il n'est pas indiqué sur le plan du collège ?

Drago : Non c'est un endroit secret, je suis le seul à le connaître, enfin avec toi maintenant...

Hermione : Pour... Pourquoi me le montrer ?

Drago : Je ne sais pas trop en faite....

Il avança et s'assit par terre contre le mur, Hermione le rejoignit et s'assis près de lui, leurs bras collé l'un à l'autre.

Drago: C'est endroit est comme... un endroit de sûreté on va dire, il n'y a qu'ici que je me sens bien. Tu sais l'autre jour tu m'a dit que j'étais entouré de bon nombre de personne, qu'elles étaient avec moi juste pour mon nom et mon argent, qu'en réalité je n'avais aucun amis et bien tu avait raison, c'est pour ça que je viens ici, j'aime bien être seul et si se soir je t'y ai emmener c'est que j'avais besoin de parler à quelqu'un...

Hermione: Oh et bien va y je t'écoute

Drago: tu sais tout au long de ma vie on m'a interdit d'être moi même, je devais suivre les règles, obéir aux ordres, être le portrait craché de mon père, être distant, ne montrer aucune émotion, ne pas aimer, faire de moi une carapace indestructible pour que personne ne puisse m'atteindre, mais il y a quelque temps je sens que je perd le contrôle, je.... je ressens des émotions, bien sure j'en ai toujours ressenti, contrairement à ce que tu pense j'ai un coeur, je suis sensible tous comme ma mère, mais je n'y ai jamais fait attention... mais depuis quelques temps, comme tu l'a dit tout à l'heure ma carapace se brise, et je me sens perdu...

Hermione : Mais tu sais il n'y a pas de honte à se laisser aller à ses émotions, justement c'est ce qu'on ressent, ce qu'on pense qui fait de nous une personne à part entière, tu es un être humain Drago tu as le droit de changer, d'évoluer, tu es presque un adulte maintenant c'est à toi de prendre ta vie en main, de faire ce que tu veux, ne laisse pas des personnes soit disante supérieurs te dicter le chemin à prendre.

Drago: C'est plus facile à dire qu'à faire... tu n'as pas Lucius Malfoy comme père.

Hermione : Ca c'est sure.... et comment sait tu que tu change ?

Drago: Oh et bien déjà toi... tu es la preuve vivante que j'ai changé !!! Tu es la assise à coté de moi, on a une conversation qui devient un peu trop intime à mon goûts, on passe de plus en plus de temps ensemble et on s'est même embrassé, deus fois, si avec ça tu me dit que je suis le même c'est que je souffre de schizophrénie et que je suis bon à être enfermé.

Hermione : Tu sais, pour moi le fait d'être ici avec toi n'a rien de surprenant, depuis que je te connais, j'ai toujours été persuadé que tu n'était pas celui que tu prétendais, que tu avais un coeur, mais que tu préférais mourir que de le montrer, pendant un moment j'ai chercher à savoir ce qui se cachait sous cette carapace, mais j'ai laisser tombé vu la difficulté de la tache et je suis rentrer dans ton jeu... celui de s'insulté pour communiquer... Et je t'avoue que je préfère le Drago de cette année que celui des années précédentes...

Drago: Sérieux ?

Hermione : Bien sure.

Tous deux se turent un instant tout en contemplant le ciel étoilé, Hermione fut parcouru d'un frisson, elle avait un peu froid dehors, vêtu seulement de ses fines bretelles. Drago le remarqua, il enleva sa veste, la passa autour des épaules Hermione et l'a pris dans ses bras, elle plaça sa tête dans le cou de Drago.

Drago: Tu vois il existe toujours des gentlemans de nos jours...

Hermione : Je vois ça.

Elle commença à sentir la fatigue venir à elle, elle se sentait si bien dans les bras de Drago, elle se sentait protégée comme si rien ne pouvait l'atteindre. Pour une fois depuis la rentrée elle sentit les choses devenir de plus en plus clair en elle, elle scruta le fond de son coeur et la réponse apparut d'elle même, elle devait se faire à l'évidence qu'elle était tombé amoureuse de Drago Malfoy. Elle se sentit apaisé d'un seul coup, comme si les nuages laissait à nouveau place à un soleil rayonnant, elle ferma les yeux et s'endormit bercé par les battements du coeur de son ennemi...

Le soleil laissa enfin apparaître ses premiers rayons, Drago ouvrit un oeil avec difficulté, il voulu bouger mais sentit un poids sur son bras droit, il baissa les yeux vers elle, il se remémora la soirée, et fut ravi qu'elle n'est pas bougé de place, ils avaient ainsi dormit dans les bras l'un de l'autre, il l'a regarda un moment et décida de ne pas bouger pour ne pas l'a réveiller, elle était si belle quand elle dormait. Mais cela fut rapide car elle se réveilla quelques instants après lui. Elle leva la tête et sourit à Drago.

Hermione : Bonjour

Drago: Bonjour, bien dormi ?

Hermione : Oh mise à part tes ronflements ça peut aller..

Drago: Quoi mes ronflements ? Je te signale que je ne ronfle pas Granger... Pourrai tu te lever s'il te plais, car je ne sens plus mon bras par ta faute.

Hermione : Oh désolée.

Elle se leva et lui tendit sa main pour l'aider lui aussi à se remettre debout. Il réfléchi un instant puis décida qu'il était temps de parler et de mettre les choses aux clair, il se retourna vivement se qui l'a fit sursauter.

Drago: Bon je crois que c'est le moment de parler à coeurs ouvert toi et moi...

Hermione: Pourquoi tu dis ça ?

Drago: : Et bien on devait déjà avoir une conversation tout les deux et à chaque fois on l'a repousse je crois qu'il est maintenant temps de parler.

Hermione : Et qu'es ce qui te fait croire que c'est le bon moment ?

Drago: Et bien le fait qu'on vient de dormir ensemble dans les bras l'un de l'autre est une raison supplémentaire pour mettre les choses au clair. Alors va y parle je t'écoute....

Hermione : Mais je n'ai rien a dire.... on a rien fait de mal..... On s'est endormis....c'est tout...

Drago: Non justement ce n'est pas rien, on parle de toi et moi, les pires ennemis depuis 7 ans, depuis qu'on se connait on a jamais pu se voir sans s'insulter, sans se faire de coups bas, je sais que notre relation à évolué ces temps ci, mais j'en ai marre d'avancer dans le brouillard je veux savoir ou on en est tous les deux.

Hermione : Je ne sais pas, je t'avoue que je n'y ai jamais penser.... peut être... peut être bien qu'on devient amis....

Drago: Mais ça ne me suffit pas d'être seulement ton ami....

Hermione : Comment ça ?

Drago: J'en peux plus de faire semblant, j'ai fait passer notre attitude a tous les deux pour une simple attirance physique mais j'en ai marre de faire semblant, je sais ce que j'éprouve pour toi et je sais que tu ressens la même chose, je n'été pas sure mais depuis le deuxième baiser et après cette nuit, je sais qu'il se passe quelque chose...

Hermione : ....


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Mer 5 Mar - 3:02



Chapitre 10 : Face cachée (SUITE)


Drago: je ne sais pas trop par ou commencer.... tu vois au début d'année quand je t'es vu dans le train, c'était comme si je te voyais pour la première fois, j'avoue que je ne n'avais jamais vraiment fait attention a toi, et puis il y a eu ce moment dans le train ou tout a basculer, j'ai pu enfin te voir pendant que tu dormais, et quel choc, jamais je n'avais vu une fille aussi belle que toi, et toi même tu sais a quel point j'en ai vu des filles.... Et puis j'ai pu apprendre a te connaître, en vivant avec toi, et j'ai découvert a quel point tu es une personne merveilleuse, tu es d'une gentillesse rare, tu es passionné, intelligente, drôle, généreuse, toutes ces choses que je ne connaissait pas mais que j'ai découverte a travers toi...

Tu es la seule personne qui a réussi à me réanimer, grâce a toi je suis vivant de nouveau, tu as réussi à faire battre mon coeur mort depuis tellement longtemps, je sais qu'il ne bat rien que pour toi maintenant. C'est la première fois que je ressens ce fort sentiment en moi.. Je le sais depuis la première fois qu'on s'est embrassé, c'était tellement fort, passionnel, j'ai ressenti comme un nouveau souffle de vie en moi, je me suis senti comme utile dans ce monde. Bien sure après j'ai fait la plus belle erreur de ma vie, je sais que je t'es blessé en te repoussant de telle sorte, mais j'ai paniqué, et j'ai préféré occulté mes sentiments une fois de plus... Je tiens a m'excuser pour le mal que je t'es fait et pas seulement celui de cette année mais aussi des autres, depuis que toi et moi on se connait. Je sais que je pourrai mourir de posséder de tel sentiments, d'avoir prononcer ces mots, mais il faut que je te les dise..... Je suis tombé amoureux de toi Hermione....

Drago n'avait pas cesser de parler en fixant Hermione droit dans les yeux, elle avait était sa muse, son inspiration dans ce beau discours, il se sentait a la fois si mal d'avoir mis son âme a nue devant elle, mais a la fois tellement soulagé d'un poids qu'il ne pouvait plus supporter, il savait qu'il avait fait une bonne chose. Il ne pu soutenir son regard et préféra baisser les yeux, il mis ses mains dans ses poches pour éviter quelles ne tremblent trop...

Hermione resta la, elle ne savait plus ou elle en était, elle essayait de réfléchir mais son cerveau s'embourbé de plus en plus. Elle sentit une larme couler le long de sa joue droite et mourir sur ses lèvres. Elle déglutit avec difficultés, elle n'arrivait même plus à parler, les sons ne voulaient pas sortir de sa bouche. Apres quelques minutes, Drago sentit son coeur se briser en mille morceaux, si il avait su que ça ferai aussi mal, jamais il ne serai tombé amoureux d'elle. Son silence était bien pire que des mots. Il leva les yeux vers elle, mais elle ne le regardait pas... Il fit demi tour, le coeur lourd, il s'apprêta à ouvrir la porte quand un murmure se fit entendre.

Elle essaya de parler mais décidément l'émotion était trop forte. Mais elle réussi avec force à parler enfin..

Hermione : Drago, sa voix mourut a nouveau sur ses lèvres..

Elle décida que le temps n'était plus venu au mots, ils avaient perdu trop de temps a parler, elle devait maintenant lui montrer a quel point elle l'aimé... Elle déglutit sa salive avec difficulté puis s'approcha tout doucement de lui, elle posa délicatement son pouce sur le menton de Drago puis lui leva la tête pour qu'il l'a regarde. Les larmes aux yeux elle pu enfin mettre des mots sur ce qu'elle ressentait.

Hermione : Je... je t'aime aussi Drago...

Elle vit ses yeux pétiller, jamais elle n'avait une lueur de vie dans ses beaux yeux bleus. Il l'a pris doucement dans ses bras, elle cala sa tête dans son cou, que c'était si bon d'être a nouveau dans ses bras puissant et rassurant, il resserra encore plus fort son étreinte comme pour lui montrer qu'il était la pour elle. Apres quelques minutes s'écarta et le regarda a nouveau.

Il lui sourit timidement, il senti son coeur devenir si léger, il devenait ivre de joie, il l'a pris dans ses bras et la fit tourner dans les airs, il l'a reposa puis pris son visage entre ses mains et y déposa une multitude de baiser. Elle se mit sur la pointe des pieds, l'entoura de ses bras et l'embrassa comme jamais elle ne l'avait fait, le baiser fut timide et doux au début puis la passion et la fougue se firent enfin sentir. Tout deux y mettait une telle rage dans ce baiser, comme si leurs vies en dépendaient. Ils se regardèrent d'un air gourmand, puis se sourirent comme pour la première fois.

Hermione : Bon.....

Drago: Ouais....

Hermione : Je crois qu'on va se séparer la...

Drago: Oui, j'ai cours de potions

Hermione : Et moi de métamorphose

Drago: Tu crois qu'on va réussir ?

Hermione : A quoi ?

Drago: A être toute une journée sans se voir, sans se prendre dans les bras, sans s'embrasser...

Hermione : On a bien réussi pendant 7 ans, on peut le faire pendant 1 journée...

Drago: tu vois très bien de quoi je parle

Hermione : oui...

Drago: On peut toujours se croiser dans un placard a balai entre chaque cours, y'en a plein au deuxième étage

Hermione : Je vois que monsieur est connaisseur mais c'est une bonne idée.

Il s'approcha a nouveau d'elle, l'embrassa, mais celle ci se dégagea brusquement.

Hermione : Qu'es ce que vont penser les autres a ton avis ?

Drago: De nous ?

Hermione : oui.

Drago: Oh je ne sais pas trop, ça va leur faire un choc ça c'est sure, mais on s'en fiche non ?

Hermione : Oh oui bien sure, mais si ça te dérange pas, j'aimerai qu'on soit discret, du moins au début, le temps que je parle a Harry et a Ron, si ça ne te dérange pas, tu sais on peu pas dire que tu sois vraiment dans leur coeur, et il faut que je leur explique la ...situation.

Drago: Tout ce que tu voudras, mon ange.

Hermione : Mon ange ?

Drago: Ca ne te plaît pas ? Je peux changer si tu veux.

Hermione : Non c'est parfait, ça m'étonne venant de toi, c'est tout.

Drago: Et bien tu vois tu sais maintenant que tu as plein de chose a découvrir sur moi...

Il l'embrassa dans le cou, elle gloussa de plaisir, puis il pris a nouveau possession de ses lèvres, mais cette fois le baiser était plus coquin, il s'amusait avec ses lèvres, il mordillait sa lèvre inférieur.

Hermione : Bon allez, il faut qu'on y aille, les cours commencent dans une demi heure et on est toujours en tenu de soirée!!!

Drago: Bien mademoiselle, on y va.

Il lui pris la main, tourna la porte délicatement, il sortit sa tête et vérifia qu'il n'y avait personne dans le couloir, une fois la voix libre tous deux coururent en rigolant jusqu'a leur appartement commun.

Cela faisait maintenant une semaine que Hermione et Drago sortaient ensemble, bien sure seul leur appartement et les quelques placard a balai du 2eme étage étaient les seuls au courant de cette passionnelle union.

Apres chaque cours, chacun prétextais une excuse bidon pour se retrouver seul et entrer dans le placard a balai le plus proche ou l'y attendais l'élu de son cœur. Ils ne pouvaient plus passer des heures sans se voir, sans être prés l'un de l'autre, sans s'embrasser. Chaque fois qu'ils se retrouvé c'était comme si ils ne s'étaient pas vu depuis des années. Ils savaient a présent qu'ils ne pouvaient plus vivre l'un sans l'autre. Ils ne vivaient a présent que pour l'autre.

Tous deux étaient tellement dans leur bulle, dans le monde fermé, qu'un jour Hermione faillit dévoiler leur liaison à cause d'un moment d'inadvertance.

En effet, un matin, alors qu'elle avait passé la nuit à dormir paisiblement dans les bras de son amant, Hermione se réveilla quand elle sentit un léger courant d'air froid lui parcourir la joue. Elle ouvrit les yeux difficilement, et vis deux yeux bleus à quelques centimètres des siens, elle sourit à la vu de son homme, celui-ci l'embrassa doucement du bout des lèvres. Elle remarqua qu'il dégageait une délicieuse odeur, elle le détailla de plus près et vis qu'il était déjà habillé.

Drago: Allez ma marmotte, debout, tu vas finir par être en retard.

Hermione : Il est qu'elle heure ?

Drago: 7h10

Hermione : Oh c'est beaucoup trop tôt, laisse moi dormir encore un peu..

Drago: D'accord, mais met le réveil car te connaissant tu va te rendormir..

Hermione : Mais non... Tu es déjà près ?

Drago: Oui j'ai rendez vous avec Rogue, je ne sais même pas pourquoi d'ailleurs....

Il revint près de le jeune femme, l'embrassa d'un baiser plus pressant que le précédent, l'a regarda d'un regard protecteur puis s'en alla. Elle soupira de bien être, puis bercé par l'odeur du jeune homme que dégageait encore l'oreiller, elle se rendormit.

Hermione rouvrit les yeux, ce qui pour elle semblait quelques minutes plus tard. Elle regarda sa montre. Elle failli s'étouffer en regardant l'heure. En effet il était 7h45, les cours commençaient dans ¼ heures, exactement. Elle fit un effort considérable pour essayer de se rappeler quel jour on était et quel cour elle avait, puis elle se frappa violemment la tête en se rappelant qu'elle commençait par potion.

« Quelle poisse, je n'aurais jamais le temps de m'habiller et de descendre aux cachots sans arriver en retard ».

Elle sortie en vitesse de son lit, fila prestement sous la douche, retourna dans la chambre de Drago et se mit à la recherche de tous ses vêtements éparpillés dans toute la pièce. Une fois qu'elle eu une allure convenable, elle sorti en trombe de la pièce et se précipita dans les cachots. Une fois devant la porte, bien évidemment fermée, elle respira un bon coup puis frappa légèrement. Elle entendit la voix froide et doucereuse de son professeur lui dire d'entrer, elle grimaça de dégoût à l'idée qu'elle allait bientôt recevoir un sermon et sûrement une humiliation de plus. Elle entra donc et s'avança dans la rangée du milieu, puis pris place à coté de son binôme, Malfoy, sentant tous les regards converger vers elle. Même si cela n'était pas dans sa nature, elle préféra baisser les yeux, de peur d'aggraver sa situation. Toujours en colère contre lui, elle n'adressa pas un seul regard au beau blondinet.

Rogue : Miss Granger, peut être que vous vous croyez supérieur aux autres par votre titre de préfet en chef, mais il n'en ai rien, vous êtes prié d'arriver à l'heure à mon cours...Ou peut être que vous vous êtes dit que vous aviez tellement de connaissance en potions que le fait d'arriver avec 25 minutes de retard n'aurait pas d'incidence sur votre petite personne ? Auriez vous l'amabilité de nous donner une raison ?

Hermione : Jenaipasentendulereveilsonner...

Rogue : Je vous demande pardon ?

Hermione : Je n'ai pas entendu le réveil sonner.. Ca arrive non ? Ce n'est pas la fin du monde...

Hermione s'étonna elle-même de ses propres propos, jamais elle n'avait osé répondre à un professeur, mais elle était tellement en rage contre son professeur, contre elle-même, que cela faisait beaucoup trop de chose à maîtriser, qu'elle ne pouvait se contrôler. Elle fixa son professeur sans ciller, et fut contente de constater qu'elle l'avait surpris.

Rogue : Et vous faites preuve d'insolence en plus... Je vois que vous vous dévergondée... 50 point en moins pour Gryffondor.. Vous viendrez à la fin du cours pour votre punition....Vous autres ouvrez vos livres à la page 314...

Hermione jeta lourdement son livre sur la table, et se mordit l'intérieur de la bouche pour ne pas lancer de nouveau une réplique cinglante...Dieu sait combien elle en mourrait d'envie.

Drago: Et bah, tu m'a l'air d'excellente humeur...tu était plus conviviale ce matin....

Hermione : Oh ça va j'ai pas besoin de ton humour sarcastique...

Drago: Pourtant ça te ferai peut être du bien... Hey !!! C'est quoi ça ? Tu veux que tout le monde l'apprenne ?

Hermione : Mais de quoi tu parle ? Apprenne quoi ?

Drago: Bon d'accord j'avoue que le vert te va merveilleusement bien, mais c'était pas une bonne idée...

Hermione : Mais de quoi tu parle à la fin ?

Drago: Tu as mis ma cravate au lieu de la tienne, je vois que tu es bien réveillé ce matin...

Hermione baissa son regard, et fut horrifié à la vue de la cravate qu'elle portait. Celle-ci était de couleur noire et verte, elle représentait la couleur de la maison des Serpentards. Le propriétaire de cette cravate la regardait d'un air gourmand, la situation avait plutôt l'air de l'amuser.

Hermione : Et merde.

Elle enleva prestement sa cravate en plein cours et la glissa discrètement dans son sac. Elle releva de nouveau la tête et lança un regard noir à Malfoy, celui-ci n'en fut pas le moins du monde choqué et lui répondit avec son éternel sourire en coin. La colère de Hermione mit un certain temps à s'estomper. Heureusement que personne ne s'en était aperçue, sinon cela aurait été la fin des haricots pour notre couple préféré. Elle se maudit intérieurement d'avoir été aussi distraite et négligente. Cela fut la dernière négligence d'Hermione, maintenant elle faisait tout pour ne pas montrer au monde, ou du moins à Poudlard, qu'elle était profondément amoureuse du seul être qu'elle était censée détester.


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Jeu 6 Mar - 6:17




Chapitre 11 : Confidences pour confidences


Ce matin là, Hermione se réveilla lentement, elle sentit un corps chaud collé contre le sien, elle se frotta les yeux et s'aperçut enfin qu'elle était dans une chambre de couleur verte, et plus précisément dans le lit de Drago. Elle se retourna et se retrouva face à son amant. Elle sourit. Elle ne s'était jamais aperçut a quel point il était beau, la de le voir dormir, elle se sentit fondre comme neige au soleil, il dormais encore, son torse se soulevant de façon régulière, signe qu'il dormait d'un sommeil apaisé. Quelques petites mèches blondes retombaient sur son visage, Hermione ne put trouver qu'un seul mot qui collé avec sa vision, et ce mot était ange. Elle savait maintenant pourquoi il avait eu tellement de fille dans sa vie, qui pouvait résister à cette bouille d'ange ? A ce jeune homme aussi charmant ? Même si son air arrogant et supérieur l'agacés plus que tout, elle savait aussi que cela faisait parti de son charme et qu'elle n'avait pas pu y résister comme toutes les autres. Pourtant elle savait qu'elle avait eu une longueur d'avance sur les autres, elle savait qu'elle avait réussi une chose que personne d'autres n'était parvenu à réaliser avant elle. Elle avait réussi à prendre le cœur de Drago Malfoy rien que pour elle, elle était parvenue à le ranimer et maintenant il ne battait rien que pour elle. Jamais elle n'avait imaginé que Drago pouvait être aussi doux, attentionné, gentil, tel un petit ami parfait. Bien sure il avait toujours ces petites mimiques, c'est expressions qu'elle haïssait autrefois mais qu'il l'a faisait rire a présent.

Elle déposa délicatement un baiser sur ses lèvres pour le réveiller. Mais celui-ci n'eu aucune réaction. Elle dégagea délicatement les mèches qui barraient son visage, puis redéposa a nouveau un baiser plus pressant sur ses lèvres sucrés. Il bougea enfin mais n'émit qu'un faible grognement.

Drago : Mmmh

Hermione : Bonjour a toi aussi.

Il ouvrit un œil, sourit à Hermione puis déposa la couverture sur sa tête.

Hermione s'assit sur le lit, et tourna le dos à Malfoy.

Hermione :
Bon et bien je vois que ma compagnie te déplais, alors je vais...

Elle commença a se lever mais n'u même pas le temps d'aller jusqu'au bout que deux bras puissant l'avait déjà pris par la taille et l'encerclait a nouveau en l'allongeant sur le lit.

Drago: Non tu n'iras nulle part.

Il joignit les gestes à la parole, et pris Hermione dans ses bras, pour l'empêcher de se lever, chose qu'elle n'avait pas du tout envie de faire.

Hermione:
Bien je suppose que je n'ai pas le choix...

Elle se s'allongea plus confortablement et caressa les cheveux de Malfoy.

Drago : Tu as bien dormi ?

Hermione: Extrêmement bien, et toi ?

Drago : Aussi, alors qu'est ce qu'on fait aujourd'hui ?

Hermione: Je ne sais pas c'est toi qui voit...

Drago : Et bien vu qu'on n'a pas cours.....on pourrait profiter de notre journée.....à rester ici ?

Hermione :Rester ici, et que veux tu qu'on fasse dans une chambre toute la journée ?

Drago leva sa tête vers elle, et la regarda d'un regard qui était beaucoup plus explicite que des paroles, il sourit a nouveau de son regard coquin, qu'on lui connaît si bien. Hermione se sentit mal à l'aise d'un coup, elle sentit le rouge lui monter aux joues, et sentit qu'il faisait de plus en plus chaud dans la pièce. Elle se demanda l'espace d'un instant si la pièce n'était pas entrain de rétrécir.

Hermione: Oh...heu...je vois.....

Drago sentit qu'elle se raidit tout d'un coup et s'aperçut qu'elle était devenue mal à l'aise.

Drago : Qu'est ce que tu as ?

Hermione: Oh ... heu...heu rien... pourquoi ?

Drago: J'sais pas t'a l'air bizarre d'un coup, j'ai dit quelque chose qui ne fallait pas ?

Hermione: Non non....c'est pas toi...c'est moi...

Voyant qu'elle ne parlait plus Drago l'interrogea du regard et leva vers elle un sourcil interrogateur. Il ne savait pas pourquoi tout d'un coup un froid s'était rependu dans la pièce qui paraissait étouffante la seconde précédente.

Hermione: C'est dire... je....

Drago l'encouragea à poursuivre, il se dégagea et s'assit face à elle, en lui prenant la main.

Hermione: Je suis toujours vierge...

Elle avait dit ça a une telle vitesse comme pour s'en débarrasser, mais elle ne pu se sentir terriblement honteuse en ce moment même. Lui qui avait eu tellement d'expériences de ce coté la, elle se sentait terriblement idiote. Elle ne put se résoudre à croiser son regard et préféra baiser les yeux. Les paroles mirent un certain temps avant de parvenir au cerveau de Drago. Il se ressaisit voyant qu'elle se sentait terriblement honteuse.

Drago: Hermione... Hermione regarde-moi... Tu n'a pas à être mal à l'aise, tu n'à aucune honte à être encore vierge à ton age, crois moi. Tu n'as sûrement pas trouvé la bonne personne tout simplement.

Hermione: Donc ça...ça ne te gène pas ?

Drago: Bien sure que non !!! Je t'avoue que je suis assez étonné c'est tout, je croyais que toi et Krum étiez déjà passé à l'acte. Vous aviez l'air très proche.

Hermione : Oh et bien on l'étaient.... Proche je veux dire, et bien sure on en a parlé à plusieurs reprises.

Drago: Je vois.....Moi j'ai été assez précoce de ce coté la, je devais sauvegarder l'honneur des males de la famille Malfoy, enfin toutes les foutaises habituelles avec lesquelles on me bourre le crâne depuis ma plus tendre enfance.

Hermione: Comment c'est passé ta...ta première fois ?

Drago : Oh j'étais jeune, enfin trop jeune à mon goût, je devais avoir 13 ans, j'avais pour habitude d'inviter ma voisine à jouer chez moi pendant les vacances d'été. Elle devait avoir 2 ans de plus que moi, et oui j'était déjà un tombeur à l'époque, enfin bref, elle était vraiment jolie, j'avais toujours eu un faible pour elle, un jour on est parti camper une nuit dans la foret rien que tous les 2. Et puis plus tard une chose en entraînant une autre, on a fini par le faire, toute la nuit...

Hermione :
Et bien moi qui m'attendais à quelque chose de romantique...Elle leva les yeux au ciel tout en continuant de sourire

Drago : On va dire que j'étais assez maladroit, mais juste cette fois la, rassure toi je me suis bien rattraper depuis, tu peux demander a toutes les filles que tu voudras, elles te répondrons toutes que je suis le meilleur coup de toute l'école.

Il lui sourit de son habituel sourire en coin, sourire qui lui donnait un petit air sadique, qui était en total contradiction avec sa petite bouille d'ange, et le regard plein de malice. Elle lui balança un coussin à la figure mais ne pu lui sourire d'un air malicieux. Elle se mordit la lèvre pour ne pas prononcer ses mots mais ils sortirent tout seul de sa bouche.

Hermione : J'aimerai que tu sois mon premier Drago...

Elle le regarda, surprise de sa propre audace, elle sentit a nouveau le rouge lui piquer les joues.

Drago: Quoi ?

Hermione : Je...je...j'aimerai que tu sois le premier... je veux que ma premier fois soit parfaite, je veux le faire avec une personne que j'aime de tout mon cœur et je voudrais que se soit toi Drago...enfin bien sure si tu veux bien de moi....

Drago: Bien sure qu'elle question !!!

Elle soupira de soulagement.

Drago: Tu sais je ne veux pas que ça se passe comme moi, je veux que tout soit parfait pour toi, alors j'attendrais le temps qu'il faudra, j'attendrais que tu sois prête...

Hermione soupira de soulagement, elle venait comme même de révéler quelque chose de très intime et Drago avait était tendre et compréhensif. Décidément je suis tombé sur la perle rare pensa t'elle.

Drago: Mais tu sais ma proposition tient toujours on peut rester ici...on peut très bien...heu... jouer aux dames...heu ou bien lire... on peut même réviser si tu veux.

Hermione: Oh j'ai une idée qui va sûrement te plaire. Tu sais même si on peut pas...enfin tu vois...ils nous restent toujours les caresses, les câlins...les bisous...

Drago: Intéressant... Je t'ai déjà dit a qu'elle point ma chemise t'allait à merveille ? Tu es très sexy dedans, tu devrais porter plus souvent mes affaires.

Elle sourit de plaisir, elle s'empressa de prendre possession des lèvres de Drago. Tout en s'embrassant Hermione se glissa sous les draps tout en attirant Drago à elle, puis recouvrit la couette sur leurs têtes, on entendait à présent plus que des gloussements...Tout d'un coup un énorme bruit retentit dans toute la pièce, ce qui les fit tout deux sursauter.

Drago : Tu as entendu ?


Hermione: Qu'est ce que c'était ?

Une voix se fit entendre du rez-de-chaussée, une voix que Malfoy ne connaissait que trop bien, étant donné que cette voix appartenait a son paternel.

Drago : Merde, c'est mon père, vite file dans ta chambre...


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Dim 9 Mar - 8:36




Chapitre 12 : Ombre au bonheur



Tout d'un coup un énorme bruit retentit dans toute la pièce, ce qui les fit tout deux sursauter.

Drago : Tu as entendu ?

Hermione: Qu'est ce que c'était ?

Une voix se fit entendre du rez-de-chaussée, une voix que Malfoy ne connaissait que trop bien, étant donné que cette voix appartenait a son paternel.

Drago : Merde, c'est mon père, vite file dans ta chambre...

Hermione se précipita hors du lit, vêtu simplement de la chemise de Drago, ramassa ses affaires éparpillées dans toute la pièce. Elle s'apprêta a partir quand Drago lui soufflât qu'elle avait oublié son soutien-gorge sur le bureau, elle lui fit une grimace l'air d'être désolée. Une fois toutes ses affaires dans ses bras elle revint vers lui, l'embrassa sur la bouche puis se rendit dans sa chambre par la salle de bain, pour ne pas tomber nez à nez avec M. Malfoy. A peine eut elle refermé la porte que l'autre porte s'ouvrit violemment pour laisser entrer Lucius Malfoy. Il scruta la pièce d'un air malveillant, et tourna son regard vers son fils.

Drago: Bonjour père, que me vos l'honneur de votre visite ?

Lucius : Où est elle ?

Drago: Pardon ?

Lucius : Ne m'oblige pas à me répéter, Drago.

Drago: Je ne vois pas de quoi vous voulez parler, père.

Lucius : Et bien figure toi que pas plus tard qu'hier j'ai reçu une lettre de Poudlard, indiquant que mon propre fils aurait une liaison avec une sang de bourbe. Es-ce la vérité ?

Drago: ...

Lucius: J'exige une réponse.

Drago: Ca ne vous regarde pas père.

Lucius se précipita fou de rage sur son fils et le plaqua sur le bureau si violement que plusieurs objets en tombèrent. Il pris sa canne et la plaça sous la gorge de Drago, pour l'étrangler. Il était tellement en colère qu'une veine frétilla sur sa tempe.

Lucius: Je n'ai pas bien entendu, tu disais quelque chose Drago ?

Drago essaya d'articuler mais la pression de la canne sur sa gorge l'empêcha de parler, avec un regard diabolique, le père relâcha la pression pour le laisser parler.

Drago: Tout ceci n'est qu'un mensonge, père.

Lucius: Je me disais aussi que mon fils ne pouvait pas tomber aussi bas, mais je me suis dit qu'en bon père je devais lui dire que si un tel acte se produisait, aussi invraisemblable soit il, il aurait de sérieux ennuis, ainsi que cette petite souillon. Tu sais à quel point le sortilège Doloris fait mal, n'est ce pas Drago ? Ai-je bien était clair ?

Drago: oui, père.

Il regarda son fils de son regard menaçant et se dégagea.

Lucius : Bien, maintenant que je suis la, je prendrais bien du thé.

Drago: Heu...père... pourrais je au moins savoir qui a émis de tel mensonge sur mon compte.... Que je puisse le punir comme il se doit....

Lucius: Oh tu comprendras qu'un homme ne révèle jamais ses sources d'informations, mais maintenant tu sais que tous tes faits et gestes sont surveillés. J'attends mon thé.

Drago: Tout de suite père.

Hermione était dans sa chambre, se rongeant les sangs, elle était très anxieuse et ne pouvait s'empêcher de se ronger les ongles par la même occasion. Elle ne tenait plus en place, faisant des allers-retours tout le long de sa chambre. Elle savait a quel point M. Malfoy était un être diabolique et qu'elle genre de relation il entretenait avec son fils. Elle se demandait ce qu'il adviendrais de sa relation avec Drago après cette visite aussi matinale. Elle se doutait qu'il avait du être au courant de quelque chose, car jamais il ne s'était déplacé pour voir son fils, c'est que cette fois ça devait être très grave pour lui. Apres une vingtaine de minutes, elle entendit une porte claquer ce qui l'a fit sursauter. Son père devait être parti. Elle mourait d'envi de se précipiter dans la chambre de Drago, mais la peur qui la tiraillé au ventre l'en empêcha. Si la peur de son père avait triomphé de lui ? Si il c'était rendu compte que tout cela n'était qu'une erreur ? Si il avait décider de tous arrêter entre eux deux ? Non elle ne pouvait pas bouger pour aller le voir, elle préféra attendre que celui-ci vienne lui annoncer par lui-même. Les minutes passèrent sans que Drago ne vienne la voir. Elle sentit les battements de son cœur s'accélérer au fur et a mesure que les minutes passaient, ses mains devenant de plus en plus moites. Puis on toqua à sa porte, qui s'ouvrit quelques secondes plus tard. Drago entra et fut frapper par la peur et l'anxiété qui se lisait sur le visage d'Hermione. Elle était tellement pale. Cette vision le retourna et il se perdit une fois de plus dans ses pensées.. Quand son père était parti il avait pris quelques minutes pour réfléchir et s'était juré de mettre fin a sa relation avec Hermione pour ne pas subir a nouveaux des tortures infligées par son père. Mais toutes ses convictions s'évanouir quand il l'a vit devant elle. Il l'aimait tellement qu'il souffrirai plus de ne plus être avec elle que de subir les pires tortures de son père. Jamais il ne pourrait l'a quitter, il en mourrait.

Une larme coula le long de la joue d'Hermione, son cœur se serra de plus en plus, sa gorge elle aussi se contracta, ce qui l'empêcha se respirer correctement. Elle senti son cœur s'affoler au fur et a mesure que le temps passé.

Drago s'avança doucement d'elle, une fois a sa hauteur, il essuya de son pouce la larme qui avait coulé. Il lui dégagea délicatement une mèche de cheveux puis l'embrassa sur le front et la pris dans ses bras. Hermione se laissa aller à cette tendre étreinte, elle posa sa tête contre le torse de celui-ci et sentit a nouveau les larmes naître au coin de ses yeux.

Elle savait que les prochains jours allaient être de plus en plus difficiles car ils devaient avant tout être prudent, plus qu'à l'ordinaire. Jamais elle ne laisserai quelqu'un faire du mal à Drago. Elle l'aimait trop pour ça. Toujours dans ses bras, elle parla de sa voix cassée par l'émotion.

Hermione : Tout est de ma faute...

Drago: Ne dit pas ça, ce n'est la faute de personne.

Hermione: Je ne pourrai pas le supporter si il te faisait du mal à cause de moi...

Drago: Ca n'arrivera pas, je te le promets.

Hermione : Je crois qu'il vaut mieux en rester la.

Drago se dégagea rapidement, la tenant face a lui par les épaules, il l'a regarda surpris. Elle ne pouvait pas le regarder, elle préféra baisser les yeux, soutenir son regard était beaucoup trop dur pour ce qu'elle allait lui dire.

Drago: Qu'est ce que tu veux dire ?

Hermione : Ca ne pourra jamais marcher tous les deux, on est tellement différent, tout le monde est contre nous, nous sommes les seuls a vouloir y croire, j'ai entendu ce que ton père t'a dit, je ne veux pas qu'il te fasse subir ce sortilège, je ne veux pas...je ne veux pas que tu te mette ta famille a dos pour moi... Je crois qu'il vaut mieux arrêter la avant qu'on souffre de trop... Je ne veux pas que tu aies des problèmes par ma faute...

A présent Drago avait lâché Hermione et avait fait un pas en arrière, tellement horrifié par les propos de la jeune fille, il sentit ses yeux devenir humide, il s'essuya rageusement les yeux a l'aide de sa manche, un Malfoy de doit pas pleurer. Il sentit une pointe de colère naître en lui.

Drago: Ca y ai au moindre obstacle tu arrête tout ? Tu laisses tomber ? Je ne te connaissais pas aussi lâche...

Hermione toujours en pleurs, cette fois elle le regarda droit dans les yeux, respira un coup pour finir sa phrase.

Hermione: Es ce qu'on a vraiment le choix ?

Drago: C'est vraiment ce que tu veux ?

Il y eu un long silence pendant lequel Drago attendait sa réponse, il essaya de croiser son regard, mais en vain, celle-ci regardait partout sauf vers lui. Elle voulut tellement lui dire oui, mais elle n'u pas la force, elle se serai menti a elle-même. Sa tête avait insisté pour qu'elle réponse oui, mais son cœur fut a nouveau celui qu'elle pris en considération.

Hermione: Bien sure que non...

Drago soupira de soulagement. Un instant il avait vraiment cru qu'il allait la perdre, Il l'a ramena a nouveau dans ses bras, elle cala sa tête dans son cou.

Drago: Ne t'inquiète pas pour moi...

Drago leva les yeux vers la fenêtre et se perdit dans ses pensées. En fait il essayait de se rassurer lui aussi par la même occasion. Il savait que si il restait avec elle, il aurait de gros ennuis. Mais peu lui importait, c'était la première fois qu'il vivait quelque chose d'aussi intense avec une fille, c'était la première fois qu'il était tombé amoureux de quelqu'un, il n'allait pas gâcher ça. Jamais il ne laisserai quelqu'un se mettre entre lui et Hermione. Et sûrement pas son père.

Drago: Allé viens, je crois que notre journée au lit s'impose. Trop d'émotions d'un coup.

Elle lui fit un faible sourire et le remercia du regard, elle lui était tellement reconnaissante de prendre soin elle, d'être la pour elle. Elle ne voulait pas sortir de la chambre aujourd'hui, déjà de peur que quelqu'un les voies ensemble mais aussi pour profiter d'être seule avec Drago. Leur chambre était à présent un des rares endroits ou ils pouvaient être ensemble sans attirer les regards. Il l'a pris dans ses bras et l'a porta jusqu'au lit de celle-ci, mais il s'arrêta en plein chemin et l'a reposa, celle-ci, inquiète le regarda incrédule.

Drago: Oh et puis non, tu sais quoi ? On va sortir.

Hermione: Quoi ? Mais tu es fou ? On ne peut pas se balader tous les deux librement dans le lycée... enfin pour le moment.

Drago: En effet, mais si je reste entre ces 4 murs je vais devenir fou, alors je te conseille de t'habiller, car malgré le fait que je te trouve très jolie dans ma chemise, c'est un peu léger pour sortir, ... enfin bref... tu as 10 minutes pour te faire belle et je t'enlève a ta chambre pour toute la journée.

Hermione : Mais....

Drago: Pas de mais.. Obéis.


Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Dim 9 Mar - 8:38




Chapitre 13 : D'amour et d'eau fraîche

Il quitta la chambre l'air ravi de son idée et de l'air surpris de la jeune Gryffondor, il retrouva enfin des couleurs et repris son sourire ravageur.

Hermione resta un instant sur place, surprise par l'attitude déroutante de son petit ami. Elle se reprit et se précipita sur son armoire pour s'habiller. Elle mis une dizaine de minutes pour décider quels vêtements prendre, car elle voulait a la fois être belle et sexy pour plaire a Drago mais aussi rester simple. Elle pris finalement un simple jean bleu foncé et un de ses nombreux top a fines bretelles de couleur bleu, qui s'arrêté juste au dessus du nombril pour laisser entrevoir son piercing. Elle glissa une ceinture bleue à son jean, mis ses baskets, se recoiffa vite fait et alla rejoindre Drago dans sa chambre.

Celui-ci était déjà près et l'attendais dans son fauteuil, l'air pensif. Il sentit sa présence et releva la tête, il fut troublé par la beauté de la jeune fille. Comment pouvait t'elle lui faire autant d'effet vêtu simplement d'un jean ? Elle était d'une beauté naturel et tellement époustouflante.

Drago : Tu es vraiment ravissante...

Hermione : Merci.... Je dois dire aussi que tu n'es pas mal non plus...

Drago:
Ah... Tu aimes ?

Hermione: J'adore...

En effet c'était la première fois qu'Hermione voyait Malfoy vêtu comme un moldu. Elle du reconnaître que cela lui allait a merveille, il était vraiment beau. Il portait un jean baggy de couleur bleu marine et un simple débardeur rouge, mais qui laisser aussi apparaître ses bras puissants et musclés ainsi que son torse parfaitement bien sculpté. Hermione sentit une douce chaleur l'envahir, elle n'avait qu'une envie en ce moment c'était de lui sauter dessus. Elle ne pu résister bien longtemps a son désir, elle l'attrapa par son débardeur et l'attira a elle, et l'embrassa avec une passion dévorante. Malfoy ne se fit pas prier pour répondre au baiser. Hermione se dégagea un peu confuse de son élan si brusque.

Hermione: Heu...désolée...

Drago :
Oh y'a pas mal, je ne savais pas que je te ferai autant d'effet habiller comme ça !!

Hermione : Bon on y va ?

Il allait répliquer du fait qu'elle est détourné la conversation, mais se résolu quand il vit son regard déterminé, pour toute réponse il lui pris la main et tout deux sortirent dans le couloir.

Hermione:
Tu crois que c'est prudent de se balader main dans la main en pleine journée ?

Drago :
Hermione qui veut tu qui nous vois ? On est en vacances, il n'y a pratiquement personne dans le château... viens on va prendre un raccourci...

Ils montèrent au 5ème étage, prirent le couloir de droite et arrivèrent devant une petite statue représentant une jolie sirène, Malfoy lui donna le mot de passe et elle se poussa pour les laisser passer.

Hermione :
Tu en connais combien de passage secret toi ?

Drago:
oh presque tous... Et il lui sourit de son sourire ravageur et reprit son petit air supérieur comme si il était le propriétaire des lieux, elle leva les yeux au ciel mais toujours le sourire aux lèvres.

Drago, lui tenant toujours la main, la dirigea à travers le long tunnel obscure et étroit.

Drago: On est bientôt arrivés.

Hermione:
Bah y'a plutôt intérêt... ça pu la dedans et je sens des trucs se prendre dans mes cheveux... berk..C'est dégoûtant.

Drago:
Quand tu auras fini de te plaindre tu remarqueras qu'on est arrivés.

En effet ils arrivèrent dans une petite clairière, ou il y avait un petit étang, de nombreux arbres, de l'herbe dense à perte de vue et des fleurs à de nombreux endroit dégageant un délicieux parfum...

Hermione: On est toujours a près au lard ?

Drago:
Oui, on doit être a quelques mètres de l'entrée, tu vois on voit la cabane hurlante la bas...

Hermione éclata soudain de rire se remémorant des souvenirs de troisième année. Malfoy la regarda d'un air perplexe, comme si elle était devenue folle d'un seul coup. Une fois qu'elle eu reprit son souffle, elle tenta de s'expliquer mais elle fut toujours parcouru de gloussements.

Hermione:
Excuse moi... tu te rappelle quand on était en 3ème année ? On avait fait une sortie à près au lard, c'était en hiver et... et tu t'étais pris de la neige par Harry, mais tu ne le voyais pas sous sa cape, tu croyais que c'était les fantômes de la cabane hurlante... mais le plus drôle c'est quand il t'a traîné jusqu'à l'entrée et tu criait... tu criais, je me rappelle comment tu es parti en criant... oh mon dieu je ne te croyais pas aussi poule mouillée... on en a rigoler pendant des heures....

Drago: Alors c'était bien Potter... je comprend mieux maintenant comment il est arrivé a détourner le règlement sans jamais se faire prendre... il avait une cape d'invisibilité...

Hermione:
Oh mon dieu, ta tête c'était tellement drôle...

Elle remarqua que lui n'avait pas l'air d'humeur à rire à l'évocation de se souvenir, elle respira un grand coup, se mordit la langue pour ne pas a nouveau éclater de rire, elle le regarda et se décida à parler pour effacer la gène qui s'était installé chez Drago.

Hermione: Hm hm Alors que fait on ?

Drago: On va se baigner ? Il fait une de c'est chaleur...

Hermione : Se baigner ?

Drago : Oui tu sais aller dans l'eau... où on peut nager, allez sous l'eau...

Hermione : Ah ah ah je suis morte de rire Malfoy... je sais ce que veut dire se baigner mais je n'ai pas de maillot de bain...tu aurait du me le dire que tu avait prévu qu'on se baigne...

Drago:
Et bien je t'avoue que le fait de te voir en petite tenue m'en a dissuadé. Ne t'inquiète pas tu n'as pas besoin de maillot de bain.... Regarde autour de toi... il n'y a que nous deux ...

Et il joignit les gestes a la parole, il enleva ses basquets, qu'il fit valser aux coté opposés, il enleva son t-shirt, son pantalon, et se retrouva en caleçon devant une Hermione plus rouge qu'une pivoine.

Il lui sourit de son air coquin puis courut jusqu'au ponton de bois et plongea dans l'eau. Quelques secondes plus tard il remonta à la surface pour regarder Hermione.

Drago : Allez viens elle est vraiment bonne...

Hermione: ... je n'ai pas très envie de me baigner...

Drago: Et moi je suis sure du contraire, tu es tout simplement tellement coincé que tu n'oses pas te montrer en sous vêtements devant moi ? J'ai raison ?

Hermione:
Non .. Tu te trompes... C'est juste que je ne veux pas que tu aies une attaque en me voyant à moitié nue, c'est tout, je prends soin de ton petit cœur...

Drago:
Oui très bonne excuse, je vois que tu es une bonne menteuse, il faudra que tu me donnes quelques excuses le jour ou je voudrais arriver en retard en cours.

Hermione: Très bien tu l'auras voulu.

Elle regarda Malfoy, lui lança un regard noir, elle allait lui prouver qu'elle n'avait pas froid aux yeux et qu'elle était certainement plus courageuse que lui. Elle fut ravi de voir qu'il avait été pris au dépourvu et qu'il ne l'a croyais pas capable d'aller jusqu'au bout.

Elle enleva a son tour, ses baskets, enleva son haut, défi sa ceinture et fit glisser son jean le long se ses jambes. Elle sentit une légère brise effleurer son corps, ce qui l'a fit frissonner. Une fois simplement vêtu de ses sous vêtements, elle s'avança sur le ponton de bois, mis ses mains sur ses hanches et contempla Malfoy sur un air supérieur.

Hermione:
Alors comme ça moi je suis coincé ? Franchement j'aurais vraiment tout entendu... oh mais dis moi je ne t'entend plus ? Le grand Drago Malfoy aurait il perdu sa langue ?

Elle lui lança un sourire de vainqueur et courut à son tour pour plonger dans l'eau.

Une fois qu'elle fut dans l'eau Malfoy s'approcha d'elle et l'a pris dans ses bras, elle passa ses bras autour de son cou.

Drago: Et bien je dois dire que tu m'as pris à mon propre piège.... Félicitations Melle Granger... je ne croyais pas que tu le ferai, mais tu devra avouer que je suis très fort et que je parviens toujours à mes fins car tu es dans l'eau

Hermione:
en effet. Je t'en supplie dis moi comment peux ton résister a ton charme si ravageur ?

Drago: on ne peut pas, on succombe d'office...

Ils se sourirent et s'embrassèrent, tout en continuant leurs petit jeu de celui qui aura le dernier mot.

Ils passèrent une grande partie de l'après midi a jouer dans l'eau, à s'éclabousser, a se couler... Même si Hermione passait la plus grande partie du temps sous l'eau, ils s'amusaient comme des enfants.

Puis une fois qu'ils commencèrent à avoir froid ils sortirent de l'eau et se rhabillèrent.

Drago était assis dans l'herbe, adossé à un arbre. Il regardait Hermione, entrain de s'essorer les cheveux un peu plus loin, il ne pouvait plus décoller son regard d'elle, il était comme hypnotiser par la beauté de la jeune fille. Des voix lointaines le sortirent de sa rêverie. Il n'u pas le temps d'appeler Hermione pour qu'ils se cachent que ses deux amis fonçaient déjà droit sur elle. En entendant son prénom celle-ci sursauta et se retourna brusquement pour faire face a ses amis.



Dernière édition par James Fender le Dim 16 Mar - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Hermy et Dray   Dim 16 Mar - 8:03


Chapitre 14 : Doucereuse vengeance

Harry : Hermione...

Hermione : Oh Harry...Ron, salut... qu'es que vous faites ici ?

Harry: on te retourne la question, pourquoi tu es toute seule ici ?

Malfoy toussa légèrement pour montrer sa présence.

Ron : Qu'es qu'il fait la lui ?

Harry: La question est plutôt qu'es ce que tu fait avec lui ?

Ron: Et pourquoi tu as les cheveux mouillés ?

Hermione : Oh !! Heu... doucement une question a la fois.. Alors heu pourquoi j'ai les cheveux mouillés heu et bien c'est a cause de de cet abruti de Malfoy qui m'a poussé dans l'eau....

Ron: Et pourquoi tes vêtements ne sont pas mouillés, je suppose qu'il ne t'a pas déshabillé avant de te pousser dans l'eau..

Hermione :
Bien sure que non ne soit pas stupide, Ron, j'ai simplement utiliser un sort pour sécher mes vêtements avant que vous arriviez.

Ron: D'accord et pourquoi tu étais avec lui au juste ?

Malfoy se leva et se dirigea vers le trio, il se plaça à coté d'Hermione et lança un regard noir à Harry et à Ron.

Drago : Parce ce qu'on est ensemble...

Harry: Comment ça ensemble ?

Hermione:
oh heu il voulait dire ensemble, dans le sens lui et moi, heu enfin non, juste pour organiser le bal de fin d'année. En faite on s'est donné rendez vous ici pour organiser le bal qu'il y aura en fin d'année. Comme nous sommes les deux préfets il nous fallait un endroit tranquille, sans élevés pour en parler car c'est encore secret....

Elle avait dit ça sans reprendre son souffle et a une vitesse fulgurante.

Harry: Ah je préfère ça, un instant j'ai cru que tu sortais avec lui, j'ai eu la peur de ma vie !! Bon très bien on va vous laisser parler travail alors..

Hermione émit un sourire crispé après cette réplique, enfin elle réussi plutôt a faire une légère grimace plutôt qu'un sourire mais personne ne s'en rendit compte. L'explication sembla même les convaincre.

Harry: Si jamais tu fait du mal a Hermione, l'abruti, je te jure que t'aura a faire a moi.

Drago: Tu n'auras pas cette peine le balafré, je te la laisse ta Hermione...

Il regarda Harry d'une lueur meurtrière, puis s'en alla, sans un regard pour Hermione, et se dirigea d'un pas rageur vers le collège.

Ron: Alors lui il a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond.

Harry: Il t'a appelée par ton prénom ?

Ron: C'est vrai ça, depuis quand il t'appelle par ton prénom ? Hermione ? Hermione ça va pas ?

Hermione: Si ça va...heu oui on s'appelle par nos prénoms maintenant, c'est plus commode pour ... travailler. Je vais y aller aussi, j'ai encore beaucoup de travail qui m'attend.

Hermione sentit les larmes lui monter aux yeux, mais il ne fallait surtout pas qu'elle montre que le départ de Drago l'avait touché. Elle déglutit avec difficultés et se décida enfin a lever les yeux vers ses amis, elle croisa le regard de Harry, elle vu qu'il l'a scruté du regard comme pour avoir une réponse a une question qu'il se posait, ne voulant pas qu'il comprenne quoi que se soit, elle regarda Ron qui lui parlait.

Harry: Attend, viens au moins boire un verre avec nous ça fait longtemps qu'on n'a pas passé un moment rien que tous les trois.

Ron: C'est vrai...étant donné que tu passe tout on temps avec Malfoy il nous en reste peu...

Hermione releva la tête et regarda de nouveau Harry, il lui semblait vraiment bizarre, comme si il se doutait de quelque chose. Elle lut aussi dans ses yeux toute l'affection qu'il avait pour elle, il avait aussi l'air de s'inquiéter, elle ne put se résoudre à leur dire non. Elle aussi avait besoin de passer du temps avec ses amis...

Hermione: D'accords allons y...

Elle leur sourit et tous trois se dirigèrent aux trois balais, leurs endroits préférés depuis maintenant 7 ans.

Drago était de retour dans sa chambre, il était dans une colère noire, sans sang bouillant dans ses veines, son cœur battant à tout rompre... Il avait comme une pointe au cœur, comme si celui-ci était comprimé dans sa poitrine, et la source de son malheur était encore la même personne. Cette seule personne qui arrivait à le rendre heureux, à mettre en peu de couleur dans son existence, une sorte de motivation dès la sorti du lit ainsi qu'une sorte de réconfort le soir en se couchant. Pourquoi ne leur avait elle rien dit ? Cette question lui revenait sans cesse en tête et il ne pouvait y apporter aucune réponse. Il était tellement en colère contre elle. Avait elle honte de lui ? Ne l'aimait elle pas assez pour dire la vérité a ses amis ? Etait il pour elle une sorte d'attraction ? Mais après tout es ce qu'elle l'aimait vraiment ? Il essaya de se calmer, il n'avait pas le droit de se laisser aller, il fallait qu'il redevienne celui qu'il était, celui qu'il avait toujours été. Il savait que le fait de montrer ses émotions était une source de faiblesse, et un Malfoy n'était pas une personne faible, mais elle était arrivé et avait tous bousculer sur son passage, plus rien n'était pareil dans sa vie a présent. Il ne savait même plus qu'il était...

Il se regarda dans le miroir, il fit un rictus de dégoût en découvrant son reflet, il vit ses yeux humides, son teint plus blanc qu'a l'ordinaire. Non il n'avait pas le droit d'être comme cela, c'était les faibles qui pleuraient et il n'en était pas un. Il essuya ses larmes qui perlaient aux coins de ses yeux et afficha de nouveau un sourire féroce à glacer le sang. Il sourit intérieurement quand il entendit toquer à la porte.

Il se retourna et l'a trouva a l'entrebâille de la porte, elle entra doucement dans la pièce, les mains dans ses poches et s'avança timidement jusqu'au niveau de Drago.

Hermione: Salut....

Drago: Salut répondit il froidement.

Hermione: Heu.... Es ce que ça va ?

Drago : Oh oui parfaitement bien, je te remercie de t'en soucier.

Hermione: Je suis désolée pour tout à l'heure, je sais que je t'es blessé et je m'en veux...

Drago: C'est rien oublie ça.

Hermione: Non je tiens à m'excuser et à te donner une raison pour justifier ma réaction...

Drago fit de son mieux pour paraître l'air détaché, comme si toute cette situation n'avait aucun effet sur lui, comme si tout couler sur lui. Il pris sa veste, mis sa main sur l'épaule d'Hermione et dit d'un ton détaché.

Drago: Tu sais quoi, je me fiche de tes excuses... en faite ta petite scène de tout a l'heure m'a permis de réaliser a quel point tu tenait a moi....je te remercie de m'avoir fait ouvrir les yeux...

Il l'a bouscula légèrement pour sortir, puis se retourna une dernière fois avant de partir.

Drago: Oh au faite merci pour ces 5 mois passés ensemble, ça été sympa le temps que ça a duré...

Et il s'en alla en claquant la porte derrière lui.

Hermione resta la, impassible, toujours le regard rivé sur la porte et la bouche entrouverte d'incrédulité. Venait il de dire que tout était finis entre eux deux ? Une petite voix au fond d'elle-même lui cria la réponse qu'elle refusait d'entendre. « Oui il l'a dit ». Hermione sentit ses jambes se dérober sous elle, son cœur s'accélérant, et elle sentit de nouveau les larmes lui montant aux yeux. Elle venait de perdre la seule personne qu'elle n'est jamais aimée. La seule personne avait qui elle se sentait bien, la seule personne qui savait lire en elle comme dans un livre ouvert, la seule personne qui ne faisait plus q'un avec elle. Elle aurait pu mourir pour lui si il lui avait demandé et maintenant sa raison de vivre l'avait abandonnée... Celui dont sa tête, son cœur et son corps ne réclamé sans cesse venait de lui être arraché. Elle porta une main à sa joue et s'essuya d'un air lasse les larmes qui parsemaient ses joues. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, elle ne pouvait pas le laisser partir comme ça, elle ne pouvait pas le laisser sans lui avoir expliquer quoi que se soit...

Elle se ressaisit et sortit de la chambre en trombe, elle descendit les escaliers, non sans louper quelques marches, et se retrouva dans le couloir, elle ne savait plus ou aller, il pouvait être n'importe ou...

La même petite voix que précédemment lui souffla ce qu'elle attendait. « Essai son endroit préféré ».

Elle courut le plus vite possible jusqu'au 3eme étage, la ou tout avait basculé dans la vie d'Hermione comme celle de Drago, elle arriva, essoufflée, a l'angle du couloir quand elle entendit une voix familière mêlée a celle de Drago. Elle passa l'angle et vit a quelques mètres d'elle Drago en compagnie d'une jeune fille, une Serpentard du nom de Eliza. Elle se plaqua contre le mur pour ne pas être vu, mais elle écouta attentivement la conversation.

Eliza : Où est ce que tu m'emmènes ?

Drago: Ah ça c'est une surprise...

Hermione entendit la fille glousser, ce qui lui donna la nausée.

Eliza: Tu sais qu'on m'a toujours appris à ne pas parler aux inconnus.

Drago: Oh mais je ne suis pas un inconnu, du moins je ne vais pas le rester, alors tu rentre ?

Eliza: Que veux tu qu'on fasse dedans ?

Drago: Et bien on pourrait commencer par faire connaissance, et puis on avisera par la suite..

Eliza: Tu sais je connais ta réputation de tombeur Malfoy, il est vrai que je suis tenté de savoir si la rumeur est vrai...

Drago: Oh tu pourrai préciser, il y en a beaucoup qui circule sur moi.

Eliza:
Et bien j'ai entendu dire que tu étais une bête au lit...

Drago: Oh... et bien ce n'est pas une rumeur, en effet, tu peux demander a n'importe quelle fille, elles te répondront toutes que je suis le meilleur coup de toute l'école.

Eliza: Bien, c'est ce qu'on va voir...

Elle pris Malfoy par sa cravate et tous deux basculèrent derrière la statue...

Hermione sortit de sa cachette et se retrouva face à la statue, les mains tremblantes. Non ce n'est pas possible pensa t'elle... Elle sentit encore une fois son cœur se briser en milles morceaux, cette fois était encore plus douloureuse que les fois précédentes, car tout espoir était parti en fumée. Elle sentit une main sur son épaule ce qui l'a fit sursauter.

Harry : Hermione ? Pourquoi es ce que tu regarde cette ...

Hermione s'était retourné, face a son meilleur ami Harry, en l'a voyant en larme il s'interrompis. Il n'u même pas le temps de lui demander quoi que se soit, qu'elle fondit en larmes dans ses bras. Jamais il ne l'avait vu dans un état pareil, il était complètement déboussolé, il ne savait pas quoi faire ni quoi dire pour apaiser sa peine. Il se contenta donc de resserrer son étreinte et de la bercer tendrement.

Une fois que les sanglots d'Hermione se furent apaisés, il l'a ramena tendrement à son appartement. Il savait qu'elle ne lui dirait pas tout de suite ce qu'elle avait, il attendrait qu'elle vienne a lui, comme toujours... Il l'amena à son lit et la coucha tendrement, il remonta les couvertures sur elle, et l'embrassa sur le front avant de la quitter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hermy et Dray   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hermy et Dray
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hermy: Un vrai panier percé.
» [Sondage] Jay Blackwood VS Dray Collins
» Devenons alliées (Hermy)
» Viens te faire prendre dans... (Hermy) - 18 avril
» Le Baiser de la Rose ! [Dray, Kathleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lashlabask :: [*~~Hors-Jeu~~*] :: Vos fanfictions :: Fanfictions-
Sauter vers: