Lashlabask

Lashlabask, un forum rpg sur le monde magique d'Harry Potter!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Perdu [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Van Humbeck Lucas
Ministre de la Magie
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis:
Message Personnel:
Humeur actuelle:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Perdu [Libre]   Dim 27 Avr - 11:18

Les aiguilles du Big Ben écartées de cent cinquante degrés indiquaient pile sept heure du soir. Le jour déclinait, d’ailleurs les lampadaires étaient déjà allumés depuis quelques minutes, ils éclairaient les nombreux passant qui se hâtaient dans les rues ou au contraire flânait près de la tamise comme moi.
J’étais a Londres depuis, aller, trente minutes et cette ville m’avait déjà déçu. Il faut dire que, fan de film et autres romans décrivant la capitale anglaise dans les années 1800, je m’étais attendu à une atmosphère lugubre et classe.. Ouais, bon je reconnais que c’est stupide de se berner tout seul de cette façon, enfin tant pis j’ai bien le droit d’avoir des rêves ! Namého ! Manquerait plus que je soit pas marginale dans ma tête.
Enfin bref, Londres est très loin de mes attentes, que c’est navrant de voir a quel point la civilisation a modifié de si belle choses ! Bon je mentirais en affirmant que la ville n’a aucun charme, prenez le Tower Bridge par exemple ou même le Buckingham palace ! Mais tout cela ne vaut pas l’ambiance qu’il devaient y avoir au temps de Jack l’éventreur. Parfois je regrette d’être né si tard ! Enfin quoi je suis un sorcier non ? Quand j’aurais la planète a mes pieds je pourrais recréer le Londres de jadis et m’y promener. Et voila, une motivation de plus pour mon ambition suprême !

Je jette un dernier coup d’œil à la Tamise qui s’écoule doucement sous mes pieds et décide de partir à la découverte du cœur de la ville. Je n’ai aucun bagages sur moi, pourtant je n’habite pas encore ici.
Les mains dans les poches, l’air nonchalant la clope au bec les lunettes de soleil inutile sur le front je marche sans but. Me voila à déambuler dans une ville ou j’ignore tout alors qu’on m’attend quelque part. Mais même si je suis déjà en retard ça ne vaut pas la peine de se presser. Comme le disait ma grand-mère « c’est à la plèbe de s’adapter à l’horaire d’un Van Humbeck et non l’inverse », aucun besoin de se dépêcher donc.

Je souffle un nuage de fumé devant moi qui se perd dans la pollution ambiante de la capitale. Un peu plus loin à un carrefour un policier fait son travaille, à savoir attendre que ça se passe un donuts en main. Il aurait fait cliché si nous n’étions pas Angleterre mais aux Etat-unis. Cessons de décrire ce pauvre gros monsieur qui n’a rien demandé à personne et allons plutôt lui demander le chemin :


"Euh ... Pardonnez moi monsieur, mais Poudlard c'est où ?"

Je vous épargnerais la longue explication qu’il me fournit ensuite. Il agrémenta ses indications d’anecdotes aussi chiante qu’incompréhensible pour quelqu‘un comme moi, accompagnant le tout de grand geste amples. Finalement je me décidais de lui fausser compagnie. Un simple « tkank you » autoritaire et je m’en allais le laissant se perdre dans toutes les chose qu’il voulait encore me dire. Pourquoi faut il que les seules fois ou je demande quelque chose je tombe sur les gens les plus étranges, stupides, anormaux, chiants qu’il soit ? Je n’ai pas de bonne étoiles, d’ailleurs le malchance est mon lot quasi quotidien ! On finis par s’y habituer, et même, quoi qu’il m’arrive la classe qui va de pair avec mon nom de famille ne me fait jamais défaut.

Une fois a bonne distance du policier rondouillard au donuts rose chimique j’interpelle un passant qui m’a l’air sympathique. Enfin une passante plutôt, attendez .. vous avez quand même affaire à Lucas Van Humbeck. Bref, un petit sourire engageant, un air perdu et je demande mon chemin. Même si je ne suis pas très compréhensible quand je parle la jeune femme ne fait pas de remarque sur mon accent et m’indique clairement la direction que je dois prendre.
J’acquisse d’un signe de tête mais en même temps l’idée de redemander tous les trois passant pour vérifier que je ne me trompe pas m’enchanter guère. Soit, je ne suis peut être pas a l’aise en anglais mais j’ai un charisme incomparable. Un regard suppliant et c’est dans la poche la demoiselle cède et m’accompagne jusqu’à mon point de rendez vous.

Durant le trajet nous discutons un peu, elle s’amuse des mots que je ne comprend pas, moi elle m’agace avec son air niais mais je fais le beau jusqu’à ce qu’on arrive.
Le beau chateaux !! Enfin, je remercie rapidement la p’tite dame. Elle a l’air tellement dépité de me quitter déjà.. Je soupire et lui fait un bisous sur la joue en guise de remerciement, je suis trop gentil hein ? Je trouve aussi. Sauf que là, retournement inattendu elle me fou un claque ! O__o elle est complètement dingue ! Ça m’apprendra a être gentil ! Bordel je comprend vraiment rien au femmes.
Elle me regarde d’un œil mauvais et s’en va. Qu’elle aille mourir en enfer cette garce ! Heureusement que je la connais pas et que trop abasourdit je n’ai pas réagit sur le coup. Alors là ! Pffrt mieux vaut ne plus y penser..
Je me tourne vers l’arbre et attend. J’attend. Quelques seconde plus tard le bruit strident d'un craquement d'arbre et a faillit mettre de la bout sur ma belle veste, je sors ma baguette avec grande beauté et paralyse l'arbre, je suis un titan je sais mais bon c'est la vie ... Des bruits de pas arrivent jusqu'a mes oreilles, j'espère que cette personne pourra m'aider a trouver se chateaux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Berkeley
Serpentard
Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 453
Age : 24
Points gagnés/ Perdus : [+] 0 [-] 0
Emploi : Elève de 6ème année.
Date d'inscription : 26/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] James Wilson
Message Personnel:
Humeur actuelle:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Perdu [Libre]   Dim 4 Mai - 12:54

A la fin des cours, Heather s’était installée dans la salle commune des Serpentards, dans un coin de la pièce. Elle essayait désespérément de répondre à la lettre de sa mère, mais c’était la toute première fois qu’elle cherchait à le faire, et elle avait beau y mettre du sien, elle ne voyait pas du tout par où elle devait commencer. D’habitude, ses parents ne lui écrivaient jamais, ou alors lorsque ça arrivait – très rarement – c’étaient des lettres banales, inintéressantes et pleines de faussetés auxquelles elle ne répondait jamais. Mais il y a quelques joues, Heather avait reçue un courrier différent. C’était tellement étrange qu’elle n’arrivait pas encore à réaliser ce qu’elle avait lu. Bizarrement, pour la première fois de sa vie, elle avait peur pour ses parents. Elle n’espérait qu’une chose, que la lettre ne soit pas tombée entre les mains de quelqu’un d’autre. La jeune fille chercha le morceau de parchemin dans sa poche et le déplia. Elle relut encore une fois les lignes qui s’y trouvaient, puis elle le laissa tomber sur sa feuille vierge, passa ses mains sur son visage et poussa un soupir. Décidemment, les choses étaient en train de changer petit à petit, à tel point qu’elle commençait à ne plus savoir dans quelle direction elle avançait. Heather releva les yeux et balaya la salle commune du regard. Il ne restait presque plus personne dans la pièce – la plupart des Serpentards étant en train de dîner dans la grande salle - excepté deux élèves de cinquième année qui l’observaient avec insistance, ainsi qu’un petit groupe de septième qui lui jetait des coups d’œil rapide en chuchotant. La Serpentard se leva de sa chaise et attrapa la lettre de sa mère. Elle la connaissait par cœur désormais, étant donné qu’elle l’avait lu une bonne centaine de fois, alors pourquoi la garder, mettant ainsi ses parents en danger ? Heather hésita un instant et finit par s’approcher de la cheminée. Les deux élèves de cinquième année et le groupe de septième année quittèrent les fauteuils et sortir de la salle commune sans perdre de temps, laissant la jeune fille seule dans la salle commune. La vert et argent relut la lettre encore une fois, et elle la jeta au feu. Les flammes consumèrent le morceau de parchemin en très peu de temps, et Heather se laissa tomber au sol, s’accroupissant sur le tapis. Elle ferma les yeux et resta immobile.

Après une dizaine de minutes, la jeune fille se redressa. Heather s’avança vers les escaliers menant au dortoir, mais elle changea d’avis au dernier moment et quitta la salle commune. Elle avait besoin de prendre l’air. Elle avait chaud, mal à la tête, et elle savait très bien qu’en allant se coucher maintenant comme elle y avait d’abord songé, il lui serait impossible de dormir. Elle préférait donc aller faire un tour dans le parc. Elle parcourut les cachots d’un pas rapide et traversa en courant le hall d’entrée, voulant éviter d’être vu par un professeur. Après tout, elle ne savait pas combien de temps durerait son escapade dans le parc. Heather atteint la grande porte de chêne sans problème, elle la poussa légèrement et se faufila à l’extérieur. La jeune fille portait un jean et un simple tee-shirt, c’est pourquoi une fois dehors, le froid la fit frissonner. Elle aurait peut être dû penser à prendre une veste avec elle, mais maintenant c’était trop tard, hors de question de faire demi-tour. Heather se mit à courir en direction du Saule Cogneur, à la fois pour se réchauffer, mais aussi pour s’éloigner du château plus rapidement. Là, elle était sûre d’être tranquille, il fallait juste qu’elle reste à un minimum de distance de l’arbre. Parce que si elle avait besoin de prendre l’air, elle n’avait sûrement pas besoin de rejoindre l’infirmerie à l’heure du dîner, pour en plus, avoir droit à un bon nombre de réflexion de la part des professeurs, voir même une retenue pour le samedi suivant.

La jeune fille continua sa traversée du parc, et elle s’arrêta à quelques mètres du Saule Cogneur. Elle n’avait aucune envie d’indiquer sa présence à l’arbre c’est pourquoi elle s’assit dans l’herbe, croisant ses bras sous sa poitrine, cherchant à conserver la chaleur de sa course. C’est alors qu’elle remarqua la présence d’une forme humaine auprès du Saule Cogneur. Elle se redressa d’un coup et plongea sa main dans la poche de son jean, serrant sa baguette. Qui pouvait bien être devant Lashlabask à une heure pareille ? Bon d’accord, on pouvait aussi se demander ce que faisait une élève hors de l’école à l’heure du dîner, mais c’était tout de même différent. Heather ne savait pas si elle devait partir en courant, où si elle devait s’approcher et chercher à savoir qui était l’inconnu. Elle finit par faire quelques pas en direction de la grille. Qui ça pouvait bien être ? Un moldu complètement cinglé et curieux de savoir ce que cachaient les ruines qu’il voyait, alors qu’en réalité ce n’était qu’une simple vision ? Quelqu’un qui voulait voir le directeur en urgence pour lui annoncer une mauvaise nouvelle ? Un sorcier que le directeur aurait choisi pour surveiller l’école durant la nuit ? Ou pire, un mangemort avec l’intention de la tuer ? Heather respira un grand coup. Elle ne devait surtout pas s’énerver. La meilleure solution était de conserver son sang-froid, au moins jusqu’à ce qu’elle sache ce que voulait l’inconnu. Elle avança encore de quelques pas, et à cet instant, alors que le Saule Cogneur réagissait, faisant craquer l’une de ses branches sur le sol, l’inconnu stupéfixia l’arbre. Au moins, elle n’avait pas à faire à un moldu. Quoique, ça aurait peut être été plus sûr par les temps qui courent ! Sur un ton froid, Heather finit par demander à l’inconnu « Vous cherchez quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wilson
Serpentard
Serpentard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 25
Points gagnés/ Perdus : +0/-2
Emploi : Sixième année chez les Serpentard
Petite Dédicace : VIVE LES SERPY
Date d'inscription : 24/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] Heather Berkley, Meya Ryan [+] Sean Erway, Eliza Mcfeeld, Kristina Amélia Winter, Coleen McCain [-] Weel
Message Personnel:
Humeur actuelle:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Perdu [Libre]   Lun 5 Mai - 7:13

James avait passé sa fin de journée dans la foret interdite, dans la clairière. Il y était resté à penser à tout ce qui lui était arrivé récemment. Beaucoup trop de choses, et pour la plupart mauvaises. Surtout en ce qui concernait Heather. Rien qu'à penser à la malchance qui le poursuivait, il enragait. Mais il n'était pas du genre à désespérer ou à laisser tomber. Non, enfin, c'était ce qu'il faisait croire. Mais lorsqu'il était seul, il déchainait sa colère sur tout ce qui l'entourait. Avec les gens, il restait le plus neutre possible, et essayait de ne pas trop montrer ce qu'il ressentait. Mais là, il était carrément dégouté de la tournure que prenait son amitié avec Heather. Lui qui pensait qu'aprés cette aprés-midi dans cette clairière même, où avec Heather le voile qui recouvrait leurs plus grands secrets, s'était déployé, là il découvrait que tout été redevenu comme avant! Aprés cette aprés-midi, Heather et lui avaient été plus proches que jamais. Et puis été venu le bal, et enfin cette nuit maudite, où Heather l'avait surpris avec une Serdaigle dans les bras. Et le pire c'était qu'il n'y était pour rien! Malgrés qu'Heather ne montrait rien, James savait qu'elle lui en voulait. Elle était devenue distante. Ils ne se voyaient plus aussi souvent qu'avant, et même lorsqu'ils étaient ensemble, ce n'était jamais pour longtemps. Toutes leurs escapades dans la foret interdite, à parler de Quidditch ou autre, avaient disparus. Et il fallait avouer que ça lui manquait énormément.

Aujourd'hui, James avait voulu lui parler. Mettre les choses au clair, même s'il ne savait pas de quel manière il allait s'y prendre, vu qu'Heather n'avait pas un comportement qui lui montrait vraiment qu'elle lui en voulait. Ce qui rendait la tache beaucoup plus difficile. Lui il savait qu'elle lui en voulait pour quelque chose, et ne pouvait plus supporter cette attitude qu'elle avait envers lui. Elle lui parlait normalement, tout en restant distante, indifférente. Ca aussi ça le faisait enrager, mais il faisait comme si tout était normal. Seulement, là, il ne pouvait plus continuer ainsi, ils devaient parler ensemble, et James était bien décidé à regler ça au plus vite. C'était bien la raison de sa présence dans la foret. C'était là qu'il arrivait le mieux à réfléchir posément à tous ses problèmes. Mais ne trouvant pas comment s'y prendre, il décida d'aller diner. Peut-être là-bas la verrait-il et pourrait-il la prendre à part pour discuter avec elle.

Il sortit donc de la foret le plus discrètement possible, veillant à ce que le nouveau garde chasse ne le voit pas, puis il traversa le parc à grandes enjembés, voulant arriver assez tot au diner, pour ne pas prendre le risque de la rater. Il se retrouva dans la hall d'entrée bien assez tôt, et jeta un coup d'oeil vers les escaliers qui menaient vers la salle commune des Serpentard, mais à part un groupe de première année, et un groupe de cinquième année, il n'apperçut pas Heather. Il se dirigea vers la grande salle et s'installa dans la table des verts et argents, à la place la plus proche de l'entrée, pour pouvoir la voir lorsqu'elle arriverait. Jusque là, il était assez content de lui, il ne risquait pas de la rater. Quelques amis à lui vinrent s'assoir prés de lui, mais il ne fit pas attention à eux, les yeux rivés vers la porte.

Ce qu'il était loin de se douter, c'était que Miss Berkeley avait décidé de ne pas diner, ce jour là! Alors il attendit, faisant mine de manger lentement. Ces amis partirent, d'autres arrivèrent, mais pas de Heather. James enrageait tellement, qu'il avait envie de sortir sa baguette et de jeter un sort à n'importe qui dans la salle. Sa main le démangeait, mais il se retint. Il n'avait pas la moindre envie qu'on le preine pour un psycopathe. Alors qu'il hésitait à sortir, il recconut la silhouette d'Heather dans le hall d'entrée. Celle-ci, au lieu d'entrer dans la grande salle, sortit dans le parc. Sans réfléchir, James se leva d'un bond, et sans faire attention aux regards à la fois effrayés et interloqués des élèves présents autour de lui, il sortit en trombe de la salle, et suivit son amie. C'était une occasion inespéré. Il pourrait lui parler tranquillement dehors. Mais soudain, le souvenir des doutes qui le hantaient depuis un certain temps le frappèrent en plein fouet. Dans les toilettes des garçons l'aurtre jour, il était sûr d'avoir vu Heather prendre une lettre posée sur le lavabo. Mais lorsqu'il lui avait demandé ce que c'était, elle n'avait rien voulu dire. Depuis, il pensait qu'un garçon lui écrivait des lettres, et qu'elle avait sûrement un petit-ami, mais qu'elle le lui cachait.

Alors qu'il sortait par la grande porte, il l'a vit courir vers le saule cogneur....NON! Vers la silhouette d'un homme! Mais qui pouvait-il bien être? Son petit-ami? Oui, c'était sûrement ça! Comment expliquait alors qu'elle se dirigeait vers le grillage pour lui parler? James serra les poings, et se mit à courir vers eux, bien décidé à démasquer ce garçon, et lui faire payer d'être avec Heather. Il était bien décidé à savoir la vérité! Mais plus il se rapprochait, plus le visage de l'homme lui était recconnaissable. Déjà, il était bien trop agé pour être le petit ami d'Heather - ce qui le rassura - et puis James le connaissait. Enfin, le connaissait, c'était un bien grand mot, il avait simplement vu sa photo dans la Gazette du sorcier. C'était le nouveau ministre de la Magie. James avait arrêté de courir, et marchait rapidement, en reprenant sa respiration. Que faisait le ministre ici? James fronça les sourcils. Il aurait dû être acceuillit par le Directeur, à moins que ce soit quelque chose d'urgent, et qu'il n'ait pas pû prévenir pour son arrivé.

James arriva au moment où Heather lui demandait d'un ton froid s'il cherchait quelque chose. Il se demanda si elle l'avait recconut. James se plaça prés d'elle et détailla l'homme, pour être sûr de ne pas s'être tromper. Aprés une longue inspection, il fut sûr que c'était bien Van Humbeck, le nouveau ministre. Il resta silencieux, à attendre sa réponse. Il jeta un regard en biais à Heather qui ne devait pas s'attendre à le voir arriver ainsi. Il se dit que lorsqu'ils se serraient débarrassés du ministre, il pourrait lui parler tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un padawan perdu [Libre] (et n'hésitez pas !)
» C'est quand on a tout perdu qu'on est libre de faire ce que l'on veut - Julia
» J'ai perdu les mots [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lashlabask :: [*~~Hors Poudlard~~*] :: Le saule cogneur-
Sauter vers: