Lashlabask

Lashlabask, un forum rpg sur le monde magique d'Harry Potter!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cours de Div...non de Magie noire !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lady Smethley
Maîtresse des ténèbres
avatar

Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 54
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Pas d'amis mais que des ennemis !
Message Personnel:
Humeur actuelle:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Dim 15 Juin - 15:28

    La Colère. C'était tout ce que ressentait Susan Smethley une fois que tous les élèves présents se furent présentés. Son regard ne changea pas grandement, il était toujours aussi glacial, mais tous dans la pièce étaient déjà soumis à ses ordres, ils ressentaient une vague de haine s'abattre sur eux. Chaque élève se présentant, et surtout ceux de la maison de Serpentard, refusait de s’incliner devant elle, mais grâce à son sortilège, elle les obligeait à exécuter son ordre malgré eux. Susan laissa le silence peser un petit moment. Elle se taisait pour se maîtriser surtout suite à la remarque de la jeune serpentarde de septième année nommée Coleen.

    « Quel dommage, je viens de m'asseoir... Ne vous inquiétez pas Madame, vous avez déjà beaucoup de virilité, pas besoin qu'on s'incline. » …« C'est illégal !! »

    Très bien. Elle a l’air vraiment arrogante cette fille et très soignante... Susan réfléchit pendant quelques secondes à ce que méritait cette insupportable gamine et à ce qui pourrait rendre le reste plus respectueux avec la grande dame des ténèbres.
    Elle murmura donc le sortilège entre ses lèvres, et sans que Coleen ne se rendit compte de se qui se passait, elle se retrouva suspendue dans l’air, la tête en bas, la robe lui glissant et révélant un sous-vêtement rouge flashé. Susan Grimaça en voyant la fille s’envoler vers le fond de la classe et s’écraser contre le mûr avant de retomber brutalement par terre. Enfin, elle sourit légèrement.


    « Hem… J’ai donc une tête de cinglée dis-tu ? »

    Elle se mit à rire puis se tut peu de temps après.
    Huit autres élèves se levèrent ensuite pour se présenter. A vrai dire, Susan s’en fichait complètement. Elle ne faisait même pas attention à ce qu’ils disaient. Elle voulait juste les voir s’incliner devant elle. Point.
    Au fond de la classe, une petite voix raisonna. Susan posa son regard sur James Fender. Cinquième année, de Gryffondor. Insolence ??!! Sans aucun doute. C’était une idiotie de sa part… Et dire que c’est un Bouffondor ! Il parlait avec une autre Gryffondor, SANS sa permission. Susan leva sa baguette magique, la pointa vers lui et s’écria de sa voix qui glaçait le sang :


    « ENDOLORIS »

    Elle le regarda se tordre de douleur. Ses yeux vinrent balayer les visages des élèves et elle réprima difficilement une grimace de dégoût. Elle se détourna de ses élèves et s'avança vers le tableau noir, là ou était inscrit « Cours de Magie Noire ». Puis d'un coup de baguette elle y inscrivit ces mots; ' …Commencement… '. et en dessous en écriture plus petite « …Ghita Lavroff ...» le prénom et le nom qu’elle utilisait ici à Lashlabask. Susan se regarda ensuite sur un miroir posé sur son bureau et soupira. Le Polynectar faisait toujours son effet.

    Susan lisait chaque pensée de chaque élève. Quelque uns ne comprenaient guère ce que signifiait tout cela, d’autres s’en fichaient et le reste commençaient à se poser des questions et à avoir des soupçons. Elle vit de nouveau une jeune Gryffondor, Shenna, tourner sa tête vers la porte de la salle et se demandait si elle ferait bien de sortir… Susan lança alors plus doucement cette fois :


    « Et bien, vous êtes tous venu dans cette pièce de votre propre volonté. Vous pouvez toujours partir, si vous avez peur, Miss Matthews. Je ne vous en empêche pas ! »

    Ah la pauvre. Susan espérait que celle-ci tentera de toucher la porte, elle n’allait jamais l’oublier de sa vie. La porte était une sorte de Portoloin. Elle l’a mis exprès pour que toute personne voulant entrer ou sortir se retrouvera dans un cimetière où les morts sont vivants… Enfin la personne qui s’y trouvera comprendra mieux. Ça n’empêche, la personne aura une vue nette de ce qui se passe dans la salle de classe, parce que Susan veut que TOUT le monde assiste à son cours même s’il est dans un autre lieu bien loin…
    Après un moment de silence, Susan se décida enfin à dire quelque chose en rapport avec la magie noire.


    -« La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs. »

    Susan n'attendit pas plus longtemps. Elle savait que ces paroles allaient semer le trouble au sein des élèves. Maintenant il était tant de commencer le cours. Elle se saisit de sa baguette et fit apparaître un grand bol rempli d’un liquide couleur verdâtre sur son bureau. C’était en fait une potion très compliquée. Susan a du faire appel à un grand sorcier sachant faire ce genre de Potion pour l’aider, et en revanche, elle l’a tué avec son sort favori, sans aucune pitié. Toute personne buvant une goutte de cette potion se retrouvera dans un champ désert. Susan comptait les emmener avec elle là-bas pour poursuivre son cours. Elle leur préparait des surprises là-bas. Il ne restait plus qu’à leur faire boire une goutte du liquide verdâtre et Hop, ils disparaîtront. Et cela était une tache facile, très facile même.

    Elle fit apparaître plusieurs petits verres et les distribua. Elle versa une goutte dans chaque verres, retourna près du grand tableau noir et lança :


    -« BUVEZ votre verre !»

    Personne ne bougea. Elle serra ses dents et relança :

    -« Buvez et tout de suite !!!!!! »

    Les élèves prirent leurs verres mais sans le boire. Perdant patience, elle s’avança vers une jeune Serdaigle, Ayten et l’obligea à le boire avec force. Quand celle-ci eut vidé son verre, elle disparût. Susan entendit quelques exclamations de terreur et elle ajouta pour la dernière fois, et de façon claire et nette :

    -« ET VITE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Matthews
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 28
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis:
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Lun 16 Juin - 1:27

Sheena réprima un frisson en voyant une telle colère déborder des yeux de son professeur… la peur vive et pure gagnait ses entrailles… elle serra les jointures de ses mains, tentant de calmer sa respiration. Cette femme était plus que glaciale ! Elle était les Ténèbre, au tout du moins, sa personnification ! Sheena en était désormais sûre ! Et puis, le sort qu’elle réserva à Coleen était atroce ! Elle lui lança un sort qui la retourna littéralement, dévoilant des sous-vêtements rouges flash… Sheena détourna les yeux à ce moment, par respect. Puis, elle entendit un énorme bruit d’impacte contre le mur au fond de la classe, Sheena déglutit, et se retourna lentement sur place, pour apercevoir le corps de Coleen... elle ressemblait à un tas de chiffons… le cœur de Sheena se serra.

Elle lança des regards inquiets dans la direction de la Serpentarde, elle avait beau être dans une Maison adverse… il y avait des limites, mêmes entre rivaux, qu’on ne pouvait pas dépasser… et ce professeur venait de le faire ! Sheena baissa alors les yeux, de peur de lancer un regard trop noir en sa direction, comprenant que ça ne plairait pas à cette femme impulsive… Qu’est-ce qui était passé par la tête du Directeur en engageant une femme ainsi ?

Mais Sheena ne put malheureusement pas continuer à penser ce problème, puisqu’elle entendit un gémissement s’échapper de la bouche de Coleen, elle retourna une nouvelle fois la tête dans sa direction… elle aurait voulu voir comment elle allait… mais en même temps… le regard de Sheena glissa alors vers l’avant de la classe… en même temps, elle ne savait pas ce que pourrait lui réserver son Professeur si jamais elle tentait quoi que se soit. Le côté Justicier et Courageux de Sheena voulait qu’elle agisse… pas son Instinct, alors la jeune métisse, ferma les yeux, tentant de retrouver son calme… et elle se dirigea vers la Serpentarde, elle ne dit pas un mot, elle se décida juste à la soutenir et de l’aider à reprendre place près d’elle-même, elle allait lui murmurer alors quelque chose pour lui dire qu’il ne valait mieux rien plus tenter... mais elle vit devant elle-même un garçon se mettre à murmurer quelque chose… et le Professeur le punit allégrement pour son geste : elle lui lança le sortilège Endoloris ! Les cris du garçon, de son condisciple de Maison, emplirent la pièce, faisant bourdonner les oreilles de Sheena de ces cris qui déchiraient à chaque fois un peu plus le cœur de Sheena et ses grandes convictions. Quand enfin le professeur arrêta sa torture, le silence emplis la classe… plus personne n’osait bouger… il ne valait mieux rien répondre, sous peine de subir le même sort que son condisciple… En prenant quelqu’un comme « exemple », le Professeur venait sans aucun doute de contrôler l’ensemble de sa classe… ils auraient à présent trop peur pour tenter quoi que se soit…

Sheena regarda le garçon… il frissonnait encore… Sheena détourna péniblement les yeux… il avait juste murmuré quelque chose… du bout des lèvres, juste un instant. Sheena sentit de la sueur froide dans son dos… ça aurait pu être elle ! Et dans une pensée égoïste, elle fut contente de ne rien avoir dit… puis, aussi tôt, un sentiment de culpabilité s’empara d’elle, elle venait de penser de manière personnelle, sans se soucier du cas des autres… alors qu’un de ses camarades venait de se faire torturer… mais son instinct de survie avait été plus grand…

Le Professeur ressortit sa baguette… Sheena retint sa respiration… cramponnant sa condisciple Coleen, pour éviter tout autre mauvais coup, elle était encore faible. Puis, le Professeur inscrivit sur le tableau ses mots :

Commencement

Ghita Lavroff


Ainsi c’était le nom de son professeur ? Sheena déglutit, elle observait ce nom de manière frénétique, elle ne devait pas l’oublier. Puis, de nouveau… la peur la gagna, elle lança des coups d’œil affolés vers la porte de sortie… elle semblait si proche et lointaine à la fois… si prêt…

« Et bien, vous êtes tous venu dans cette pièce de votre propre volonté. Vous pouvez toujours partir, si vous avez peur, Miss Matthews. Je ne vous en empêche pas ! »

Sheena releva brusquement la tête et écarquilla les yeux. Elle vit un sourire ravi sur les lèvres de son professeur ! Elle s’amusait ! Elle s’amusait de leur état ! Sheena serra les poings, redressa définitivement la tête, elle n’était pas à Gryffondor pour rien ! Elle n’allait pas laisser la peur la dominer. Alors, pour montrer la décision qu’elle prenait, Sheena se renfonça dans sa place, elle était prête à défendre cette place à présent !

Puis, lentement, le Professeur Lavroff se mit à parler de la Magie Noire, de manière naturelle.

-« La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs. »

Sheena avala cette information avec difficulté… « éliminer »… ce mot repassait en boucle dans sa tête… si elle se battait… pour le bien, pour ce qu’elle jugeait bien du moins… elle périrait… elle disparaîtrait à 15 ans, alors qu’elle avait encore tant de chose à vivre, à découvrir… Sheena aurait pu penser à la facilité, penser qu’elle pourrait être dans ce camp… mais… elle serait dans l’impossibilité de se regarder de nouveau dans la glace, le métisse était quelqu’un d’intègre… non, même si c’était encore dur à accepter… même si par ce choix, son espérance de vie venait à diminuer… elle ne pourrait pas faire le mal ! Elle ne pouvait décidemment pas suivre ce camp ! Elle eut une pensée… pour son ami d’enfance… sa seule et unique famille… ses yeux se firent alors soudainement déterminé. Non, elle lutterait !

Sheena était tellement perdue dans ses pensées qu’elle ne se rendit pas tout de suite compte que leur professeur venait de leur distribuer une potion verdâtre. Elle était près d’eux… Sheena en suffoqua, l’air était soudain plus lourd… si elle n’était pas assise, elle se serait sans doute aplatie par terre. D’un mouvement de cape sec, le professeur reprit place devant le tableau.

-« BUVEZ votre verre !» Ordonna-t-elle.

Mais personne ne bougea, personne n’osant obéir.

-« Buvez et tout de suite !!!!!! » La colère déformait à présent les traits de leur professeur.

Sheena prit son verre en main, elle aida Coleen à en faire de même. Celle-ci étant toujours faible.

Puis, perdant définitivement patience, le Professeur empoigna Ayten et l’obligea à boire la potion. L’élève de Serdaigle disparut… Sheena s’humidifia les lèvres, elle se tourna vers Coleen, pour lui faire comprendre qu’elles devaient le prendre en même temps pour que Sheena puisse continuer de la soutenir.

-« ET VITE ! »

Sheena avala sa potion à ce moment, espérant que Coleen en ait fait de même de son côté, Sheena ferma les yeux, cette potion était infecte... Quand Sheena les ré ouvrit enfin, elle retrouva Ayten… elle regarda autour d’elle avec surprise : tout autour d’eux-mêmes, il n’y avait plus qu’un champ désert…

-« Mais qu’est-ce qu’on fait là ? » Souffla Sheena du bout des lèvres, le regard perdu. Ce n’était pas réellement une question, elle ne voulait pas non plus savoir qu’elle était ce lieu… elle se demandait juste… dans quoi, ils venaient tous de se fourrer... tête la première !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayten Y. Oztürk
Serdaigle & Co-fondatrice <3
  Serdaigle & Co-fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Emploi : Elève de sixième année chez les Serdaigle
Petite Dédicace : J'vous aime =D
Date d'inscription : 12/01/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis:
Message Personnel:
Humeur actuelle:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Lun 16 Juin - 2:19

    Pour ce premier cours de Divination de l’année, Ayten avait tout ce dont elle pouvait rêver. Un professeur à la limite de la démence, et encore cette limite allait bientôt être franchie, elle avait dû se courber devant ladite professeur, tout comme ses camarades. Et en plus elle mourrait de trouille. La jeune Serdaigle aurait voulu prendre ses jambes à son cou, après tout il y avait suffisamment de victimes pour leur professeur non ? C’était égoïste, mais surtout très lâche. Même si elle n’était pas très courageuse, la bleue et bronze eut honte d’elle. Cette femme on ne devait pas la fuir mais la défier. Plus facile à dire qu’à faire. Certaines fois, elle aurait voulu être une de ses Gryffondor courageuses qui n’ont peur de rien ni personne. Accomplir un acte héroïque en se plaçant entre ce démon et Coleen par exemple. C’était une Serpentarde, certes, mais elle avait tout de même été bien plus courageuse que tout le monde en osant parler. Peut-être n’était-ce pas du courage mais de la connerie me direz-vous. Certes, c’est une possibilité. De toute façon, elle avait payé pour cela, accomplissant un vol plané lui rappelant le sien. Berkeley avait déjà un point commun avec ce monstre, ce qui n’était pas pour rassurer Ayten. Mais le pire était encore à venir. D’un air horrifié, Ayten vit l’horrible femme lever sa baguette en direction de James. D’après les ragots, c’était le petit ami de Peggy. C’est ainsi, et non par sa présentation, qu’Ayten avait retenu son nom. Toujours est-il qu’un Endoloris vint le frapper de plein fouet. Fermant les yeux, elle ne put qu’imaginer le jeune homme en train de souffrir. Elle n’était pas encore assez forte pour regarder cela sans ciller, après tout ce n’était qu’une enfant. Elle en avait connu des malheurs, comme tout le monde et peut-être plus que la plupart des personnes, mais cela avait toujours été moral et non physique. Ayten craignait la douleur physique par-dessus tout. Et elle aurait été capable de tout pour éviter de subir ce que James venait de subir. C’était une humiliation abominable pour lui. Oh, et la souffrance qu’il devait ressentir. Non, rien que le simple fait d’imaginer lui était trop fort.

    Commencement

    Ghita Lavroff


    Ghita ? Ainsi c’était donc le prénom du monstre qui se tenait en face d’eux ? Ayten le répéta plusieurs fois dans sa tête. A la fin elle avait l’impression qu’il faisait une farandole dans sa tête. Ghita Ghita Ghita Ghita Ghita Ghita. C’était laid comme prénom. D’ailleurs ELLE était laide. Ayten pensait avoir vu ce qu’il y avait de pire à voir, mais non ce n’était pas finit.

    La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tous ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs

    Alors ils allaient vraiment assister à un cours de magie noire ? Le regard avide de certaines personnes présentes dans cette salle de cours n’échappa pas à la jeune fille. Elle se demanda si elle, avait su ne rien laisser transparaitre. Elle avait beau être contre les méthodes, le fond ne lui paraissait pas une mauvaise idée. Elle avait quelque peu honte de ses pensées et de son avidité d’apprendre certes. La Magie Noire, on lui avait toujours enseigné que c’était quelque chose d’abominable et très puissant. C’est justement pour cela qu’elle avait envie de connaître … sans pour autant connaître. Un sacré paradoxe n’est-ce pas ? Ghita fit apparaître plusieurs verres qu’elle distribua à chacun. En la voyant s’approcher d’elle Ayten réprima un frisson. Ou plutôt ne le réprima pas. Cette femme faisait froid dans le dos à des kilomètres et elle respirait le mal. Elle avait bien le droit à un petit, voir grand, frisson n’est-ce pas ? La jeune fille regardait toujours son verre, d’un air inquiet. Est-ce que c’était un poison violent et douloureux ? Ou quelque chose dans ce genre ? De toute façon, elle n’eu pas plus le temps de réfléchir Ghita s’avançant vers elle, et la forçant à avaler. Lorsque la femme la toucha, Ayten ressentit un grand froid en elle. Comme si toute lumière avait à jamais disparut de sa vie. Comme si elle ne reverrait plus jamais le soleil. Comme si toute trace de bien avait disparut. Elle en avait maintenant la certitude, cette femme, c’était le mal incarné. Et puis d’un coup, cette sensation disparut et Ayten avec. En effet d’un instant à l’autre, la salle de cours s’effaça pour laisser place à un gigantesque champ. Elle était seule au monde. Un instant, la jeune fille se demanda si ce n’était pas cela le plan de Ghita. Les faire tous disparaître jusqu’au dernier. Elle allait pousser un hurlement strident, crier étant un bon moyen de faire disparaître la tension, lorsque Sheena Matthews, une Gryffondor apparu devant elle. De crainte de passer pour une tarée elle referma la bouche, et tenta de garder contenance. Ce qui était plutôt dûr lorsqu’on savait qu’Ayten et ses camarades étaient coincés avec une démente. A la question de Sheena, elle secoua la tête en signe d’impuissance. Comment aurait-elle pu le savoir ? Comment quiconque aurait pu le savoir d’ailleurs ?

    *On va tous mourir, on va tous mourir, on va tous mourir, on va tous mourir, voilà ce qu’on fait là. Non mais qu’est-ce qu’il a bien pu passer dans la tête de Carter pour embaucher une femme pareille ? A moins que tout ceci ne soit qu’une blague ? Ou un mauvais rêve ? Non, l’Endoloris était bel et bien réél, James s’en souviendrait longtemps. Okay conclusion ? On va tous mourir.*

    Mais plus pour se rassurer elle-même que Sheena, Ayten murmura :

    - Tout ira bien, ne t’inquiète pas. Tout ira bien.

    Elle ne pu rien dire d’autres, les autres élèves commençaient à arriver. Et elle préférait avoir la bouche fermée lorsque la psychopathe arriverait. Pour ne pas subir le même sort que James. D’un air totalement stone, du moins elle espérait, la jeune fille attendit la suite des évènements, un pincement au cœur.

_________________
Admin super méchante
Ayten, présidente king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lashlabask-x.forum-actif.net
Peggy Weel
||♥ Modo & Gryffondor ♥||
||♥ Modo & Gryffondor ♥||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 789
Age : 25
Points gagnés/ Perdus : +10/-10 zéro quoi^^
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] James Fender, Kaede [+] Kristina [--] Ryan
Message Personnel:
Humeur actuelle:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Lun 16 Juin - 4:32

Ce cours n'avait pas l'air commode, pourtant Peggy avait hâte de savoir ce que cette professeure avait dans le ventre. Elle n'avait pas l'air comme les autres. Elle était plutot effrayante. Mais Peggy se disait qu'elle était soit folle, soit pas drôle du tout. Parce que tout de même, les mots Magie Noire, inscris sur le tableau n'avaient pas l'air de la déranger. Les élèves continuaient d'enter. Peggy vit entrer Kaede, à laquelle elle fit un petit coucou, puis vint Sheena, une Gryffondor, qui jouait dans l'équipe. Puis, ah! La meilleure ennemie de Peggy entra dans la classe avec son air débile quotidien. Elle alla s'assoir a la table de **ses toutous**, et Peggy la suivit du regard, avec un sourire en coin. Arriva ensuite James, son meilleur ami, qui s'installa à coté d'elle.


Personne ne sembla rassuré par la demande de la Professeure. S'incliner! Peggy n'avait jamais entendue parler d'un professeur qui demande à ses élèves de s'incliner devant lui. Ce que Peggy n'arrivait pas à comprendre, c'était que les Serpentard, d'habitude si orgeuilleux, obeïssent. Certes, le regard que lançait la femme n'était pas des plus doux, mais la Gryffondor n'aurait jamais crut qu'ils puissent ainsi marcher sur leur fierté. Autre chose, aprés s'être incliné, les Serpentard semblait enrager, et McCain, une de ses ennemis préféré, cria que c'était illégal. Qu'est-ce qui était illégal? Demander aux élèves de s'incliner? Certes, ce n'était pas normal, mais ce n'était pas non plus comme si elle avait utilisé un sortilège impardonnable. **A moins que...** Peggy commença à se poser des questions. Connaissant la bande de Wilson, aucun d'eux n'aurait fait ça. Qu'est-ce que ça voulait dire?


"Tu la trouve comment ? Tu as vu le tableau ?"

Peggy fut sortit de ses pensées par la voix de son ami. Oui, elle avait vu le tableau, et elle commençait serieusement à avoir peur. Elle n'était pas rassuré, du tout même. L'ambiance même de la pièce semblait être malfaisante. La Gryffondor réfléchit à ce qu'elle pouvait répondre à James. Elle voulait lui exposer son point de vu, lui afficher ses craintes, mais la professeure ne lui en laissa pas le temps. Peggy entendit un détonement, et en se retournant, apperçut Coleen qui faisait un vol plané droit vers le mur d'en face, ses sous vetement d'une couleur flashante apparaissant sous sa robe. Même à son ennemie, Peggy n'acceptait pas une chose pareil. Ce n'était pas possible. Elle n'avait pas le droit, elle était folle à lier! Peggy sentit la peur lui nouer les entrailles, mais son sang de Gryffondor la fit se lever d'un bond. Elle savait qu'elle risquer pire si elle ouvrait la bouche, où qu'elle faisait un geste de plus, la peur lui ordonner de rester clame, mais elle n'arrivait pas à se rassoir, regardant la professeure droit dans les yeux.

« Hem… J’ai donc une tête de cinglée dis-tu ? »

Coleen gémissait, et avant que Peggy ait le temps de faire un geste pour l'aider, Sheena alla à sa rescousse. Peggy ressentit un élan de gentillesse et d'admiration pour cette fille. Peggy allait répliquer qu'aprés ce qu'elle venait de faire, oui, elle avait une tête de cinglée, mais la professeure se retourna soudain vers eux. Peggy ressentit un courant glaciale lui parcourant l'échine, lorsque la voix glaciale de la vipère résonna dans la pièce. James fut propulsé plus loin, se tordant de douleur.

-NON!

Peggy sauta la tête la première, et se tordit de douleur en passant entre James et la baguette. Une douleur comme jamais elle n'en avait ressentit. Une douleur qui lui arracha un cri affreux. Mais la femme s'était déjà détourné d'eux. Peggy n'avait souffert qu'une petite seconde. Elle se releva, et se précipita vers James, qui lui avait réelement sentit l'endoloris, pendant un bon moment. Il semblait tout ratatiné, et il se relevait avec difficulté, le visage tordu par la douleur. Peggy remerciait le ciel de ne pas avoir été frappé plus d'une seconde, mais les larmes ruisselèrent sur son visage, sans qu'elle ne puisse les arrêter.

-James...Murmurra-t-elle dans un sanglot.

De toute sa scolarité, elle n'avait jamais eu aussi peur. Elle aida James a se relever, et l'aida à se rassoir à sa place. La colère faisait à présent bouillonait son sang. Elle gardait la main de James dans la sienne, pour le soutenir. De son autre main, elle essuya les larmes de son visage d'un air rageur. Plus loin, Coleen se remettait de sa chute. Tous les visages exprimés de la terreur, à l'idée de ce que cette femme était capable.


"Ghita Lavroff"

Elle était russe peut-être? Peggy s'en fichait pas mal. Pour elle, cette femme était le mal. Pour peu Peggy dirait que c'était la femme des Ténèbres en personne, si elle n'avait pas été professeure à Lashlabask. Mais Peggy se jura qu'elle ne s'en sortirait pas comme ça. Elle irait voir le directeur, et elle ferait un article sur elle dans la Gazette. Elle farfouillerait sur sa vie, et elle trouverait de quoi lui gacher le reste de son existance. Elle serait enfermée à Azkaban, juste pour son sourire satisfait du mal qu'elle venait d'accomplir. Lavroff semblait lire dans les pensées. Elle dit à Sheena que si elle avait peur, elle n'avait qu'à s'en aller. Peggy se doutait bien qu'ils ne pouvaient pas s'en aller aussi facilement qu'elle le prétendait. Mais elle était loin de s'imaginer ce qui attandait quiconque touchait à la poignée.

« La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs. »

Peggy n'était plus surprise de l'entendre parler de Magie Noire. Aprés ce qu'elle avait fait, c'était évident que les mots inscris sur le tableau n'étaient pas la pour un poisson d'avril. Pourtant Peggy aurait rêvée d'entendre la vipère crier poisson d'avril. Mais le mal était fait. Elle ressentait encore cette douleur qui l'avait à la fois brulé et glacé en moins d'une seconde. Qu'avait pu ressentir James si elle avait autant souffert. Peggy était carrément sur le point de faire une prière pour ne plus ressentir une telle atrocité. Elle regarda James, qui semblait avoir repris des forces. Elle ne lui parlerait pas, pour ne pas risquer qu'il se fasse une nouvelle fois attaquer par cette diablesse.

**Forces du mal triompheront et elimineront le camps opposé** Une Mangemorte, voilà ce qu'elle était. C'était évident. Mais que faisait-elle ici bordel! Carten était-il devenu aveugle, ou fou, ou bien avait-il rejoint les forces du mal? Cette femme pensait-elle faire de tous les élèves des Mangemorts. Le regard de la Gryffondor se posa sur le groupe de Serpentard. Elle aurait sûrement boucoup de chance avec eux. Ils la suiveraient comme des chiens ses laches. Peggy ne voulait pas penser à ce que deviendrait Lashlabask avec une troupe d'élève utilisant la Magie Noire contre les autres. Quoi qu'il en soit, Peggy savait que jamais, même si sa vie en dépendait, elle ne rejoindrait le mal. Pourtant rien que penser à ça, le jeune fille sentait ses entrailles se serrer. Elle ne voulait pas mourir, elle ne voulait pas voir les gens mourir. Ce qu'elle voulait maintenant s'était partir de là, et retrouver sa famille, et la sécurité avec sa mère et son père. Mais les autres? Peggy ressentit de la honte à ne pensait qu'à elle. Son comportement se rapprochait plus des Serpentard que des Gryffondor. Elle se trouvait ignoble de penser ainsi qu'à sa peau, mais elle était tellement terrorisé à l'idée de sentir à nouveau l'endoloris...

Peggy n'avait pas remarqué les verres qui avaient été distribués. Leur couleur était imonde, et le gout était évident, avant même de le boire. Peggy lança un regard inquiet à James, lorsque la professeure leur ordonna de le boire. Autour d'eux, tout le monde semblait rétissent. Soudain, Lavroff, dans une colère noire, se précipita vers Ayten et la fit boire le contenu de son verre. Dans un petit plop, la Serdaigle disparu. Peggy sentit son coeur lacher. Où était-elle passé? La pauvre Serdaigle avait déjà bien souffert depuis peu de temps à cause de Wilson et Berkeley, Peggy n'était pas prête de l'oublier. Prés d'elle, Sheena avala la potion, et disparu à son tour.


« Buvez et tout de suite ! ET VITE ! »

Cette fois, impossible de faire autrement. Peggy ne controlait plus sa main. Celle-ci se leva et d'un geste brusque retourna le verre dans sa bouche. Avant que la Gryffondor disparaisse, elle vit que tout le monde subissait la même chose. Puis soudain...La salle obscur disparut, et le soleil apparut lui faisant mal aux yeux. Lorsque ses yeux se furent habitués elle regarda autour d'elle. Elle se trouvait dans un champ désert. Il y avait Ayten, et Sheena. Les autres élèves apparaissaint peu à peu.

**On est loin de Lashlabask! Mais BORDEL qu'est-ce que sa veut dire??**

Peggy se mordit la lèvre, et attendit le reste des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Fender
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : 00 / 00
Emploi : élève de cinquième
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Je ne les compte plus et dans les deux possibilités...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Lun 16 Juin - 4:46

James savait que Coleen avait fait une grosse erreur en étant aussi insolente avec une prof qui avait un tempérament pareil. Il en fit part à sa meilleur ami alors que Mystery avait lancé un Levicorpus à Coleen. Elle flottait dans les airs la tête en bas et alors qu'elle se prenait la honte de sa vie car on voyait son sous-vêtement.

« Hem… J’ai donc une tête de cinglée dis-tu ? »

-Je retire ce que j'ai dit, c'est cette prof la malade.
Chutota-t'il a Peggy

Il esayait d'imaginer quel genre de cours ça allait être, c'était bien facile. James tourna la tête vers la prof car elle murmurait quelque chose et il valait mieux écouter ses consignes. Mais James apprit vite que ce n'était pas des instructions qu'elle murmurait, elle venait de lui lancer un "ENDOLORIS". Une lumière aveuglante sortit de sa baguette en se dirigeant sur lui. Il essaya de l'éviter.... ha, fallait pas rêver, il avait à peine bouger d'un millimètre, peu être moins, que le sortilège l'avait atteint de plein fouet. James ressentit un douleur qu'il n'avait jamais ressentit auparavant. Il était en train de crier et de se tortiller de douleur d'abord debout puis il tomba sur ses genoux en faisait tout pour ne pas s'étaler par terre mais rapidement, ses forces le quittèrent et il tomba lourdement sur le sol en continuant de se tortiller et de crier. Peggy lui se mit entre elle et lui. Enfin, elle arrêta enfin. C'était la première fois qu'il subissait le sortilège de torture et il s'en serait bien passer. Même que le sortilège était fini, il continuait de se tortiller mais il avait cependant arrêter de crier comme un dingue. Il essaya de se lever mais impossible, ses tremblements continuaient et sa force semblait avoir disparue. Elle continuait de parler comme si de rien était.

-James...

James n'avait même pas la force de parler, il ne pouvait même pas lui dire merci et il lui devait vraiment des remerciement. Peggy l'aida à se relever et à l'emmener et sa place. Il posa sa tête sur la tble, devenant trop lourde pour le peu de force qui lui restait.
C'était un véritable danger public cette prof. Et si elle tuait quelqu'un, il ne pouvait pas laisser faire sa, il sortit sa baguette de sa poche et la dirigea vers elle.

-Ex... Expelliarmus
Cria-t'il.

Le sortilège s'abattit sur la prof. Mais le sortilège ricocha sur elle comme si elle avait une protection magique invisible et revint sur James qui se souleva de son tabouret, il avait été projeter au fond de la classe en faisant une acrobatie impossible. Sa baguette elle était sortie de sa main était était quelque part dans la salle sombre. Il luttait pour ne pas s'évanouir. Il ferma les yeux mais pour l'instant, il était toujours conscient. Oui, il n'était pas difficile de getter un sortilège sur un prof normal mais, ils ne savaient pas qui se cachait derrière cet uniforme de Professeur... Il réussit à murmurer un petit "merci" à Peggy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meya Ryan
||♥ Modo & Serpentard Magnifique Légèrement Diabolique ♥||||♥ Modo & Serpentard Magnifique Légèrement Diabolique  ♥||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 29
Points gagnés/ Perdus : 00/02
Emploi : Elève de Cinquième année à Serpentard ...
Petite Dédicace : Niark Niark Niark ...
Date d'inscription : 09/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] Eliza James Sean [+] Heather Kristina, Coleen [-] Weel, Fender ...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Mar 17 Juin - 7:18

La plupart des élèves semblait comprendre que cette nouvelle professeur n’allait pas être comme les autres. Ca se voyait elle avait un truc qui la rendait inquiétante. L’atmosphère était pesante, il y avait quelque chose dans cette salle qui n’était pas pareil que d’habitude. Meya n’était pas dupe et le message sur le tableau le confirmait. Cette femme n’était pas là pour faire de la Divination. Comment le Directeur avait pu accepter une telle personne au château. La jeune fille se posait un grand nombre de question. C’est alors que Colenn, septième année à Serpentard s’exclama :

« Quel dommage, je viens de m'asseoir... Ne vous inquiétez pas Madame, vous avez déjà beaucoup de virilité, pas besoin qu'on s'incline. » …« C'est illégal !! »

Dire que Meya avait failli un truc dans le même genre. Et bien elle avait bien fait de la fermer. Car à peine eut-elle dit cela Coleen s’éleva dans les airs et alla s’éclater contre le mur. Une Gryffondor du nom de Sheena s’approcha d’elle pour voir comment elle allait. Pour qu’une Gryffondor agissent d’une façon pareille pour une Serpentard c’était bien qu’il y avait un soucis ici. Mais elle est tarée cette prof !

« Hem… J’ai donc une tête de cinglée dis-tu ? »

Un rire diabolique retentit dans la salle. Elle était vraiment méchante et s’en fichait de l’intégrité physique de ses élèves. Meya la regardait fixement. Cette femme était bizarre. Et c’est alors que Meya entendit des voix au fond de la salle. Elle reconnu celles de Fender et de Weel. Meya n’avait pas compris ce qu’il disait. Cette légère discussion interpella la professeur. Elle leva alors sa baguette et cria sans hésiter :

« ENDOLORIS »

James Fender criait de douleur. Le sort l’avait touché et Peggy avait crié elle aussi. Meya ne se retourna pas. Elle qui éprouvait du dégoût pour ces deux élèves là elle était en colère. En colère après cette femme. Elle débarquait à Lashlabask et agissait comme ça. Franchement il n’y avais pas de quoi être fier de ce qu’elle venait de faire. Elle avait lancé un des Sort impardonnable à un élève. Et ça c’était interdit non ? Mais pourquoi elle était là. Tout était confus dans la tête de Meya. Dès qu’elle avait lancé sa formule vers James, Meya avait attrapé sa baguette qu’elle avait posé sur sa table. Et elle la tenait maintenant fermement entre ses doigts. Puis des mots s’inscrivirent sur le tableau sous l’incription « Magie Noire ». Le mot « Commencement » et « Ghita Lavroff ». Alors c’était comme ça qu’elle s’appelait. Meya s’en fichait de son origine. Il y avait un très gros problème ici.

« Et bien, vous êtes tous venu dans cette pièce de votre propre volonté. Vous pouvez toujours partir, si vous avez peur, Miss Matthews. Je ne vous en empêche pas ! »

La voix de cette folle retentit encore dans la salle. Elle venait de dire à Sheena qu’elle pouvait partir si elle le voulait. Cela cachait quelque chose. Aucun professeurs de cette école accepterait qu’un élève quitte son cours pour aucune raison sérieuse. Le était revenu dans la salle. Mais cette horrible voix se fit réentendre :

« La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs. »

Magie Noire c’était bien ça. Cette Ghita Lavroff comptait bien régner et imposer sa loi sur Lashlabask. Mais ce nom ne lui disait vraiment rien. Comment un Mangemort aurait pu entrer si facilement au château. C’était impossible le Directeur n’était pas si idiot que ça. Et après ces paroles Meya repensa à l’été qu’elle venait de passer. Et si ses parents avaient rejoint les force du Mal. Cette pensée traversa son esprit. Et elle regarda encore la professeur droit dans les yeux. Elle était en train de préparer quelque chose. Un bol contenant un liquide venait d’apparaître ainsi que plusieurs verres. Mais qu’est ce qu’elle comptait faire ? Nous empoisonner. Elle distribua un verre à chacun. Lorsqu’elle passa près de Meya, la jeune fille serra sa baguette encore plus fort. Un regard noir apparu sur son visage. Elle ne comptait vraiment pas se laisser faire même si elle devait en payer les conséquences.

« BUVEZ votre verre !»

« Buvez et tout de suite !!!!!! »


Elle commençait à s’énerver et obligea Ayten, une Serdaigle à boire son verre. Celle ci le fit sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait et elle disparût. Quoi ? Mais où était-elle passée ? Où comptait-elle nous amener ? Là c’était sûr la Serpentard n’allait pas se laisser faire. Elle avait eu de la chance depuis le début du cours car elle ne s’était pas fait remarquée mais là c’était différent elle aussi devait boire la potion. Et le refusait de le faire.

« ET VITE ! »

Plusieurs élèves s’exécutèrent. Disparaissant à leur tour. Meya ignorait qu’ils venait d’être amener vers un champ désert. Elle regarda James et Eliza. Puis regarda la prof. Elle ne voulait pas faire cela. Elle se leva avec rapidité, sa chaise recula d’un bon mètre allant frapper le pupitre de derrière. Elle tenait toujours sa baguette. Elle voulait envoyer un sort à cette femme. Mais quelqu’un fut plus rapide qu’elle. James venait de lancer un Expelliarmus. Mais le sort se retourna contre lui et il fut projeté un nouvelle fois au fond de la classe. Meya comprit alors vraiment ce que cette femme voulait. Et ce qui était sûr c’est que c’était une sorcière appartenant aux forces du Mal. Son pouvoir était trop grand pour qu’on puisse lutter. Mais Meya s’écria :

« Vous croyez que vous pouvez agir comme ça avec nous ? Vous savez quoi vous êtes complètement folle !!! D’ailleurs je pense que quand Mr Hudson-Carter l’apprendra vous serez envoyé à Askaban !!! »

Ces mots étaient sortis tous seuls. Mais Meya éprouvait de la haine envers cette femme. On ne pouvait pas agir comme ça. Elle n’avait aucune éthique concernant la pédagogie et l’éducation. Ces manières de faire étaient pires que celles employées au Moyen Age. Ils avaient beau être dans un château cela ne pouvait être tolérable. Et comme si elle n’en avait pas fait assez elle ajouta :

« Je boirais le contenu de ce foutu verre quand vous m’aurez dit ce que vous comptez faire de nous !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Soma
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 94
Age : 24
Emploi : Sixième année à Serpentard ...
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Un ennemi, ça se trahit et ça se tue ... Aussi bien qu'un ami, d'ailleurs ...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
2/10  (2/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Mar 17 Juin - 9:26

Hem… J’ai donc une tête de cinglée dis-tu ?

Arya sursauta en entendant la voix froide de la professeur . Elle se sentait tellement mal dans cette pièce ! Elle fût prise de tremblements et eue soudain envie de vomir . Les odeurs devenaient plus distinctes et le malaise qui régnait dans la pièce réagissait comme un poison dans l'esprit de la Serpentarde . Peut être était-ce pareil pour tous ? C'était à la fois effrayant et complètement dingue . Qui pouvait donc réussir à instaurer une telle appréhension chez autant d'élèves ?

Arya se demandait bien ce que la professeur avait bien voulue dire par sa phrase . Quel était la rapport avec le cours et le reste de la discussion ? Lorsque le rire sardonique de la professeur retentit dans la classe, la jeune Serpentarde se retourna pour regarder les destinataires de la phrase : il s'agissait de deux élèves de Gryffondor, un jeune homme et une fille . Elle les avaient déjà croisés dans le château ...


ENDOLORIS !

Le sortilège frappa de pleins fouet le Gryffondor . Arya retint un petit cri d'angoisse de justesse . Comment pouvait-on agir ainsi envers des élèves ? Ils n'étaient même pas majeurs ! La Gryffondor se précipita sur son ami pour l'aider . La Serpentarde se sentit détournée de la scène tragique . Sa volonté se banda pour continuer à tourner la tête vers le deux jeunes, mais le sortilège qu'elle avait sentit auparavant faisait son effet et les empêchaient de faire ce qu'ils avaient envie .

Entrave à la liberté, songea Arya .

Obliger quelqu'un à se soumettre à ses désirs était une chose à la fois atroce et pitoyable . La jeune fille se sentit emplie de haine à cet instant . Cette prof' était folle à lier . C'était une menace pour le collège . Une menace pour le monde . Et elle se fichait pas mal de faire du mal aux autres . Arya repensa à ce que l'on lisait dans les manuels d'histoire . Harry Potter, le célèbre héros, qui avait anéantis Voldemort, le Seigneur des Ténèbres . Cette prof' semblait être sur la même voie que le " Lord de la Mort " . C'était une mage noire, dangereuse et cruelle . Elle n'hésiterais pas à tuer de sang froid .

La prof' marqua quelque chose au tableau, mais, plongée dans ses pensées, Arya ne vit pas tout de suite . Lorsqu'elle lut : « Commencement » et « Ghita Lavroff », elle se demanda bien avec quoi ils pourraient commencer . Ghita Lavroff devait être le nom de la Mangemort, mais si le début du cours, avec le Endoloris n'était pas déjà un aperçus de ce qu'ils allaient vivre, la Serpentarde voulait bien mettre sa main à couper . Enfin, peut être juste un doigt ...


Et bien, vous êtes tous venu dans cette pièce de votre propre volonté. Vous pouvez toujours partir, si vous avez peur, Miss Matthews. Je ne vous en empêche pas !


Les paroles de Ghita lui semblèrent lointaines, comme étouffée .

La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs.

Une fanatique des ténèbres . La perfection et la puissance . Deux mots radicalement opposés . La perfection n'était jamais atteinte, alors que le pouvoir était tout simple, même fade . Elle ne devait pas se rendre compte que le sens de sa phrase tait stupide ... Lavroff passa dans les rangs et distribua des bols et des verres, remplis d'un liquide étrange . Il était brunâtre et des bulles flottaient à la surface . En d'autres termes, Arya aurait pincer la bouche et repousser son verre . Mais elle se contenta de fixer le liquide avec un dégoût total .

BUVEZ votre verre !

L'ordre resta sans réponse . personne n'osait bouger, personne ne voulait bouger . Et tout le monde avait raison .

Buvez et tout de suite !!!!!!

Lavroff s'énervait . Pas bon signe du tout, ça ... Elle s'avança vers une Serdaigle, qui répondait au nom de Ayten Oztürk et la força à boire . Lorsqu'elle toucha l'élève, celle-ci pâlit et poussa un gémissement de douleur . Puis, elle se volatilisa . Comment était-ce possible ? Arya regarda son verre avec suspicion, amis ni toucha pas . Dans la classe, une autre élève ne touchait pas à son verre . Une autre Serpentarde . Elle se leva dans un signe de total courage et s'écria :

Vous croyez que vous pouvez agir comme ça avec nous ? Vous savez quoi vous êtes complètement folle !!! D’ailleurs je pense que quand Mr Hudson-Carter l’apprendra vous serez envoyé à Azkaban !!!

Comme pour approuver ses paroles, Arya se leva et s'approcha de la courageuse et folle élève, sans pour autant parler . La rage qui l'habitait lui semblait tellement évidente qu'elle ne se permettait que d'afficher un sourire narquois et haineux .

Je boirais le contenu de ce foutu verre quand vous m’aurez dit ce que vous comptez faire de nous !!!

Décidément, cette fille posait les bonnes affirmations . Arya savait qu'en s'approchant d'elle, elle risquait également un Endoloris . Mais elle savait qu'elle se serait sentit affreusement mal si elle n'avait pu laisser exclamer sa désapprobation par ce geste incongrue qu'est d'aller vers une camarade rebelle . Cette prof' était malade et il fallait qu'elle s'en rende compte . Attendant patiemment la réaction de la Mangemort, Arya s'assit sur la table et croisa les jambes, juste derrière sa camarade .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliza Macfeeld
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 28
Points gagnés/ Perdus : +25/-0
Emploi : jolie serpentarde de cinquième année
Petite Dédicace : VIVE SEPY
Date d'inscription : 03/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [+] Meya, James W [-] Weel; Horleed
Message Personnel:
Humeur actuelle:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Mer 18 Juin - 8:34

Coleen MacCain fut vite punie pour son insolence en étant allégrement projeté dans les airs pour s’écraser durement contre l’un des murs de la salle de classe. Cette jeune serpentarde de septième année tomba sur le sol comme une pauvre crêpe. Eli était assez choquée par une méthode aussi violente, surtout à l’encontre d’un serpentard !! C’est femme ne devait avoir aucune morale, s’était certain, cela se sentait d’une façon indéfinissable. Elle avait réussit en l’espace de quelques secondes à inspirer la crainte à chaque élève de l’assemblé. Eliza, ne tremblait pas comme une feuille mais la jeune verte et argent était pourtant comme inhibé, ne savant pas quoi penser. Et que fallait il penser de tout cela ?

« Hem… J’ai donc une tête de cinglée dis-tu ? »

La réponse était oui mais Eliza conserva le silence, fixant seulement le tableau où les lettres formaient les mots magie noire. La jeune verte et argent avait vite compris que pour le moment il valait mieux pour elle se taire et se faire discrète. Ne pas se faire remarquer pour l’instant dans le but de conserver son intégrité physique. Elle ne voulait pas être projetée contre un mur de pierre comme l’avait été Coleen qui gisait à présent sur le sol. Eli jeta un coup d’œil à cette fille, sans bouger, pourquoi devrait elle l’aider ? Elle ne la connaissait même pas personnellement alors pourquoi prendre des risques pour elle ? Après tout, cette fille s’était retrouvée dans cet état par sa seul faute alors qu’elle se débrouille !! Pourtant une autre fille de cinquième année n’avait pas l’air de penser comme Eli et s’approcha de la malheureuse Coleen. Une gryffondore, rien d’étonnant, encore et toujours à vouloir prouver sa bravoure. Cette pauvre fille était elle donc bête comme ses pieds ? Ou peut être suicidaire ? Voulait elle, elle aussi se retrouver les quatre fers en l’air !! Mais au fond ce qui pouvait arriver à cette fille répondant au nom de Sheena était égal à Eli. Les gryffondors, elle s’en fichait pas mal, ce n’était pas leurs cas qui allait l’inquiéter. Non ce qui l’inquiétait s’était ce que cette femme timbrée pouvait lui faire à elle ou ses amis.

Le cours prenait véritablement une tournure insolite et s’était vraiment peu dire. Comment cette sorcière avait elle pu être engagée pour faire la classe à des enfants ? Le directeur avait il encore toute sa tête ? Certes on pouvait en douter étant donné son amour pour les moldus mais avec l’arrivé de cette femme le doute n’était plus permis, s’était certain. Sûrement était se ce sujet qui causait quelques bruissements parmi les élèves du cours de divination.



-ENDOLORIS

Décidément cette prof n’appréciait pas du tout les bavardages des élèves. Elle avait lancé un sortilège impardonnable contre James Fender, le joli cœur de Weel qui se tordait de douleur. Certes se sort était strictement interdit par le ministère mais cela n’avait pas l’air de gêner outre mesure cette femme. Eliza était à présent certaine que leur pseudo prof de divination n’était pas là pour leur raconter la bonne aventure. Oh non, elle devait certainement appartenir au rang des forces du mal. Fender poussait toujours des gémissements de petit chiot désagréable aux oreilles. Que ce garçon souffre, Eli n’en avait strictement rien à faire, s’était un gryffondor, un rival. Mais ne pouvait il pas souffrir en silence ? Et voilà qu’avec toutes les plaintes du jeune homme, Weel accoura à la rescousse pour son Roméo. Vraiment pathétique !! Ce qui devait arriver arriva, cette idiote de gryffondore se prit à son tour le sortilège de plein fouet. Si ça continuait il ne resterait plus aucuns gryffondors dans ce château. Ce qui ne serait pas déplaisant à vrai dire, un peu de ménage ne pouvait pas faire de mal dotant plus s’il était fait correctement. Et puis voir souffrir cette garce de Weel était toujours un plaisir, une délicieuse distraction.

Puis une fois que la folle eu finit de torturer comme il se doit les rouges et ors, elle inscrivit Commencement Ghita Lavroff à l’aide sa baguette juste en dessous de magie noire. Lavroff ? Le cerveau d’Eli fonctionnait à plein régime pour trouver un quelconque détail sur cette femme dans les recoins de sa tête. La jeune fille connaissait les noms des plus prestigieuses familles d’Angleterre mais ce nom là ne lui laissait qu’un blanc, un vide, non elle ignorait tout de qui se cachait derrière ce patronyme. Mais peut être ? Oui peut être bien que ce n’était pas son véritable nom après tout. Oui s’était même logique, un mangemort ne viendrait pas à Lashlabask sous sa véritable identité, non, trop risqué. A moins bien su d’être stupide mais cette femme n’avait pas l’air de manquer d’intelligence. Démoniaque mais pas stupide. Eliza se posait tellement de question sur ce professeur qu’elle en oubliait d’avoir la peur. La crainte qui envahissait pourtant tous les autres élèves sagement assis derrière leur bureau.


-Et bien, vous êtes tous venu dans cette pièce de votre propre volonté. Vous pouvez toujours partir, si vous avez peur, Miss Matthews. Je ne vous en empêche pas !

Matthews, s’était la fille qui avait porté secours à Coleen. Et dire que ces gryffondors se disaient courageux alors qu’au fond ils tremblaient comme des chiffes molles !! Cependant, Eli trouvait que cette invitation n’était pas normale, surtout venant de cette femme. Il y avait anguille sous roche ou Eliza n’était pas une Macfeeld. Dans cette réflexion les prunelles vertes de la jeune fille se tournèrent un instant vers la porte. Peut être que Lavroff avait piégé la porte ? Après ce qu’elle avait fait une telle chose n’aurait pas étonnée la jeune serpentarde. Ce qu’allait faire Sheena ne l’intéressait pas, mais tout de même si cette bouffondore décidait de sortir et empoignait la porte, Eli serait fixée sur sa petite théorie. La rouge et or n’en fit rien, elle resta assise et Eli trouva cela presque dommage de ne pouvoir vérifier ses idées. Le faire elle-même ? Vous délirez cher lecteur, Eliza n’était pas suicidaire et puis les bouffondors étaient bien là pour servir de cobaye, non !!!

Puis la jeune verte et argent fut tiré de ses suppositions par la voix de Lavroff reprenant son cours diabolique.


-La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs

Blablabla et bla, oui Eli savait déjà tout cela, cette femme ne pouvait pas dire quelque chose de nouveau pour une fois. Innover bon sang, se n’était pas si difficile !! Innover c’est exactement ce que la sorcière fit une fraction de seconde après avoir prononcé ces mots. En effet Lavroff fit apparaître une potion jaunâtre ou verdâtre, s’était assez indéfinissable sur son bureau. Des potions en divination, ça s’était nouveau !! Enfin la jeune brune s’était bien aperçut depuis le début que ce cours n’avait rien de la routine auquel elle était habituée depuis cinq ans. Puis l’adoratrice du mal distribua à chaque élève un verre où elle versa une très faible quantité du liquide qu’elle venait de faire apparaître. Mais qu’est ce qu’elle voulait qu’on face avec ça ? Il n’y avait vraiment pas grand chose dans les verres et puis des verres comme ceux ci s’était fait pour boire. NON !! La dingo n’avait tout de même pas l’intention de leur faire boire un truc pareil ?

- BUVEZ votre verre !

Les craintes d’Eliza se confirmèrent. La jeune fille lança un regard méfiant sur le liquide reposant dans son verre. Elle ne voulait pas boire ça !!! Et puis elle ne savait même pas ce que s’était !! Peut être du poison qui sait ?

-Buvez et tout de suite !!!!!!

Eliza ne connaissait pas vraiment Lavroff mais ce qu’elle pouvait dire s’était que la patience ne faisait pas partie de ses vertus, et elle était COMPLETEMENT folle. La prof s’impatienta et attrapa une élève adhérente de la maison des aiglons pour lui faire boire cet étrange breuvage de force. L’effet fut immédiat et la bleu et bronze disparut sous les yeux d’Eli.

-ET VITE !

Oh ça non pas question, les autres pouvaient boire s’ils le souhaitaient mais Eliza n’en avait pas l’intention !! Elle ne tenait pas à disparaître, elle !! Et puis dieu sait où étaient passé les élèves ayant ingurgités le breuvage sur l’ordre de la prof. Mais Eli, elle ne pouvait s’y résoudre. Son père allait être furieux en apprenant que l’on avait traité sa fille unique de cette façon. Les gryffondors s’empressaient de boire pour disparaître aussitôt. Vraiment aucune dignité, des vrais trouillards, ils ne pouvaient pas le nier sur ce coup là.

-Vous croyez que vous pouvez agir comme ça avec nous ? Vous savez quoi vous êtes complètement folle !!! D’ailleurs je pense que quand Mr Hudson-Carter l’apprendra vous serez envoyé à Askaban !!!

C’était Meya qui elle aussi ne semblait pas vouloir ingurgiter la drôle de substance donné par leur professeur. Finir à Askaban, ça s’était sûr. Si cet idiot de directeur apprenait ce qui se passait ici, elle était mal barrée la Lavroff !! Mais la crainte d’Eliza ne fit que s’intensifier, elle avait peur, non seulement pour elle mais aussi pour son amie. Ce qu’elle venait de dire était lourd de conséquences et la folle avait lancé un endoloris pour moins que cela. La jeune serpentarde tremblait au sort que réservait sa prof à Meya.

-Je boirais le contenu de ce foutu verre quand vous m’aurez dit ce que vous comptez faire de nous !!!

Meya disait exactement ce que pensait Eliza, s’était bien pour cela qu’elle était amie d’ailleurs, leurs idées étaient assez similaires. Eli ne pouvait qu’approuver même si s’était risqué. Une autre fille de cinquième année, également de serpentard approuva Meya en se levant. Pourtant aucun mot ne passa la porte de ses lèvres peut être était telle trop effrayer pour que ses cordes vocales fonctionnent. Puis la fille s’assis juste derrière Meya c’est à dire à côté de Eli. La jeune serpentarde observa un instant sa nouvelle voisine, c’est alors qu’elle la reconnut. Elle était poursuiveuse tout comme Eli dans l’équipe des verts et argents. Bien qu’elle occupe le même poste, Eliza ne la connaissait pas vraiment, elle savait juste que sa camarade se nommait Arya.

Les yeux verts de la jeune brune rencontrèrent à nouveau la potion qu’elle était sensée boire. Non elle ne pouvait pas boire ça. Peut être que protester était risqué mais boire cette chose l’était peut être encore plus. De plus elle ne pouvait pas laisser Meya seule face à ce monstre. Non s’était impossible, elle se devait de soutenir son amie dotant qu’elle ne voulait pas boire, elle ne voulait pas !!!
La jeune fille posa fermement le verre qu’elle avait en main à un bout de la table puis elle leva ses prunelles vertes en direction de Lavroff pour la regarder avec défiance dans les yeux en ajouta.


-Meya a raison, nous voulons savoir ce qui se trouve dans nos verres !! Vous cherchez peut être à nous empoisonner, je n'ai AUCUNE confiance en vous !!!

Voilà cette fichu prof allait avoir une petite rébellion sur le dos. Mais qu’est ce qu’elle croyait ? Qu’ils allaient gentiment boire le contenu de leurs verres en gloussant de plaisir peut être ? Elle se fichait le doigt dans l’œil là !!!! Lavroff pouvait bien faire disparaître des gryffondors si cela lui chantait, mais Eli ne se laisserait pas faire, hors de question. Pourtant la jeune fille craignait le pire quant à ce qui allait lui arriver, mais elle ne pouvait pas se laisser écraser sans se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-rokn-roll-life.skyrock.com/
Maëlle Stevens
Préfète & Serdaigle
Préfète & Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 234
Age : 24
Emploi : Serdaigle de cinquième année ^^ !
Petite Dédicace : Je vous nem' tous =]
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Loùlette ^^ !
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Sam 28 Juin - 7:33

[ HJ : c'est minable, court et stupide, mais c'était juste pour faire la fin de Maëlle XD, donc j'ai fais assez vite pour pas perdre trop de temps, on ne reverra plus Maëlle, Tam ne participera pas à ce cours, car si une part et que l'autre vient, ça fera trop bizarre. Donc voilà Razz ! ]


    Stresse, angoisse, peur, une certaine envie de pleurer. Voilà ce que ressentais Maëlle. Rien de très gaie. Cours de magie noir … Qu’est-ce que ça voulait dire ? La Serdaigle n’était pas du tout rassurer. Surtout après l’endoloris, un sortilège interdit qui avait été lancer par cette prof sans doute malade du nom Ghita Lavroff. Ce qui fallait à cette bonne femme c’était un aller simple pour Ste Mangouste ! Une certaine élève, Sheena Matthews fixée la porte, et la dénommé Ghita le remarqua assez vite, jusqu’à lancer : « Et bien, vous êtes tous venu dans cette pièce de votre propre volonté. Vous pouvez toujours partir, si vous avez peur, Miss Matthews. Je ne vous en empêche pas ! ». Partir, oui. Maëlle devait partir, elle ne pouvait pas rester dans cet endroit une minute de plus sans que son taux de stress monte.« La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs. »

    Très drôle, haha, Carter devait sûrement leur faire une blague … Non, c’était pourtant la réalité. Il y avait sûrement une explication à tout ça. Sois Carter n’a pas vue qu’il a embaucher une folle tarée, sois il n’a pas vue qu’elle s’était certainement enfuie de Ste Mangouste, ou alors, que Carter était fou, que la prof était folle, ou tout simplement que c’était Maëlle la folle. « Vous croyez que vous pouvez agir comme ça avec nous ? Vous savez quoi vous êtes complètement folle !!! D’ailleurs je pense que quand Mr Hudson-Carter l’apprendra vous serez envoyé à Askaban !!!Je boirais le contenu de ce foutu verre quand vous m’aurez dit ce que vous comptez faire de nous !!! » avait dit Meya Ryan, rédactrice en chef de la Gazette. La Serdaigle n’avait pas remarqué la cinglée en face d’elle avait donner un verre avec une étrange couleur plutôt moche à tout les élèves, en les forçant à boire. Ayten, une serdaigle, Peggy, et Sheena une gryffondor en buvant, avaient disparus. La situation empirait.

    Où étaient-elles ? Qu’est-ce qui se passer ? Qu’allaient-ils devenir ? D’où sortait cette femme ? Toute ses questions résonnaient en tambour dans la tête de la pauvre fille qui n‘avait rien demander, à part apprendre la magie paisiblement. Cette fois c’était sûr et certain pour Maëlle, si elle restait ici, soit elle allait se faire assassiner à coup de je ne sais pas quoi par cette prof, soit elle allait mourir de stress, d’angoisse, ou de peur, ou elle sortait, elle prévient le directeur, il renvoie cette tarée venu tout droit d’un asile. La dernière solution semblait sans aucun doute la meilleure. Mais étant une gentille fifille, même si les Serpentards ne l’étaient pas, la Serdaigle décida de rajouter son grain de sel, histoire de bien dire les quatre vérités à cette folle qui ne savait visiblement pas ce qu‘elle faisait.

    Folle ? Hystérique ? Malade ? Tarée ? Ou alors, que cette « Ghita » savait très bien ce qu’elle faisait et qu’elle était … au service de Lady Smethley, ou alors, qu’elle avait le même but. Maintenant pourquoi Carter l’avait-elle embauchée ? … Il ne l’avait peut-être pas fait volontairement. Bref, perdu dans toutes ses pensées, Maëlle en oublia le plus important : sortir d’ici. Se levant d’un bond, elle fixa son verre, puis regarda la prof, énervée, avant de crier :


    « Vous êtes folle ! Tarée ! Malade ! Retournez à Ste Mangouste ! Je ne resterais pas ici une minute de plus ! Et votre verre, ne comptez pas sur moi pour le boire. Vous avez sûrement un problème mentale. Un endoloris, et puis ensuite la disparition de trois élèves après avoir bu … la chose dans le verre. Dans tout les cas, moi je sors, je ne reste pas avec un cinglée ! Croyez-moi, Carter sera au courent ! »


    Marchant à grand pas vers la porte, elle l’ouvrit et la claqua derrière elle, ne sachant pas que c’était un portoloin …


La fin de Maëlle Stevens ! [Tulututututu]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naeka.skyrock.com/
Matthew Bréige
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 28
Date d'inscription : 23/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: il a toujours su s'attirer de la complaisance à son égard, donc pas vraiment d'ennemi et quelque bon lien d'amitié.
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Sam 28 Juin - 17:15

Matthew sentait qu'il n'était pas vraiment reposé, sûrement Mordred qui c'est baladé dans le château pendant qu'il dormait. Il savait bien que Mordred profitait de son sommeil pour utiliser le corps, comme il n'avait pas le commandement pratiquement toute la journée, il était normal que Mordred l'ait toute la nuit. Le seul problème était comme récolte une énorme fatigue le lendemain, heureusement que Mordred avait la gentillesse de pas le faire tout le temps.

Ce qu'il savait pas, c'était que les promenades nocturne de Mordred avait qu'un seul but, aller à la bibliothèque interdite pour apprendre plus sur la magie noir.

C'est donc insouciant et apathique, qu'il s'attaque à son petit déjeuné. Il était vraiment démotivé pour aller à ce qu'il pense être la matière la plus ennuyante, devant même l'histoire, qu'était la divination. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi, Mordred voulait tellement cette matière, il ne trouvai rien d'utile à faire plus appelle à son imagination, qu'à un minimum de réflexion . Mais il n'avait rien à dire, c'était un accord tacite entre eux, on se partageait les choix des options. Comme ça, chacun avait ce qu'il voulait et si cela ne plaisait vraiment pas à l'un, il laissé les commandes à l'autre et allait dormir. D'ailleurs après avoir mangé et comme le cours tant redouté était en première heure, c'est ce qu'il fit.

Mordred, libéré momentanément de la présence de Matthew, un atout non négligeable de cette option; il partit guilleret en direction de la tour. Le grand intérêt qui avait décidé de son choix pour cette matière, était l'idée de retirer des informations à moindre frais. Bien évidemment, il fut légérement déçue quand il vit le peu de réponse qu'il y en avait. Et quand il y avait une réponse, il remarquait surtout qu'elles étaient peu probantes dans la plupart des cas. Surtout quand cette vieille folle promettait mort et autre joyeuseté de ce genre aux élèves. Mais c'était une journée différente de d'habitude, il le ressentait au fond de son âme, s'il en avait une bien sûr. Et il semblait se confirmer, vue que sur le tableau des profs, on avait mit le remplacement du professeur de ladite matière. Qui sait, peut être que ce sera enfin une éducatrice digne de ce nom. C'est donc d'un pas léger qu'il franchit les différents escaliers, ce fichant complètement s'il bougeait ou non. Car de toute façon il s'amusait parfois à bloquer les escalier, pas énormément, car le sort qu'il avait découvert dans la bibliothèque interdite n'était pas extrêmement puissant et il devait faire attention à son utilisation. De plus, il doit escalader l'escalier qui semblait interminable de la tour de divination. Il trouvait que ça faisait un très bon entrainement physique, surtout avec tout les cours de la matinée sur son dos.

Matthew, pour sa part, pensait que c'était une raison qui faisait pencher la matière en sa défaveur. On est déjà épuisé de venir à un cours qu'on sait plus qu'ennuyant. Bien que l'arrivée d'une nouvelle prof pour ce cours a relancé légèrement son intérêt. Mais il craint que ce ne soit pareil que la vieille foldingue, voir peut être même pire, certainement pas mieux vu le caractère débilitant de la matière. Mais par simple politesse, il sera présent, non pas physiquement puisque c'est à Mordred de l'être, mais au moins en esprit. Après que Mordred ait fait les salutations d'usage à certain élève montant aussi, il fut étonné de l'ambiance sombre donnée par le manque de lumière et de la froideur du regard de la nouvelle prof. Il commençait même à être paniqué en voyant ce qui était écrit: cours de magie noir.

-Il faudrait mieux que tu me laisse totalement le contrôle

-Tu crois que c'est vrai ce qui est écrit?!?

-Peut être, peut être pas...on verra bien....


Mordred fut ainsi sûr que Matthew ne suivrait, ni ne s'ingérer dans les évènements qui vont suivre. Il ne savait pas si c'était une blague ou non. Mais quelque chose lui disait, dans les yeux de cette prof, que c'était tout sauf une blague de potache, de plus, pourquoi aurait elle besoin de sa baguette pour un simple cours de divination ? Et rien qu'à cette idée, une onde de plaisir parcourra tout le corps. Ainsi donc, il n'aurait plus à se balader la nuit dans la bibliothèque interdite en faisant le somnambule, pour chercher quelque livres poussiéreux ne fournissant pratiquement aucune leçon de la magie tant espérée. Mais ce serait directement par quelqu'un maîtrisant cet incroyable pouvoir. Par contre, il ne doit pas s'emballer trop vite, il n'ait pas encore sûr des intentions de cette personnes, ni de sa véritable nature. Il doit rester totalement objectif dans ses actions, cela pourrait être une action du ministère pour voir qui aurait des affinité à la magie noir et donc, serait potentiellement dangereux. Oui, rien n'est moins sûr car ce serait franchement un coup d'audace de le faire d'une façon aussi voyante. Il attendra donc la suite de ce qui va arriver, son œil exercé lui permettait de voir que ce qui était écrit au tableau ne laissait personne de marbre. Bien sûr, la plupart pensaient que ce n'était seulement qu'une blague de fort mauvais goûts.

-« Que tout le monde se lève et s’incline devant moi… Et dites moi votre nom complet et votre maison ! Maintenant ! »

Voilà quelque chose que ne dirait peut être pas un agent du ministère, surtout dans ce ton si glacial et cet air si hautain. Cette personne lui plut aussitôt, elle différait grandement de l'air que ce donnait les serpentards. Ceux ci n’étaient que des grenouilles qui voulaient être plus grosse que des boeufs. Non, là c'était un véritable phénix ténébreux qu'il ressentait en entendant cette voix, il avait enfin trouvé le but de toutes ses actions. Pourquoi, sciemment, il redoublé une fois sur deux pour rester plus longtemps ici. Non pour apprendre la magie noire en cachette sur des écrits a moitié effacé. Qu’il a choisit de rejoindre la maison gryffondors, pas pour être insoupçonnable dans sa recherche, mais pour être les yeux et les oreilles du mal chez ses plus hardi opposants. D’ailleurs, en parlant de ces paons, il regardait comment réagissaient ceux-ci à l’ordre qu’elle avait donné. Comme il s’y attendait, ils refusaient de se baisser pour saluer celle qui à "l’outrecuidance" de ce croire au dessus de leur sang. Il ne les appréciait guère, beaucoup trop orgueilleux, superficielle, lâche et stupide du fait d’être bouffi de préjugé. Certes, c’est là dedans que le précédant maître des ténèbres, Voldemort ou comme on le disait du temps de son apogée, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ou Vous-savez-Qui, avait retiré le plus de troupe dans l’école. Mais il fut trahi, déjà par ceux de la maison serpentard qui avaient refusé de le suivre, mais aussi par certain de ses "fidèles" mangemorts. Pour lui, il serait très dangereux de faire la même erreur en ayant pleinement confiance dans ce type de "sorcier". Il remarqua au dernier moment un fait étrange, tout ceux qui c’étaient avancé, s’inclinaient devant la femme. Et à son plus grands étonnement, les serpentards eux même. Comment cela pouvait-il être possible ? Eux aussi avaient compris qui elle était vraiment ? Puis il constata que ce n’été pas de plein gré qu’ils le faisaient, leur air choqué et les paroles d’une serpentarde disant que c’était illégal ce qu’elle faisait, révélait autre chose que ce qui était voyant. Aurait-elle utilisée un sortilège interdit ? Elle aurait eu l’audace d’allait jusqu’à ce points là ? Pourtant, elle n’avait aucunement bougeait sa baguette, donc lancer le sort interdit « impérium ». À moins que, non, serait-elle capable de lancer un sortilège par la parole ? Il n’avait pas regardé les lèvres pour s’en assurer. Mais il n’avait plus temps pour ça, il ne tenait pas à être le premier pour voir les réactions, mais non plus être le dernier pour ne pas se faire mal voir d’elle. Il s’approcha donc et dit ses mots tout en s’inclinant :

Matthew Bréige quatrième années

Il reprit ensuite sa place en toute tranquillité et restant coi en attendant la suite, contrairement à James Fender qui murmurait à Peggy son "désaccord". La suite ne se fit pas attendre, il crut voir un mouvement des lèvres, comme si elle chuchotait quelque chose, ce qui fit que la serpentarde qui s’était rebellé, fut retourné et jeté comme un vulgaire quartier de viande. Il vit bien, pendant un court instant, les sous-vêtements colorés de la fille, mais il s’en fichait éperdument. Il était fasciné par cette maîtrise du pouvoir qu’avait le professeur, simplement par le verbe et non en plus du mouvement de sa baguette. Ensuite, elle tourna vers James Fender et elle avait apparemment entendu ses dires.

« Hem… J’ai donc une tête de cinglée dis-tu ? »

Et cette fois ci, elle leva sa baguette avant de réciter le sort :

« ENDOLORIS »

Finalement, elle a fait une utilisation flagrante d’un des trois sorts interdits. Pour qu’elle raison elle pouvait se croire aussi intouchable ? Car il était pratiquement sûr qu’au moins un élève de l’assemblée ne prévient le directeur. Ce qui finirait assurément à la terrible prison d’Azkaban ou, le plus redouté par Mordred, l’hôpital de St Mangouste. C’est même obligé qu’elle ait prévue une alternative pour éviter qu’un élève parle, lequel, là est toute la question. Après toutes ses réflexions, il se laissa emporté par la douce musique des cris de douleur du gryffondor et de la gryffondore. Bien que celle-ci se releva vite, ayant moins subit que son ami. Tous les bruits qui résultaient de la terreur et de la douleur en ces lieux étaient pour lui un magnifique concert dont le chef d’orchestre n’est autre que la terrifiante professeur Ghita Lavroff quand il vit ce qui était écrit sur le tableau. Il fut plus que ravi quand elle mit "commencement", il allait vraiment apprendre ce dont il rêvait le plus, la magie noire. C’est à ce moment là que Matthew décida de mettre son grain de sel. Il ne supportait pas être dérangé dans de tels moments, il savait bien que le défaut de Matthew était sa curiosité maladive. Bon, dans certains cas c’était une énorme qualité, pour réussir les examens par exemples. Mais en ce moment c’était comme si un éléphant faisait une entrée fracassante dans un magasin de porcelaine.

-Qu’est-ce qui ce passe enfin ?!?

-Je t’ai dit de rester cacher !!!

-Je sais qu’il se passe des choses étranges.

-Je te le dirais après qu…

Il sentit alors une étrange sensation, comme si un troisième esprit était en ces lieux, qui étaient en fait à l’intérieur du crâne. Hors, il savait très bien qu’il n’y avait que deux esprit, lui et Matthew. Ce qui voulait dire qu’une seule chose, quelqu’un était en train de lire les pensées !!! Cela ne pouvait être du fait que d’une seule personne : Ghita Lavroff !

-Cache toi !!! Elle est en train de fouiller notre tête !!!

-Qui !?!

-Pas le temps !!! Fuis !!!


Matthew s’enfonça au plus profond des replis du cerveau pour se cacher. Malheureusement, Mordred avait bien sentit qu’elle n’avait pas trouvé en lui qu’un seul esprit comme tout le monde, mais deux. Il aurait voulu que ce soit un fait qui reste encore caché d’elle. Un as qu’il aurait sortit de sa manche pour montrer sa bonne fois et montrer l’intérêt qu’il y aurait à ce qu’il soit son espion. Sa respiration était devenue sifflante et saccadée, comme s’il avait subi une douloureuse épreuve physique. Cette fois ci, il pris peur devant les pouvoirs terrifiantes de cette personne. Non pas qu’il perdit de l’estime pour la sorcière, il en avait encore bien plus. Mais la sueur froide qui coulait désagréablement de ses tempes aux reins en passant par le dos et qui lui glaçait en même temps le sang, était le résultat de ce viol mental, apparemment si simple, du lieu qu’il considérait comme une forteresse imprenable. Ses pupilles étaient dilatées à l’extrême, elle fixait Ghita Lavroff. Celle-ci jeta un regard perplexe, il baisa ses yeux par soumission, car il l’a considéré presque comme une déesse à avoir toutes les capacités possibles que puisse rêver un être avec des dons magique. Car, c’est sûr, il jure de lui être fidèle de tout son cœur, enfin la moitié du cœur vu que c’est en copropriété avec Matthew et il est sûr qu’il refusera catégoriquement. Il reprit peu à peu son calme, il avait fait en sorte de ne pas trop se faire remarquer, de toute façon, il détestait se faire remarquer. Pour lui qui se considère comme un observateur, il est horrible d’être le centre de l’attention général. Car les gens ne réagissaient pas naturellement s’ils se sentent observés. Mais il gardait quand même cet air légèrement apeuré pour éviter de paraître suspect aux yeux de ceux qui sont les ennemis du mal. D’ailleurs, il remarquait qu’un regroupement se formait, Sheena allait aider la serpentarde et des regards d’appréciations étaient jetés vers elles. Il comprenait la dangerosité du geste car, c’est une gryffondore qui aidait une serpentarde, cela marquait que quelque soit la maison il fallait se serrer les coudes et résister à l’oppression. Mais quand les regards se tournèrent vers l’infortuné James, qui se tordait toujours de douleur mais aussi, il était complètement épuisé. Montrèrent que la peur avait pris le dessus, pour l’instant du moins, ils ne tenteraient rien avec l’épée de Damoclès qui apparaissait au dessus de leur tête, avec le sort doloris. Là tension était tellement palpable qu’on aurait pu la toucher dans la pièce. Le professeur de magie noir se mit alors à parler :

« Et bien, vous êtes tous venu dans cette pièce de votre propre volonté. Vous pouvez toujours partir, si vous avez peur, Miss Matthews. Je ne vous en empêche pas ! »

Il était extrêmement étonnant qu’elle veuille bien laisser partir l’une des personnes qui s’opposent à elle. Car elle avertirait alors le directeur aussitôt. Pourtant, se sourire qu’on pourrait considérer comme ravi et qu’il trouvait plutôt le côté carnassier d’un prédateur, lui faisait dire qu’elle n’attendait que ça. Pourquoi ? Quel piège a-t-elle bien pu prévoir ? Car là, il y avait certainement un piège. Et la gryffondore dû le sentir aussi, à moins qu’elle ne voulait pas faire le choix de la facilité en abandonnant purement et simplement. Ne la supposant pas assez subtil pour avoir compris le piège, il pencha pour la deuxième hypothèse. Il vit ensuite un James des plus affaiblis, lancer un expelliarmus sur l’adulte. Mais tous virent alors que le sort ricocha sur un bouclier magique. Ce qui renforça l’admiration que Mordred avait déjà pour elle, comment pouvait on battre une telle sorcière à qui rien ne semble la toucher ? Que peut on contre quelqu’un qui était invincible ? Car elle était bien invincible, elle était la vraie incarnation des ténèbres, elle était le mal à l’état pur. Il riait sous sa cape devant la terreur qui imprégnait de plus en plus les pauvres mortelles assis devant elle. La peur s’insinuait jusqu’au tréfonds de leur âme, il sentait le tremblement dont certain subissait. Ils ne comprenaient, ils ne comprenaient rien, les réactions qui suivirent les paroles de Ghita Lavroff le confirmaient :

-« La magie noire a était créé par de puissants sorciers cherchent à atteindre la perfection et le pouvoir. Ou tout simplement pour assouvir un désir de puissance et de vengeance… Et B-I-E-N-T-Ô-T, les forces du mal triompheront et élimineront tout ceux qui appartiennent au camp opposé. Soyez-en sûrs. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bréige
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 28
Date d'inscription : 23/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: il a toujours su s'attirer de la complaisance à son égard, donc pas vraiment d'ennemi et quelque bon lien d'amitié.
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Sam 28 Juin - 17:16

Les réactions étaient soit incrédules, soit hostile. Les pauvres fou, comment ne pouvaient-ils pas voir, entendre, que c’était le message du messie des ténèbres ? Le mal à de si nombreuses fois était aux bords de la victoire final, si le bien a toujours gagné, c’était aux prix de nombreuses pertes. Et surtout de la vanité du chef et de l’incompétence de ses suivants en étant les instigateur de la défaite des ténèbres. Voldemort en était le meilleur exemple, s’il ne s’était pas laisser prendre par son orgueil, il aurait gagné définitivement. Et à sa mort, les forces du bien étaient exténuées, mais aucun n’a été capable de profiter de leur état de faiblesse. Il ne fallait plus que cela se reproduise, il serait dans l’ombre, brisant tout organisation de rébellion dans l’œuf. Il serait le judas qui trahira le futur messie de la lumière, pour que toujours les forces du mal triomphe. Oui, il considère que la magie noire et la magie des puissants, Salazar Serpentard en est le plus grand exemple, n’est pas le plus puissant sorcier qui ait existé ? Certain rétorqueraient que c’était Dumbledore, mais que pouvait il vraiment ? Sa célébrité ne venait que du fait qu’il avait battu en duel le sorcier alors considéré comme le plus puisant de tout les temps, affaiblie, ce qui lui permit de gagner. De toute façon, Ghita semblait d’une bien autre trempe que les figures des légendes d’antan. Il fut tiré de ses réflexions par la distribution de verre pour chacun et de l’étrange potion qu’elle contenait. La couleur était horrible, son odeur n’était guère reluisante et le goût l’est sûrement encore moins. Il attendit, comme les autres d’ailleurs. Mais la prof perdant patience, elle obligea Ayten à le boire. Celle-ci disparut dans un petit bruit, ressemblant à une bulle qui éclate. Deux autres filles suivirent son exemple et disparurent dans un même bruit. Mais tout le monde ne suivait pas les ordres :

« Vous croyez que vous pouvez agir comme ça avec nous ? Vous savez quoi vous êtes complètement folle !!! D’ailleurs je pense que quand Mr Hudson-Carter l’apprendra vous serez envoyé à Askaban !!! »


Sacrilège ! Une serpentarde osait se rebeller devant elle !!! Plus que quiconque, les serpentards devraient approuver ses actions. N’ont ils pas tous une propension au mal et à la magie noir ?!?

« Je boirais le contenu de ce foutu verre quand vous m’aurez dit ce que vous comptez faire de nous !!! »


Mordre vit avec horreur, bien qu’il le cachait, que toute la classe la soutenait, soit en se mettant derrière elle, soit par les regards d’assentiment. Il y avait avoir une rébellion !!! Comment y mettre fin avant que cela ne devienne trop tard ?!? Il n’eut pas vraiment le temps d’y réfléchir avant que Maëlle, une serdaigle, ne réagisse.


« Vous êtes folle ! Tarée ! Malade ! Retournez à Ste Mangouste ! Je ne resterais pas ici une minute de plus ! Et votre verre, ne comptez pas sur moi pour le boire. Vous avez sûrement un problème mental. Un endoloris, et puis ensuite la disparition de trois élèves après avoir bu … la chose dans le verre. Dans tout les cas, moi je sors, je ne reste pas avec une cinglée ! Croyez-moi, Carter sera au courant ! »


S’en était fini, après un tel coup d’éclat et de courage, il sentait que le carcan de peur commençait à se fissurer. Il faudrait faire quelque chose qui marque en la faveur du professeur de magie noire. Quand soudain, un flash lui parcoura l’esprit, est ce qu’il avait entendu quelque chose après le claquement de la porte ? Il mit un certain temps à se le remémorer, remonter dans sa mémoire le temps comme la touche retour pour rembobiner en image la cassette. Quand il revint au moment où l’élève passa la porte, après le terrible claquement de porte, rien. Il n’y avait plus aucun bruit qui avait suivi, pourtant, il y aurait dû avoir le bruit des pas descendant les marches. À moins que…mais bien sûr !!! Il comprenait ce qui se passait, le plop suivant les disparition des élèves ayant but et l’absence total de son provenant de l’escalier après la sortie en furie de la serdaigle. Il avait lu ça pendant les longues nuits à la bibliothèque, plus précisément dans les bouquins parlant des différents moyens de transport magique. Elles avaient était tous téléportées, où ? Il ne le savait absolument pas et en réalité, il s’en fichait éperdument. Si la sorcière voulait qu’ils soient tous, sans distinction, transportés. C’était sûrement pour parler loin de l’école et du directeur, pour discuter plus tranquillement des forces ténébreuses. Peut être même pour recruter des mangemorts dans leur rang, c’est ce qu’il rêverait. Mais avant de s’y jeter à pieds joints, il fallait qu’il prépare quelque chose au préalable.

-Matthew ? Tu es là ?

- Oui, je croyais qu’on ne devait pas du tout communiquer tant qu’elle était là ?

- Je sais, c’est moi-même qui l’avais dit. Mais j’ai quelque chose à te dire…

- Quoi ?!? Rien de grave j’espère.

- Si, grave de par leur importance…

- Tu me fais peur !

- Laisse moi parler à la fin ! Comment veux tu que je puisse te l’expliquer convenablement si tu me coupe à chaque fois ?!?

-Désolé je ne voulais pas…


Mordre poussa un grognement excédé qui montrait bien à quel point sa patience, déjà assez faible, avait atteint sa limite. Mordred se rappelait alors que l’autre défaut à son confrère était le fait qu’il était aussi bavard qu’une pie.

-Bon, où j’en était après que tu ne m’ais coupé.

-Tu en étais à…

-Stop ! Ah oui, j’avais un truc important à te dire. Il se passe quelque chose de très grave en ce moment. Ce professeur me semble être quelqu’un maîtrisant les forces du mal.


Il entendait le cri apeuré de Matthew, bien, il sera d’autant plus facile de lui faire ce qu’il voulait. Mattheuw était décidément quelqu’un de bien trop influençable, ce qui était tout à son avantage.

-Je pense avoir trouvé un moyen de la combattre.

- C’est quoi ?!?

-Se faire passer pour son allier et infiltrer ses plans.

-Se ne serait pas dangereux ?

-Bien sûr que c’est dangereux ! Mais tu ne voudrais pas protéger ta famille ?

-Ben oui !

-Tant mieux, on va se faire passer pour des méchants. Comme ce sera plus facile pour moi, je le ferais. Par contre, tu feras tout, mais absolument tout ce que je dirais. Compris ?

-Oui ! Mais comme quoi ?!?


Mordred poussa un soupir d’épuisement, il est facilement convaincu mais qu’est ce qu’il peut être lent d’esprit parfois !

-Par exemple, tu diras exactement toutes les paroles que je te dicterais, tu iras où je te demanderais, et cætera…

-Pas de problème !

-Bien, maintenant dort et ne te réveille pas avant que je te le dise.


Le silence qui suivit son ordre confirma que Matthew avait obéi. Reprenant pied à la réalité, il prit le verre dans sa main.

-s’il vous plaît

Tous les regards se tournèrent alors vers lui, il détestait vraiment quand tant d’attention était vissé sur ses fait et geste et encore plus, quand ils étaient suspendus à ses lèvres. Il n’avait en aucun les talents d’orateur, mais il essaya néanmoins de faire une assez forte impression. Il devait faire aussi attention à parler de la même voix que Matthew, sinon il briserait son secret et son plan serait éventé avant même de commencer.

-N’avez-vous rien remarqué d’étrange dans le fait qu’aucun son n’est provenu de l’escalier ? Alors que Maëlle est sortie en trombe de la classe ? N’aurait on dû pas entendre au moins quelque chose ?

Il fit alors une pause, voulant que ses mots imprègnent bien les esprits de tout le monde. Il ramena alors son verre vers lui.

-Pour ma part, je pense qui lui ait arrivait la même chose que les trois personnes qui ont bu leur verre. Donc, d’une certaine manière, on est tous obliger de suivre ce qu’elle a ordonné.

Lentement, il positionna le verre devant ses yeux.

-S’il peut paraître si terrible de boire cet étrange liquide, il ne sera pas dit qu’un gryffondor manquera de courage.

Il se leva lentement et il leva le verre en l’air comme pour saluer.

-À votre santé ! Et je vous dis à tout de suite, en enfer ou ailleurs…

Il le but d’une traite et posa d’un geste rapide, le verre sur la table pour montrer sa détermination. Il disparut aussi sec, laissant la classe dans un étonnement général.

Quant a lui, perdant l’équilibre, il se retrouva les quatre fers en l’air dans un immense champ, totalement désert. Il avait bien trouvé que c’était une portion de voyage.

-Mais où est ce qu’on peut bien être ?

Il chercha du regard pendant un moments où son les autres élèves. À son grand étonnement, Maëlle ne se trouvait nulle part. Mais pour l’instant, c’était le cadet de ses soucis.

HS: désolé du double post mais mon texte dépassé les limites de caractères XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Berkeley
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 453
Age : 25
Points gagnés/ Perdus : [+] 0 [-] 0
Emploi : Elève de 6ème année.
Date d'inscription : 26/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] James Wilson
Message Personnel:
Humeur actuelle:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Lun 30 Juin - 6:13

Heather quitta les cachots une vingtaine de minutes avant son premier cours, celui de divination. Beaucoup pouvait se demander pourquoi quelqu'un comme mademoiselle Berkeley avait choisi une telle option lors de sa troisième année d'étude à Lashlabask, mais aux yeux de la jeune fille, la réponse était évidente. Depuis des centaines d'années, les cours de divination étaient considérés comme inutile par la plupart des élèves, par beaucoup de parents, et même par certains enseignants, voir par le directeur de l'école à certaines époques. Tous les professeurs qui apprenaient cette matière - si on pouvait appeler ça ainsi - étaient légèrement cinglés et dans toute l'histoire de la Magie - depuis la création de la toute première école de sorcellerie - Heather ne se souvenait pas avoir entendu parler une seule fois d'un professeur de divination ayant un minimum d'autorité sur ses élèves. Ajoutons également que jamais, la Serpentard n'avait entendu parler d'un enseignant qui racontait autre chose que des balivernes. Parce qu'il faut bien le dire, aux yeux de l'adolescente, tous les présages qu'on pouvait lui faire n'étaient qu'un ramassis de mensonges, qui jamais n’aurait lieu, sortant tout droit de l’imagination débordante d'imbéciles prétendant être des professeurs. A ses yeux, il était essentiel de créer une section spéciale à Sainte Mangouste pour ce genre de cas, mais malheureusement, le ministère n'avait pas l'air de cet avis. La preuve : une nouvelle folle venait de débarquer à l'école. En effet, la veille, Heather avait remarqué l'apparition d'une affiche sur le tableau de sa salle commune, concernant l'arrivée d'un nouveau professeur de divination. Beaucoup d'élèves étaient curieux de savoir à quoi il ressemblait et comment se passeraient ses cours, mais la Serpentard s'en moquait royalement. Parce que - pour en revenir à ce que je vous disais au début - si Heather a choisit la divination en troisième année, c'est simplement car pour suivre cette matière - si j'ose dire que la vert et argent est du genre à suivre les cours de divination - il est inutile de faire preuve d'attention. En effet, lorsqu'on lui demande de lire dans une boule de cristal, de donner une signification à ses rêves ou encore de trouver une interprétation à ce qu'elle voit dans des feuilles de thé, il suffit qu'elle invente la première chose qui lui vient à l'esprit pour afficher un sourire sur le visage de son professeur. En bref, pour Heather, le cours de divination est l'occasion de réfléchir et d'observer. Surtout d'observer. De nature peu bavarde, froide et très distante, la jeune fille n'est pas du genre à profiter des cours pour discuter des derniers événements avec ses camarades. Elle préfère de loin analyser ce qui se passe, et de temps à autre, pouvoir être tranquille avec ses pensées. La divination est donc pour Heather une sorte de couverture, qui lui permet de prêter attention aux moindres détails et surtout de réfléchir tranquillement sans qu'on lui pose de questions - ce que d'ailleurs, personne n'oseraient faire, même dans une autre situation. Elle savait que de nombreuses personnes se demandaient pourquoi elle n'avait pas plutôt choisi l'arithmancie ou l'étude des runes - oublions tout de suite la possibilité qu'elle se rende au cours d'étude des moldus - mais son choix lui convenait parfaitement. Il lui permettait d'apprendre sur les autres sans même qu'elle ait besoin d'ouvrir la bouche : un luxe qu'elle pouvait se permettre seulement durant le cours de divination, et dont pour rien au monde, elle ne se serait privée.

Heather sortit des cachots et passa devant la grande salle. Aller manger ou ne pas y aller ? A vrai dire, elle n'avait pas très faim, et si elle ne voulait pas arriver trop en retard, il valait mieux qu'elle ne s'attarde pas. Certes, la jeune fille considérait qu'elle n'avait pas à se presser et que c'était au reste du monde de l'attendre pour continuer de tourner, mais quand il s'agissait des cours, elle en faisait un minimum pour ne pas se faire trop longtemps désirer. Finalement, l'adolescente décida de se rendre directement à la tour de divination, sans faire d'escale dans la grande salle. Heather entama la montée des marches menant au premier étage. Savoir qu'il lui restait six étages, sans compter les marches qui menaient au sommet de la tour avant de regagner sa salle de cours la mettait légèrement sur les nerfs. *Comme si cette stupide matière ne pouvait pas être enseigné dans les sous-sols ! * songea la jeune fille tandis qu'elle passait devant la bibliothèque. La jeune Berkeley rejeta en arrière ses longues boucles brunes, et elle poursuivit son chemin. Finalement, une dizaine de minutes plus tard, elle arriva en bas de l'échelle qui menait à la salle de classe. Certains élèves devaient déjà être là-haut, d'autres grimpaient sur les premiers barreaux tandis que les derniers patientaient, la plupart frétillant d'impatience de découvrir leur nouvel enseignant. De son côté, Heather observait ce qui se passait de l'autre côté de la vitre qui donnait sur le parc. Près de la cabane du garde-chasse avait lieu un cours de soin aux créatures magiques. La jeune fille se remémora sa rencontre avec le nouveau professeur. *Hâte de le voir en cours celui-là ... ça pourrait donner quelque chose ... d'intéressant * songea l'adolescente. Elle resta quelques minutes à observer ce qui se passait, de nombreux mètres plus bas, et finalement, alors qu'elle n'entendait plus aucun bruit autour d'elle, elle se retourna. Un pied venait de disparaître de la trappe qui donnait sur la salle de cours : le dernier élève était monté. Apparemment, il ne manquait plus qu'elle. Heather commença à monter le long de l'échelle, tranquillement, sans se presser. Elle poussa la porte et balaya la salle du regard. Il était difficile d'apercevoir clairement les choses à cause de l'obscurité qui régnait. Tous les rideaux étaient tirés, et la seule lumière provenait du tableau. Elle reconnut tout de même James, assis près de Meya au niveau du troisième rang. La jeune fille jeta un œil sur le nouveau professeur, mais caché dans un coin, elle ne vit même pas son visage. Elle sut cependant qu'il était différent des autres. Elle attendit quelques secondes, et alla s'asseoir dans un coin de la pièce, à la même place que d'habitude. Elle avait hâte de voir ses yeux s'habituer à l'obscurité car elle n'avait aucunement l'intention de perdre une miette de ce qui allait suivre. Et quelque chose lui disait que ça allait être passionnant ! Quoi donc ? Peut être l'inscription qui figurait sur le tableau noir « Cours de Magie Noire » ...

Le professeur regarda chaque élève un part un et l'inquiétude que ressentait la plupart d'entres eux parvenait jusqu'à Heather. Qu'est-ce que ce professeur pouvait-il bien avoir de si terrible pour qu'un silence de mort règne dans la salle de classe ? L'adolescente s'attendait à voir sa question rester sans réponse, comme la plupart de celles qu'elle se posait, mais lorsqu'elle croisa le regard de l'enseignant, elle comprit tout de suite. Elle respirait le mal. Son regard était glacial et donna froid dans le dos à la jeune fille. Habituellement, seul son père lui faisait cet effet : il fallait croire qu'il venait de trouver un adversaire digne de ce nom. La Serpentard ne détourna pourtant pas les yeux. *J'ai déjà croisé ce regard ... J'ai déjà vu cette femme ... * songea la jeune fille tandis qu'elle soutenait le regard de Lavroff. C'est finalement au bout de quelques secondes qu'Heather réalisa qu'en effet, elle l'avait déjà rencontrée. C'était vers la fin de l'été, lorsqu'elle se promenait dans le cimetière. Un soir, après qu'une fois encore, la jeune fille n'ait plus supporté la trop proche présence de ses parents. Elle se souvenait parfaitement de ce qui s'était passé, et un léger sourire s'afficha sur son visage. Elle savait plus ou moins à qui elle faisait face. Pas exactement, mais une chose était sûre, cette femme faisait partie des ténèbres. Il allait être inutile de faire de la résistance. La seule chose à faire, c'était la suivre, et faire fonctionner son cerveau pour trouver une solution. Heather se contenterait d'agir comme Lavroff l'entendait, du moins pour aujourd'hui. Vouloir faire preuve d'héroïsme serait complètement stupide. Et de toute façon, la Serpentard ne savait pas encore si elle était avec, ou contre les forces du mal, donc autant se laisser la possibilité de changer d'avis. C'est le professeur qui finit par poser son regard ailleurs que sur elle, et Heather s'en sentit presque soulagée. Elle savait parfaitement que cette femme était capable de tout, elle l'avait compris. Quand elle demanda de s'incliner devant elle, la gorge d'Heather se serra. Porter le nom de Berkeley et obéir à un tel ordre ? C'était impensable. Que dirait son père si il la voyait s'exécuter ? *Il ne dirait rien le pauvre puisque lui même est sous les ordres de Lady Smethley ... * songea la jeune fille, se souvenant de la lettre envoyée par sa mère quelques jours plus tôt. Mais elle se fichait bien de savoir ce que son père aurait fait, ou ce qu'il allait penser de ce qu'elle, elle allait faire. Heather observa ce qui se passait et vit les Serpentards s'exécuter. Aucun doute à avoir, elle les soumettait au sortilège de l'imperium pour qu'ils obéissent. Alors que faire ? Agir de son plein grès pour prouver son adhésion aux forces du mal - ce qui n'était pas le cas, du moins pas pour le moment - ou résister pour finalement, s'exécuter quand même ? L'adolescente se rappela de sa discussion avec James, dans la forêt. Si la situation entre eux deux n'étaient pas aussi tendue, elle aurait cherché une réponse dans son regard, mais là, elle n'osa même pas lever les yeux vers lui, fixant le tableau avec intensité, comme si elle pouvait y trouver une solution. Finalement, ce fut son tour. Heather hésita et finit par se lever. Plantant ses yeux dans ceux de Lavroff, elle s'inclina très légèrement tout en disant d'une voix froide « Heather Aurore Berkeley, Serpentard ! » Etait-ce le bon ou le mauvais choix ? Elle le saurait bientôt ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Berkeley
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 453
Age : 25
Points gagnés/ Perdus : [+] 0 [-] 0
Emploi : Elève de 6ème année.
Date d'inscription : 26/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] James Wilson
Message Personnel:
Humeur actuelle:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Lun 30 Juin - 6:15

La jeune fille se rassit et observa les derniers élèves qui s'inclinaient. Quand ce fut le tour de Coleen, la jeune fille fit preuve d'insolence. *Quelle imbécile ! * songea Heather tandis que Lavroff soulevait la Serpentard du sol et l'envoya cogner contre le mur. La vert et argent était un peu sonné par ce qui venait de se passer, et à la grande surprise d'Heather, une Gryffondor se précipita vers elle pour l'aider à se relever. Une grimace de dégoût prit place sur le visage de la jeune Berkeley. *Quelle horreur ! Vaut mieux mourir que recevoir l'aide de ces minables ! * pensa-t-elle tout en détournant les yeux, ne préférant pas être spectatrice d'une telle honte pour un élève de la maison de Salazar Serpentard. La jolie brune rejeta ses longs cheveux bruns en arrière, et posa à nouveau les yeux sur le professeur. A quelques mètres d'Heather, Weel et Fender s'échangeait des commentaires à voix basse sur la situation. *C'est bien ce que je pensais ... ces Gryffondors sont complètement inconscient ! * A peine eut-elle formulée cette pensée que Lavroff utilisa l'un des sortilèges impardonnables sur les deux rouge et or. A l'origine uniquement destiné à Fender, il fallut que cette stupide Weel fasse preuve de bravoure et qu'elle s'interpose entre lui et la baguette de l'enseignante. Elle fut à peine touchée, mais Heather lu sur son visage qu'elle avait énormément souffert. Quand à Fender, il serait totalement inutile de faire remarquer à quel point son visage était déformé par la douleur. En d'autres circonstances, la Serpentard aurait jubilé de plaisir de les voir souffrir autant, mais là, la situation était moins drôle. Même si Heather doutait fortement que Lavroff lui lance un quelconque sortilège, elle savait que rien n'était sûr. Elle n'était pas plus en sécurité que les autres élèves présents dans cette salle. Cependant, si elle suivait son plan, elle ne risquait pas grand chose, contrairement aux idiots qui osaient s'opposer à leur professeur. Il ne fallait pas être bien intelligent pour comprendre qu'il valait mieux se taire et obéir face à une personne telle que leur nouvelle enseignante. Mais apparemment, les Gryffondors n'avaient pas l'air d'être doté de réflexion. D'abord Matthews. Puis Weel et Fender. Qui était le prochain abruti à s'opposer aux décisions de Lavroff ? Heather avait hâte de voir ça. Mais l'enseignante ne laissa pas le temps à un inconscient supplémentaire d'intervenir. Elle parla de la magie noire, annonçant que tous ceux qui se trouvaient dans le camp opposé seraient éliminés. Ses paroles semèrent le trouble parmi les élèves. Les réactions furent différentes. Des chuchotements reprirent, des yeux s'écarquillèrent, des bouches s'ouvrirent desquelles ne sortit aucun sont et il y eut encore bien d'autres réactions, qui paraissaient toutes plus stupides les unes que les autres à Heather. Elle, elle n'avait pas fait un geste, pas affiché la moindre expression. Son visage était toujours aussi impassible qu'auparavant. Elle se contentait d'attendre la suite … et elle ne tarda pas à venir.

Lavroff fit apparaître un grand bol contenant un liquide de couleur verdâtre d'un coup de baguette magique. Heather ne montra aucun signe de curiosité, même si soudainement, cet étrangement sentiment venait de l'envahir. Elle avait hâte de savoir ce que cachait cette potion à l'aspect plus que répugnant. Cependant, elle n'était pas du tout pressé de l'avaler, du moins si le liquide était destiné à être bu. Ne sait-on jamais, Lavroff pouvait en faire un tout autre usage. Mais bon, avouons que ce serait tout de même bizarre n'est-ce pas ? Oui, nous sommes d'accord. Enfin bref ... revenons en à cette potion. La plupart des élèves semblaient curieux de savoir quelle utilisation en ferait le professeur, et pour une fois, Heather ne dérogeait pas à cette règle. Elle ne montrait pourtant aucun signe d'impatience, pas comme un élève de Serdaigle à quelques pas d'elle qui frétillait d'impatience sur sa chaise. A croire que certains avaient hâte de mourir ! Après un court instant, chaque élève se retrouva avec un verre posé sur la table, juste en face de lui. Dedans, un tout petit fond du liquide verdâtre, voir une simple goutte. Heather se saisit de son verre et observa le liquide, intrigué. C'est alors que Lavroff leur ordonna de boire. Que se passerait-il si elle s'exécutait ? Ou alors, la meilleure question était peut être : que se passerait-il si elle ne buvait pas ? Autour de la Serpentard, personne ne faisait un geste. Aucun élève n'osait boire la potion, et apparemment, Lavroff perdait patience. Elle s'approcha d'Ayten, une élève de Serdaigle qu'Heather détestait tout particulièrement, et la força à boire son verre. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, la bleu et bronze disparu. *Bon débarras ! * pensa Heather, un sourire mauvais au coin des lèvres. A quelques pas d'elle, Matthews, qui maintenait toujours Coleen bu son verre et disparu à son tour, en compagnie de la Serpentard qui avait fait de même. La jeune Berkeley se tourna vers le professeur. Boire ou ne pas boire ? Alors qu'elle était sur le point de se décider, Meya intervint. *Quelle idiote ! Un Gryffondor je veux bien, mais pas une Serpentard ! * songea Heather en poussant un soupir déçu, presque inaudible. Mais le pire n'avait pas encore eu lieu. Arya, une autre fille de son année, également chez les verts et argents se leva pour se placer juste derrière Meya. Et enfin, Eliza agit de la même manière, ouvrant la bouche pour demander des explications. Heather secoua légèrement la tête, désespérée devant l'attitude de ses camarades. N'avaient-elles pas compris la meilleure chose à faire, c'était obéir ? *Stupide réaction ... complètement stupide ... *

Heather leva les yeux au ciel. *Pitié, faîtes qu'il se taise et qu'il se contente d'obéir ... * demandait-elle silencieusement. Si il y avait bien une chose qui l'inquiétait, c'était voir James agir avec imprudence. Si il lui arrivait quelque chose, elle ne s'en remettrait pas. La jeune fille passa une main dans ses longues boucles brunes et attendit la réaction du professeur. Mais il fallut qu'encore une fois, un abruti intervienne. Cette fois-ci, c'était Stevens. Elle se leva brusquement et lança à Lavroff ce qu'elle pensait d'elle avant de se diriger vers la porte, agissant comme le professeur l'avait proposé à Matthews peut de temps auparavant. Mais à peine eut-elle touchée la porte qu'elle disparut à son tour. *Et encore une de moins ... à ce train là, la vermine aura quitté Poudlard très rapidement ! * songea Heather, un petit sourire satisfait aux lèvres. Elle quitta la porte des yeux et se tourna vers Lavroff, qui n'avait pas l'air enchanté par toute cette agitation. La jeune Berkeley décida qu'il était temps que quelqu'un face preuve d'un peu de bon sens. Elle porta son verre à ses lèvres, mais alors qu'elle s'apprêtait à boire, quelqu'un prit à nouveau la parole. *Non mais j'hallucine !? Ils sont tous totalement timbrés dans cette école ! * songea la jeune fille tandis qu'elle posait les yeux sur Bréige. Qu'est-ce qu'il allait leur sortir celui là ? Encore un petit rouge et or qui se croit plus malin que tout le monde et qui voulait montrer son courage ? Enfin ... dans la situation actuelle, Heather aurait plutôt appelé le courage des Gryffondor de l'inconscience ! Qu'est-ce qu'ils pouvaient être stupides ! Quoique, il fallait bien avouer qu'elle considérait également que sur ce coup là, Meya, Eliza et Arya étaient proches de l'idiotie des rouge et or. Mais contrairement à ce qu'elle crut, Bréige ne s'opposa pas à la demande de Lavroff, au contraire, il incita les autres élèves à s'éxécuter. Il but sa potion et disparu à son tour. Heather fronça légèrement les sourcils. Depuis quand les Gryffondors acceptaient-ils d'obéir aux forces du mal ? Un serpentard aurait agit de la sorte, elle aurait compris, mais un rouge et or ! La jeune fille regarda Lavroff un instant, et porta son verre à sa bouche. Elle bu le peu de liquide qu'il contenait, et après avoir ressentit une étrange sensation, elle se retrouva dans une plaine presque déserte. En effet, tous les autres élèves ayant bu la potion étaient présents. Heather posa son regard froid sur Bréige. Ce garçon était étrange. Désormais, elle n'était pas prête de le lâcher des yeux. En attendant, elle était curieuse de savoir ce qui était en train de se passer dans la salle de cours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wilson
Serpentard
Serpentard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : +0/-2
Emploi : Sixième année chez les Serpentard
Petite Dédicace : VIVE LES SERPY
Date d'inscription : 24/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] Heather Berkley, Meya Ryan [+] Sean Erway, Eliza Mcfeeld, Kristina Amélia Winter, Coleen McCain [-] Weel
Message Personnel:
Humeur actuelle:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   Mer 22 Oct - 12:59

Inutile de vous dire que jamais James n’aurait cru pouvoir participer un jour à un cours de Divination aussi mouvementé que celui-ci. Enfin, pouvait-on dire que c’était un cours de divination ? Non, James en était convaincu maintenant, ce cours n’avait rien avoir avec les feuilles de thé, les boules de cristal, et autres matériaux qui ne servaient à rien aux yeux de James. « Cours de magie noire » James ne lâchait pas ces mots des yeux. Etait-ce possible ? Ici, dans ce collège de Lashlabask ? James était sûr que si Hudson-Carter était au courant, il y aurait eu écrit Magie Noire sur leur emplois du temps et pas Divination. Personne n’était au courant de la véritable identité de cette soit disant professeur de Divination c’était évident. Mais qui était-elle d’abord ? « Ghita Lavroff » James n’avait jamais entendu parlé d’un Mangemort de ce nom. Peut-être était-elle une Mangemort d’un autre pays, ce qui expliquerait son nom. James n’aimait pas ne pas savoir. Il voulait toujours connaître l’identité de ceux à qui il avait à faire, surtout quand ils constituaient peut-être un danger. Ce qui était sûrement le cas. Car cette femme au regard noir lui donnait des frissons.

Les réactions étaient diverses, et l’inquiétude régnait dans la pièce. Pour James, ce n’était pas l’inquiétude qui l’occupait, mais plutôt la curiosité, l’envie de savoir. Pour lui, quand on ne connaît pas une chose, on ne peut pas s’en défendre, enfin, pas complètement. C’est pour cela, que malgré que les cours de Soins aux créatures magiques n’était pas son cours préféré, il y était des plus attentif, enregistrant tout ce qui était important à savoir, et ça lui était bien utile quand il avait à faire à une de ces créatures dans ces nombreuses escapades dans la forêt interdite. Il jura qu’en sortant de ce cours, il trouverait un moyen d’en savoir plus sur cette femme, en se faufilant dans la salle des professeurs par exemple.

James enrageait contre la professeur. Il s’était fait humilier ! Et devant tout le monde ! Lui, James descendant de l’illustre famille des Wilson, reconnu et respecté depuis son existence, c’était incliné devant une personne ! Si il ne ressentait pas toujours le reste de cette douleur qui lui avait tordu l’échine, il penserait avoir fait un cauchemar, un horrible cauchemar. Mais malheureusement, ce n’était qu’une dure vérité, et James n’était pas prêt d’oublier ça. Il reconnaissait la même humiliation, dans le regard des personnes qui comme lui avait refusée de se rabaisser devant cette femme. James pensait sans rien dire à haute voix. Par manque de courage pensez-vous ? Je vous signale que le courage, c’est une qualité de Gryffondor. Par contre, être malin et rusé, ça c’est tout d’un Serpentard. Donc James n’allait en aucun cas participer à ce cours autrement que le voulait la professeur. Car comme dit plus haut, James ne tenait jamais tête à une personne comme Lavroff sans en connaître long sur elle. C’était du sucide. Et James tenait à la vie ! Apparemment ce n’était pas le cas de tout le monde. Coleen fut la première à ce rebeller, et elle en reçut les conséquences assez brutalement, c’est le cas de le dire. James qui appréçiait le jeune Serpentard, fut désolé pour elle. Surtout qu’il ne supportait pas que l’on s’attaque à sa maison. Une Gryffondor que James connaissait vaguement comme étant l’une des coéquipière de Weel, en ce qui était d'étouffer les Serpentard, se leva pour lui venir en aide. *Pff encore à vouloir se montrer courageux ! Pauvre Coleen, je l’a plain, elle sera à jamais contaminé par les microbes de cette Bouffondor !* Arriva bientôt le tour de Fender et Weel. James n’allait pas ressentir de peine pour ce couple qu’il détestait tant. Mais il n’en fut pas heureux pour autant. Dans d’autres circonstance, il aurait rit de la souffrance des deux Gryffondor mais là, il savait bien que ça pouvait lui arriver à lui aussi. Et pour la première fois de sa vie il vit Weel pleurer. Ca par contre ça avait de quoi lui faire méchamment plaisir. Car malgré toutes les méchancetés que subissait cette imbécile de Bouffondor, James ne l’avait jamais vu pleurer. Alors c’était ça son point faible, Fender ! *Pathétique* James se retourna légèrement et regarda Heather. Et si il lui arrivait quelque chose à elle ? Nan, il ne laisserai personne lui faire de mal.

Il détourna les yeux de son amie, captivé par des verres que Lavroff distribuait. Une fois encore, sa curiosité fut piqué à vif, et il avait hâte de savoir à quoi allait servir cette liqueur. Car il fallait bien l’avouer, malgré son inquiétude de l’inconnu, James était assez enthousiaste à l’idée d’en connaître plus sur la magie noire, et les êtres des ténèbres. Au moins ça l’aiderait à faire son choix ! James sortit de ses pensés par la voix froide de Lavroff qui les ordonnés de boire la potion. James n’allait pas se précipiter à boire le contenu, qui ne donnait vraiment pas envie, par simple curiosité. Non, il voulait d’abord voir quel effet ça allait avoir sur les premiers qui le buvaient. Parce que ça vie a lui était bien plus importante que celle des autres, elle méritait des sacrifices, et de nombreuses personnes ne seraient pas de manque si elles disparaissaient par contre, la disparition de James Wilson serait une perte énorme et impossible à concevoir pour le monde. C’était ce à quoi pensait James en ce moment même.

James n’eut pas a attendre longtemps pour connaître l’effet du liquide, la professeur venait d’obliger une élève à boire la potion. Et cette élève était la *sale pot de colle de pigeonne*. Celle-ci disparut dans un petit « plop », suivit du silence étonné de la classe. *Ah enfin débarrassé d’elle, ça fera de l’air !* Des élèves commencèrent à boire la potion, et James fut étonné de voir Weel boire la potion sans vouloir montrer son courage à la classe en se rebellant. Une autre personne pris sa place, en s’exprimant ouvertement, et James reconnut la voix de la rebelle avec horreur. C’était Meya. *Et merde, pas toi Meya !* Et pour couronner le tout, Eliza s’y mettait aussi : « Meya a raison, nous voulons savoir ce qui se trouve dans nos verres !! Vous cherchez peut être à nous empoisonner, je n'ai AUCUNE confiance en vous !!! »

James pensait qu’Eliza se trompait sur toute la ligne. Une femme d’une puissance égale à celle de Lavroff car il fallait l’avouer, elle utilisé des sortilèges avec une facilité déconcertante, sans même remuer la baguette ! Alors si elle avait voulu les tuer, elle l’aurait déjà fait depuis belle lurette. Et puis, qu’elle intérêt aurait-elle de tuer des élèves de sixième année ? Rien. Par contre, les initier aux forces du mal, ça serait plus utile. James en était presque sûr, cette femme travaillait pour le compte de Smethley. Infiltrer le collège, et créer des camps, serait la meilleure façon de rassembler plus de Mangemorts. Ca théorie tenait bien, mais était-ce juste ? Peut-être était-ce une espionne du ministère ? Ou une folle qui voulait créer un véritable massacre dans Lashlabask. Car James en était convaincu, si tous ces élèves apprenaient la magie-noire, certaines personnes risquaient de s’en servir contre d’autres. James serait des premiers à mettre en œuvre ce qu’il aurait appris. Ca pourrait être la fin des Sang de Bourbes, qui n’avaient pas leurs places dans ce collège. C’était le rêve. Un sourire diabolique s’afficha sur le visage du Serpentard, alors qu’il pensait à une vie sans Sang de Bourbes.

James descendit de son nuage, alors qu’une autre personne s’exprimait. Une pauvre pigeonne qui ressemblait plus à une hystérique qu’à une fille qui se révolte. Elle insulta presque la professeur, puis décida de s’en aller. James fut surpris de voir que Lavroff ne faisait rien pour l’en empêcher. Mais il comprit bien vite : A peine la Serdaigle posa-t-elle les mains sur la poigné, qu’elle disparu dans un "plop" légèrement plus sonore que les autres. Le vert et argent fronça les sourcils, se demandant ce que cette femme avait bien pu réserver à ceux qui touchaient à cette poignée. En tout cas, quelque chose lui soufflait que la Pigeonne n’allait pas se retrouver au paradis ! Un murmure effrayé parcouru les élèves, après la disparition soudaine de Stevens. James lui était tout simplement intrigué, et rassuré à l’idée de ce dire que ce n’était pas un Serpentard qui avait servis de cobaye. Car c’était certain, personne n’oserait plus sortir, en tout cas, pas par cette porte. Le prochain à s’exprimer fut un Gryffondor. *Vas y montre nous comme tu es courageux p’tit Bouffondor !* Mais au fur et à mesure que Bréige parlait, l’étonnement de James augmentait, ne comprenant plus rien. James en resta bouche bée ! *Les rôles s’inversent ou quoi ? Peggy qui écoute les ordres d’une femme représentant les forces du mal, Meya et Eliza qui elles au contraire se rebellent alors que ce cours était sûrement à l’intérêt des Serpentard, et enfin ce Gryffondor qui argumente pour que les gens le suivent à boire cette potion inconnu qui fait disparaître on ne sait où ! Bientôt Heather tombera amoureuse d’un Gryffondor, et les Poufsouffle n’auront plus peur de la forêt interdite !* Et le plus étonnant, c’est que plusieurs des élèves réticents suivirent son exemple, et dans un brouhaha de petits "plop", les élèves disparaissaient peu à peu, et la salle se vidait de plus en plus.

James n’était pas pressé de partir, et surtout, il était inquiet pour Meya, et Eliza, qui risquaient de se faire assassiner par Lavroff. La réponse de la professeur se faisait attendre, mais James était sûr qu’elle serait plus forte que tout ce qu’elle avait fait. James en voulait à Meya de s’être rebellé, car elle mettait sa vie en danger, alors qu’elle savait que cela ne servait à rien. James regarda Heather dans les yeux : il n’était pas prêt a la laisser derrière lui. Mais à sa grande surprise, Heather prit le verre à sa bouche e l’avala d’un trait, avant de disparaître. *Non, c’est pas vrai !* Une peur s’insinua doucement mais sûrement en lui. *Où cette fichu potion les a tous emmené ? Où est Heather ??* La seule façon de le savoir, était de boire le contenu de son verre, il le savait. Mais il ne pouvait pas partir en laissant Meya derrière lui. Elle comptait pour lui, comme la petite sœur qu’il n’avait pas. Et elle était en danger ici, il en était convaincu. Et s’il était convaincu d’autre chose, c’était que Meya et Eliza partiraient ensemble où resteraient ensemble. Elles étaient inséparables. James se leva, et parla d’une voix forte :

-Bon assez rigolé, voyons où cette potion va nous emmener !

James se tourna vers les deux Serpentard, et leur dit d’un ton sérieux et légèrement sévère

-Meya, ça suffit, boit cette fichu potion et rejoint nous ! Toi aussi Eliza ! Tout le monde est partit, ça ne sert plus à rien de rester !

Les deux filles allaient répliqués, il le sentit et poursuivis :

-Si elle voulait nous tuer, elle ne se serait pas fatigué à préparer une potion ! Alors buvez ça vite !

James sentit qu’il les avaient convaincu. Du moins il l’espérait. Car lui même était convaincu que cette potion n’était pas destiné à les tuer. Mais il n’était pas certain que le lieu où il les emmenaient était sans danger.


Plus bas, de façon que seul Meya et Eliza puissent l’entendre :

-Meya je t’en pris ne reste pas plus longtemps boit cette potion, fait moi confiance, tu ne dois pas rester ici plus longtemps.

Il lui avait parlé en la regardant droit dans les yeux, lui faisant comprendre qu’il s’inquiétait pour elle. Ce jeu de petite rébellion avait assez duré, et James était certain qu’il n’avait aucune issu. James jeta un coup d’œil à Sean, lui faisant comprendre que lui aussi ferait bien de faire comme les autres. James s’aperçut que les derniers élèves, voyant qu’il n’y avait pas le choix, buvaient les uns après les autres le contenu du verre, certain affichant une mine sinistre, comme s’ils allaient assister à leur propre enterrement.

James n’attendit pas plus longtemps, et avec un dernier regard à Meya, il avala d’un trait le liquide dégoûtant, en entendant le fameux bruit de disparition. Il se retrouva dans un grand champ désert, qui ne l’était plus vraiment, après l’apparition d’une horde d’élèves débarquant de nul part. Plusieurs élèves souriaient heureux de ne pas être mort, ou tout simplement content de ne pas se trouver en enfer. D’autres semblaient perplexes, d’autres intrigués, et d’autres encore impatient de voir la suite des événement. James ne s’attarda pas à regarder les élèves, et chercha des yeux ce qui l’avait poussé à venir aussi rapidement. Il l’aperçut assez vite, avec sa belle silhouette et ses long cheveux ondulés. Il s’avança vers elle, et remarqua qu’elle regardait avec insistance Bréige.

-Oh non mon cauchemar va se réaliser, ne me dit pas que tu es tombé amoureuse de ce Gryffondor !

James avait employé un faux ton inquiet, et quand Heather se retourna pour lui faire face, il lui sourit, content de la voir.

-Alors, où on est d’après toi ?

Il se mit à regarder autour de lui, espérant voir apparaître bientôt Meya, et espérant qu’elle allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours de Div...non de Magie noire !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de Div...non de Magie noire !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lashlabask :: [*~~A poudlard~~*] :: Les tours :: Cours de divination-
Sauter vers: