Lashlabask

Lashlabask, un forum rpg sur le monde magique d'Harry Potter!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Perdue cette nuit ... (PV Sheena)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayten Y. Oztürk
Serdaigle & Co-fondatrice <3
  Serdaigle & Co-fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Emploi : Elève de sixième année chez les Serdaigle
Petite Dédicace : J'vous aime =D
Date d'inscription : 12/01/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis:
Message Personnel:
Humeur actuelle:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Perdue cette nuit ... (PV Sheena)   Mar 17 Juin - 3:21

    Depuis quelques temps, la vie d’Ayten était toute chamboulée. Depuis sa rencontre avec deux Serpentard, elle n’avait plus d’autre aspiration que la vengeance. Oui, vous savez ce petit sentiment vicieux et sournois qui vous prend aux tripes, qui vous empêche de dormir souvent. Qui vous pourrit la vie aussi, la plupart du temps. On aimerait passer outre, on aimerait s’en débarrasser, mais c’est totalement impossible. Ayten était bornée, têtue comme une mule, et ce n’était pas maintenant que l’on pourrait se débarrassé de cet éternel défaut. De toute façon, elle n’avait pas envie du tout de se débarrasser de l’objectif qu’elle s’était fixé. Au moins, cela lui changeait les idées et l’empêchait de penser à tous les problèmes personnels qui l’envahissaient depuis des années déjà. Oh, elle savait qu’il existait bien pire qu’elle. En matière de problème. Néanmoins cela ne l’empêchait pas de se sentir frustrée. Par son début d’année. Déjà, elle s’était disputée avec Selen et celle-ci l’ignorait totalement. D’habitude c’était le contraire. Et surtout d’habitude cela ne lui faisait rien du tout de ne plus parler à sa petite sœur.

    La bleue et Bronze était couchée depuis un bon moment, lorsqu’elle parvint à une conclusion des plus intelligentes : jamais elle n’arriverait à dormir. Autour d’elle, les filles de son dortoir dormaient profondément, enfin c’est ce qu’elle supposait. Elle entendait le bruit de la respiration de Maëlle ce qui indiquait qu’elle était plongée au pays des rêves, et ne se réveillerait que le lendemain. La bleue et bronze repoussa doucement sa couette, avant de poser ses jambes sur le sol. Elle faillit pousser un petit grognement à cause de la douleur. Cette idiote de Berkeley ne l’avait pas ratée et cela faisait plusieurs jours qu’elle souffrait de tout son corps. La Serpentarde l’ayant lancé sur chaque mur des toilettes comme un jouet, ce n’était guère étonnant. Pourtant Ayten n’avait rien fait. Hormis abattre un battant de cabinet sur la tête de Wilson, son copain. Et lui balancer son poing dans sa figure de poupée. Non, décidément ce n’était pas grand-chose en comparaison de l’humiliation qu’elle avait subit. Cette fille pétait bien plus haut que son cul et un jour, elle se ferait remettre à sa place. Foi d’Ayten. Plongée dans ses pensées, la pigeonne manqua de se prendre la malle d’une de ses camarades. Pestant contre sa propre idiotie, la bleue et bronze se dépêcha de quitter son dortoir avant de toutes les réveiller.

    La salle commune avait quelque chose d’apaisant une fois vide, mais Ayten ne s’y attarda pas. Si l’un ou l’autre des préfets la trouvait là, elle allait se faire engueuler. A Serdaigle, on ne plaisantait malheureusement pas avec les règlements. Elle préférait encore se faire attraper par un Préfet d’une autre maison. Gryffondor, elle le mettait dans sa poche, Poufsouffle idem, et Serpentard elle le tabassait jusqu’à ce qu’il la laisse partir. Bonnes idées non ? Non. Une fois passé le premier couloir, elle se détendit enfin. Sa tenue n’avait rien de correcte, surtout pour une jeune fille bien comme il faut. Elle portait un short gris, avec des motifs blancs, ainsi qu’une chemise en soie, quelque peu transparent qui laissait entrevoir un soutien gorge noir et bleu mer, bien rempli. Et pour finir, elle portait des chaussons noirs. Au moins, lorsqu’elle marchait, on n’entendait pas le bruit de ses pas. C’était plus discret. La bibliothèque étant l’un de ses endroits préférés, c’est là que se rendit en premier la bleue et bronze. Comme instinctivement. Tout était si silencieux, qu’elle se serait crue seule au monde dans ce grand château. Ce n’était pas vraiment vrai, car aussitôt qu’elle eu cette pensée, un bruit retentissement surgit. On aurait dit une armure qui tombait. La bleue et bronze hâta le pas, craignant que le concierge apparaisse brusquement. Celui-là, elle ne pouvait pas le saquer. Il avait quelque chose en lui qu’elle n’aimait pas, sans savoir quoi. L’intuition féminine dirons-nous.
    La bibliothèque apparut soudainement devant Ayten. Ou plutôt était-ce elle qui, plongée dans ses pensées, n’avaient pas vu son objectif se rapprocher de plus en plus. Elle eu une dernière crainte avant de pousser la poignée, c’était que celle-ci fut verrouillée. Mais, apparement, personne ne pensait qu’un élève pourrait avoir envie d’aller à la bibliothèque, la nuit. Déjà, que la journée peu de gens prenaient le temps de s’y rendre. Ayten ne comprenait vraiment pas pourquoi la plupart des élèves semblaient si négatifs et contraire à l’esprit d’une bibliothèque. Pour elle c’était une source illimitée qui lui apportait connaissances et savoir. D’où pensez-vous qu’elle tirait son niveau assez élevé en sortilèges ? Sûrement pas d’une pochette magique. D’un pas rêveur, notre Serdaigle se dirigea vers la première table qu’elle aperçut. Il restait là un énorme bouquin qu’elle reconnu comme étant le trombinoscope de Poudlard. Un élève avait dû l’oublier là par mégarde.

    Précautionneusement, elle l’ouvrit à la première page. Avec un sourire moqueur, elle se rendit compte que c’était le nom de Dany qui était écrit sur la page de garde. Cet abruti oublierait sa tête un de ses jours. Secouant sa folle tête brune, Ayten tourna ensuite la seconde page. C’était l’index. Elle décida de sauter les pages contenant les premiers élèves, qu’est-ce que cela pourrait lui apporter d’ailleurs, pour arriver aux photos de son année. A chaque début d’année, on prenait une photo que l’on ajoutait magiquement à tous les trombinoscopes de chaque élève. Septembre 2097, c’était la dernière page. D’abord les Serdaigle. Maëlle, Max, ils étaient tous là, l’air à peu près sage et travailleur. Quoique sage et travailleur ne collait pas vraiment avec Horleed, mais passons. Après, il n’y avait là que des visages inconnus pour Ayten. C’est vrai qu’elle n’était pas vraiment sociale et ne parlait pas à grand monde. La jeune Serdaigle ne s’attarda même pas sur les Poufsouffle c’est dire si elle les détestait.


    - Nom d’une bouse de dragon !!!

    La bleue et bronze venait de tomber sur la photo d’une jolie poupée en porcelaine. Froide et le regard éteint tout comme les jouets. Heather Berkeley, qui venait de passer au rang de pire ennemie d’Ayten depuis quelques jours. Rien qu’à la voir, sa tête brune aux fines bouclettes lui donnait envie de vomir ou, au pire, de pousser un hurlement strident. Elle n’avait toujours pas digéré l’humiliation de la dernière fois. La Miss avait la rancune tenace. A côté de Berk, se trouvait un visage tout aussi connu. James Wilson, la coqueluche des filles de Poudlard. Bond et charismatique, Ayten devait l’avouer même si il la répugnait il était mignon, toute tombaient à ses pieds. Ou plutôt dans son lit. James avait un vieil air de fouine, dont il n’arriverait jamais à se débarrasser selon la Serdaigle. Bref, à part son joli petit cul, il n’avait vraiment rien pour lui ce sale type. A côté de lui, trônait en roi, Sean Erway, le mec le plus canon de tout Lashlabask, selon Ayten. Malheureusement, il avait une cervelle aussi développé qu’un pois chiche. Lui, encore plus que Wilson, pouvait se vanter d’avoir vu passer la moitié de la gente féminine entre ses draps. Ses derniers temps on lui prêtait une liaison avec Meya Ryan, qui se trouvait non loin de là. C’était une jolie brune, mais avec un visage froid, fermé, comme continuellement prête à mordre. Selon Ayten, elle avait un vague air de pékinois, de Basset Irlandais, de Doberman, de teckel, de teckel a poil ras, d’Epagneul, de Rottweiler, de Cavalier King Charles, de caniche, de Berger Allemand, de Pit Bull, de Dalmatien, de Saint Bernard, de yorkshire, de labrador, cocker, Bouvier Bernois, Bouvier d’Appenzell, bichon frisé ainsi que de Boxer, Husky, de chihuahua, lévrier Afghan, barzoï et pour terminer elle avait le sale caractère d’un Chow-chow. Eliza MacFeeld, son petit toutou, ou peut-être était-ce le contraire, se trouvait aussi sur la photo. A eux tous ils formaient une belle paire de démons. Le groupe le plus détestable de tout Poudlard. Depuis la dernière fois, elle cherchait par tous les moyens à se venger d’eux, sans pour autant trouver quelque chose d’assez retentissant. Lorsqu’elle tourna la page, son regard s’arrêta par hasard sur la frimousse rigolote de Peggy Weel. La jeune métisse était souriante comme à son habitude.

    C’est là que cela fit tilt dans son cerveau. Elle avait trouvé ! Peggy Weel c’était ça la solution. Connaissant la jeune fille elle serait tout à fait partante. L’idée que venait d’avoir Ayten était la plus géniale qu’elle ait pu avoir durant toute sa vie. Se venger des Serpentard, sans se faire repérer et, donc, sans avoir d’ennuis. Décidément, elle ne se serait jamais crue aussi géniale que cela. Oubliant toute décence, mais bon après tout elle était seule, la jeune fille sauta dans les airs poussant un « YAOOUHHHH » de joie. Ce n’était pas son genre du tout de se laisser aller mais ce soir-là et après son idée, elle en avait besoin. Son cri de joie se transforma en gémissement lorsqu’elle se cogna l’orteil contre un des pieds de la table en fer. Même à travers son chausson, la douleur se faisait ressentir, provoquant une nuée de frissons dans son pied. Quelle maladroite. Selen, sa petite sœur alias MC (Miss Catastrophe), aurait été là, elle se serait moquée d’elle pour se venger de toutes les piques de la Serdaigle concernant sa maladresse. Avec une grimace, Ayten chassa la tête brune de sa sœur de ses pensées. Ce n’était pas le moment d’avoir des remords envers cette petite peste rouge et or.

    Plus que 1400 mots hip hip hip hourra pour moi j’ai dépassé la moitié, presque sans flooder, pour une fois.

    Elle ne savait vraiment pas comment, mais elle avait besoin de parler à Peggy et immédiatement. Bien sûr, elle savait où était la salle commune des Gryffondor, mais y entrer était une autre paire de manches. Le mot de passe ? Si c’était une énigme, comme pour les Serdaigle, ce serait le bonheur. Croisant les doigts, les orteils, et même les fesses, Ayten pria pour que ce soit réellement cela. Auquel cas, il lui faudrait retourner dans sa salle commune et attendre le lendemain pour parler à la métisse. La patience était l’une des qualités de la bleue et bronze. Sauf qu’elle ne tiendrait pas jusqu’au lendemain cette fois-ci, elle en était sûre et certaine. C’est ainsi, que d’un pas posé, la bleue et bronze quitta la bibliothèque prenant bien garde de ne pas être suivie. Si la nouvelle prof de Magie Noire … Divination pardon, rodait dans les couloirs elle était cuite. Voir même carbonisée. Elle avait lancé un Doloris sur Fender, seulement parce qu’il parlait, elle s’était le sort capital qu’elle recevrait pour avoir désobéit au règlement. Et pour sa tenue plus que « légère ». Cette femme s’était le mal incarné et le pire dans tout cela, c’est qu’ils, les élèves, ne pouvaient rien faire. D’ailleurs Ayten n’était vraiment pas sûre d’avoir envie de faire quelque chose contre elle. Elle était du genre à vous paralyser dès le premier regard tellement elle faisait peur. Et le courage, ce n’était pas vraiment la meilleure qualité de la bleue et bronze. Loin de là.

    C’est d’un pas discret, pas très rassurée, que notre jeune Serdaigle en short, traversa le premier couloir. Eclairée par la seule lueur des torches enflammées contre le mur, elle n’y voyait pas grand-chose, mais c’était suffisant. Elle rasait presque les murs, avançait à petits pas, tout cela dans la plus grande discrétion. Elle savait qu’elle pouvait avoir de gros ennuis, surtout à cette heure avancée de la nuit, si on la trouvait là. C’est d’ailleurs ce qui faillit arriver au détour d’un couloir. Alors qu’elle approchait de plus en plus de la Salle Commune des Gryffondor, elle se retrouva nez à nez avec le concierge. L’affreux Wladimir Skeffington. Enfin nez à nez ce n’était pas très exact. Le concierge était de dos, et elle, elle se trouvait justement dans son dos. Des frissons traversèrent le dos de la jeune fille, et elle recula calmement, le plus possible en tout cas, en retenant sa respiration. Sa tête lui disait de prendre ses jambes à son cou, mais pas son instinct justement. L’écoutant sagement, elle se dissimula dans le renfoncement d’un mur, fermant les yeux et tremblant de peur. Oui, je vous l’ai déjà dit plein de fois, si le courage était la principale qualité de notre Miss, cela se saurait. Là, elle avait peur de se faire découvrir, peur de faire perdre des points à sa maison. Déjà qu’ils n’étaient pas vraiment en avance par rapport aux autres, ils étaient même bon dernier, ce n’était pas le moment de faire baisser les sabliers des Serdaigles. Sans compter que si cela arrivait, elle aurait toute sa maison à dos. Les Piafs étaient des érudits, pour eux, les points comptaient plus que tout. Ayten comprenait, d’ailleurs elle était comme ça aussi. Elle ne savait vraiment pas ce qu’il lui avait pris d’entreprendre cette escapade nocturne, mais maintenant qu’elle avait commencé, elle ne comptait pas faire demi-tour. Têtue comme une mule, elle était, têtue comme une mule, elle resterait.


    Tandis qu’elle se forçait à rester plongée dans ses pensées, Ayten sentit une présence. Quelqu’un qui soufflait dans son dos. Quelqu’un qui avait un souffle de psychopathe. Etait-ce le concierge qui avait emprunté un passage secret pour se retrouver derrière elle ? C’était le plus probable. Elle était cuite, carbonisée. Ayten savait reconnaître une défaite, ainsi elle se retourna, doucement, d’un air assuré et rassuré. Ce qui était tout le contraire, bien entendu. Là, elle hurla. Intérieurement pour ne pas ameuter tout le château, mais elle hurla.


    * AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH NEN ! BAH LES PATTES SALE PERVERS ! Pourquoi y’a qu’à moi que ça arrive ! MA CUISSE ! Enlève tes sales pattes de là où je te transforme en Veracrasse espèce d’abruti ! Beurk, Beurk, j’vais devoir me laver cinquante fois par jour maintenant ! Argh, qu’est-ce que je te déteste espèce de Poufsouffle sans cervelle ! Hein ? Suspect Gneuh ? Suspect ENLEVE TA MAIN DE MON SEIN DROIT ET PLUS VITE QUE CA DANY !*


    Dany, dit Fonfon l’ahuri, était manifestement en train de la tripoter. Décidément, il se trouvait toujours là où il ne fallait pas celui-là. Si Ayten avait perdu son sang froid elle lui aurait donné un bon coup de pied là où je pense avant de l’achever par une droite dans la figure, comme celle qu’avait reçut Berkeley. Et c’est exactement ce qu’elle fit à ce pauvre Dany, qui s’écroula sur le sol, comme une larve. Tout ce bruit aurait du alerter le concierge, ainsi Ayten retint son souffle, de grosse gouttes de sueurs dégoulinant le long de ses tempes. Mais rien ne vint. Apparement, il devait déjà être partie lorsque Dany avait laissé ses hormones s’exprimer. La jeune fille parti sans un regard pour lui, quelqu’un le retrouverait bien un jour. Effectivement il n’y avait plus personne dans le couloir, mais après ce bref interlude, le bruit avait bien du alerter quelqu’un. Il ne fallait pas trainer ici.

    Pressant le pas, la jeune fille quitta les lieux sans aucun remord.

    Quelques minutes plus tard.



    * Vieille bique !*

    - Je t’entends jeune fille ! Quel langage vulgaire pour une personne de votre âge.
    - Sivousplais. Laisser moi entrer.
    - Avec plaisir.
    - Ah vous voyez que vous …
    - Le mot de passe, et je vous laisse entrer.


    * Je vais lui péter sa gueule, je vous le dis moi*


_________________
Admin super méchante
Ayten, présidente king


Dernière édition par Ayten Y. Oztürk le Mar 17 Juin - 3:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lashlabask-x.forum-actif.net
Ayten Y. Oztürk
Serdaigle & Co-fondatrice <3
  Serdaigle & Co-fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Emploi : Elève de sixième année chez les Serdaigle
Petite Dédicace : J'vous aime =D
Date d'inscription : 12/01/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis:
Message Personnel:
Humeur actuelle:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Perdue cette nuit ... (PV Sheena)   Mar 17 Juin - 3:21

    Totalement déboussolée, Ayten avait appris qu’il fallait un mot de passe pour rentrer chez les Gryffondor. C’était totalement stupide comme système ? Et si quelqu’un l’oubliait ce mot de passe ? Ils faisaient comment après pour entrer dans sa salle commune. Surtout si personne ne passait par là. Non décidément, le système d’énigme établi à Serdaigle était vraiment parfait. Pourtant Ayten avait bien du se résoudre à donner tous les mots lui passant par la tête. Cela allait de chocogrenouilles à Dumbledore, et même Dany dit Fonfon avait été cité. C’est dire s’il était reconnu à Lashlabask. Mais pour l’instant elle séchait. Même ses yeux de biches avec les cils batillant n’avaient pas marché avec la Grosse Dame. En même temps c’était une femme. Normal qu’elle soit insensible au charme d’Ayten. Charme qui n’était pas très développé selon l’intéressée, mais passons. Elle commençait perdre espoir. Et à faire demi-tour. Lorsqu’un bruit, très faible mais distinct tout de même, de pas parvint à ses oreilles. Flûte, sûrement le concierge qui revenait. Désemparée, Ayten regarda autour d’elle. Il n’y avait aucune cachette à l’horizon, rien pour fuir. Là, elle était vraiment cuite, carbonisée (comment ça je me répéte ? Et le rajoute-des-mots-en-rajoutants-des-mots-déjà-dit-tu-connais-pas ? Bah maintenant si na !). Elle allait prendre ses jambes à son cou, dernière solution élémentaire de survie, lorsqu’une touffe brune apparut soudainement. Ce n’était pas le concierge, loin de là. Où alors il avait changé depuis dix minutes. C’était une transformation radicale en tout cas. Pas les mêmes yeux, cheveux, et surtout pas le même sexe. C’est ainsi qu’Ayten se rendit compte qu’elle se trouvait en face de Sheena Matthews, 5ème année chez les rouge et or. Ayten se souvint vaguement que cette dernière avait aidé, contre tout principe, une larve qui venait de se faire projeter contre un mur à cause des humeurs de Ghita. Elle-même n’aurait pas eu le courage. Non pas d’aider un Serpentard, elle était sûre et certaine qu’il y en avait de très potable. Non ce qu’Ayten voulait dire, c’est qu’elle n’aurait pas eu le courage de s’opposer à la décision de cette femme, ce monstre devrais-je plutôt dire. Bon, elle ne devait pas avoir l’air très maligne, habillée ainsi, mais la bleue et bronze décida de passer outre. Après tout ce qu’elle avait vécu ce soir là, ce n’était pas vraiment important. Retrouvant possession de tous ses moyens, la jeune fille murmura :

    - Tu tombes vraiment très, très bien.

    Levant des yeux pleins d’espoirs vers la rouge et or, elle attendit sa réaction.

    [Et 3000 mots santa , on arrête là, Sheena à toi !]

_________________
Admin super méchante
Ayten, présidente king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lashlabask-x.forum-actif.net
Sheena Matthews
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 28
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis:
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Perdue cette nuit ... (PV Sheena)   Jeu 19 Juin - 16:14

Il y avait quelque chose d’important à savoir sur Sheena Matthews : elle vivait de nuit ! C’était un principe de vie pour elle, elle avait toujours préféré ce qu’il se passait la nuit, la journée, elle ne faisait que regarder inlassablement sa montre, fière de chaque minute qui s’écoulait et qui la rapprochait de la nuit ! Si elle appréciait autant celle-ci c’était parce que l’ambiance était plus mystérieuse, plus intéressante, enfin, ça, c’était uniquement son point de vue bien sûr ! Et puis, l’ambiance chaleureuse, bruyante, enthousiaste, euphorique etc… en bref, une ambiance générale, trop banale, ennuyait la Gryffondor. Par contre, quand la lumière du jour disparaissait définitivement, la brune trouvait l’atmosphère de la nuit tellement plus excitant. Mais bon, ça, c’était le point de vue de la métisse… Elle préférait voir les couloirs éclairer par la lumière d’une bougie magique, plutôt que par la lumière vive du jour. Ça donnait à l’assemble une lueur tamisée, plus intrigante, plus atypique… et puis, tout était plus émoustillant, et il n’y avait rien de mieux qu’une bonne dose d’adrénaline qui s’éparpillait dans les veines ! Et puis, après tout, aimer le risque, c’était une des caractéristiques des Gryffondors ! Bon, il fallait avouer, sans doute pas la plus intelligente mais on ne pouvait pas toujours agir avec son cerveau, des actions immédiates étaient parfois plus que nécessaire.

C’est pourquoi, depuis quelques années déjà, Sheena avait pris l’habitude d’aller se coucher avec ses camarades de dortoir, faisant semblant d’aller dormir, et elle attendait tranquillement que les autres filles de Gryffondors dorment d’un sommeil profond afin de pouvoir s’extirper de son lit sans problème. Sheena, au fil des années, avait même amélioré sa méthode pour pouvoir plus facilement sortir de son dortoir sans plus courir aucun risque ! En fait, elle avait réussi à trouver une sorte de planque dans sa Salle Commune, Sheena mettait donc des vêtements là-bas, qu’elle changeait tous les soirs évidemment ! Elle faisait cela pour trois raisons précises :

-Si jamais, par hasard, il restait quelqu’un dans la Salle Commune, Sheena aurait plus facile de lui faire croire qu’elle n’arrivait pas à dormir si elle portait toujours son pyjama ! Si elle portait déjà ses habits pour vadrouiller, cette réponse n’était plus très plausible.
-Si elle se changeait dans la Salle Commune (vide évidemment, précision importante), elle ne risquait pas de réveiller ses camarades de dortoirs ! Après tout, Sheena pouvait être très maladroite par moments…
-Enfin, elle préférait se promener en habit dans Lashlabask, c’était quand même moins gênant si on la surprenait en vêtement plutôt qu’en pyjama ! Surtout que son pyjama s’était surtout une nuisette… un peu trop courte… quitte à faire perdre des points à Gryffondor, autant que se soit habillé plutôt que la moitié de son corps exposé ! Sheena avait quand même une certaine éthique après tout, et puis, elle ne voulait pas se ridiculiser !

C’est pourquoi, Sheena se dirigea rapidement en direction de sa petite trappe, elle avait bien évidemment d’abord fait attention de vérifier qu’il n’y avait personne dans la pièce, soit entrain de faire un devoir, soit entrain de dormir sur une de ses feuilles de devoirs. Puis, elle fut rapidement changée. La jeune métisse préféra mettre un short en jeans assez court, plus facile pour se mouvoir tranquillement, ainsi qu’un t-shirt rouge, couleur de sa Maison. Elle accrocha à sa taille un pull noir, au cas où il ferait froid, après tout, il ne faisait pas spécialement chaud dans les couloirs la nuit ! Sheena prit alors un sachet et elle fourra sa nuisette dans celui-ci, elle balança ensuite le sachet dans sa trappe sans aucun ménagement. D’un mouvement de baguette rapide, elle referma sa petite cache et d’un pas rapide, franchit le portrait de la Grosse Dame (sous ses protestations « Les élèves ne doivent pas se promener dans Lashlabask la nuit !’ ). Mais Sheena se préoccupait fort peu du sort de la Grosse Dame, puisque la brune avait un énorme sourire aux lèvres comme à chaque fois qu’elle enfreignait le règlement la nuit.

La rouge et or se mit alors à vagabonder à droite et à gauche dans l’immense Château. D’ordre général, elle cherchait à trouver de nouveaux passages secrets, des pièces plus étranges les unes que les autres… puis, elle papotait aussi énormément avec les tableaux, elle les aimait bien, et puis, en étant leurs amies, ils avaient tendance à lui dévoiler des choses intéressantes… des passages secrets par exemple. Mais ce qui intéressait la métisse, c’était également les rumeurs, les tableaux savaient toutes sortes de choses. Les tableaux savaient avant tout le monde qui avait été surpris dans les couloirs entrain de se peloter, qui commençait à se rapprocher, qui s’était disputé dans un couloir et tant d’autres. Sheena était une fille après tout, elle était friande de rumeurs affriolantes, mais, contrairement à d’autres, la métisse ne les répandait pas, préférant les garder pour elle-même, mais certains élèves c’étaient déjà demandés, et avaient d’ailleurs posé la question à la jeune fille, comment Sheena faisait pour ne jamais être étonnée d’événements qui se produisaient dans le Château. La brune répondait à ces nombreuses questions par un simple sourire énigmatique.

Et puis, les tableaux l’aidaient également pour une chose encore plus importante que les rumeurs ou les passages secrets. Si Sheena ne s’était jamais fait prendre par des Professeurs ou des Préfets du Collège Lashlabask, c’était pour une raison : les tableaux la prévenaient aussi tôt quand quelqu’un s’approchait d’elle ! Ils la mettaient en garde d’aller dans certains endroits parce qu’ils étaient étroitement surveillés par les professeurs. C’est pourquoi Sheena, dans toutes sortes de situations, restait complètement confiante et qu’elle se sentait si à l’aise dans Poudlard la nuit, elle n’avait rien à craindre… enfin…

Elle frissonna, si, elle avait quelque chose à craindre, ou plutôt, quelqu’un : son nouveau Professeur de Magie Noire… enfin, Divination…

La brune secoua la tête, elle ne comprenait pas, elle voulait crier à l’injustice, aller se plaindre, aller demander son renvoi au Directeur… mais elle était incapable d’ouvrir la bouche pour exprimer à quel point ce cours était affreux, tout ce qu’elle pouvait faire, c’était se plaindre dans sa tête… Sheena fronça les sourcils, elle était persuadée que cette psychopathe avait lancé un enchantement pour qu’ils ne puissent rien dévoiler de ses méthodes plus que douteuse et outrageante ! Et cela inquiétait fortement Sheena, comment est-ce que les professeurs pouvaient découvrir qu’ils avaient dans leur bergerie quelqu’un d’aussi dangereux pour les élèves si ceux-ci étaient incapables de se plaindre ou d’émettre une quelconque critique ?!

Et le pire… et Sheena en eut un frisson à cette pensée… ils devraient tous retourner à ce cours, tôt ou tard ! Être absent d’un cours sans motif était punissable et c’était contraire aux règles du Collège! Et puis, l’idée d’avoir une retenue avec le Professeur Lavroff, pour avoir sécher son cours, lui semblait impensable ! Par contre… faire en sorte de se casser quelque chose avant le cours était une possibilité… tous les moyens étaient bon, non ?

Sheena soupire, des fois, elle regrettait d’être dans la Maison des Gryffondors, ils devaient toujours faire en sorte d’être digne et valeureux… malheureusement, la fuite n’avait rien d’héroïque… Sheena devait donc se contraindre de serrer les poings et de continuer à aller à ce foutu cours afin d’honorer les rouges et ors… et puis, elle ne pouvait définitivement pas laisser les autres endurer ça seules ! Un autre effet déplaisant du cours de Divination/Magie Noire était qu’elle était à présent sûre que certains de ses camarades l’avaient remarqués après son agissement avec Coleen… la métisse grimaça tout en se passant la main dans les cheveux, elle qui n’aimait pas spécialement se faire remarquer, c’était foutu tout d’un coup ! Elle avait vu de nombreux regards posés sur elle pendant le cours… Sheena n’était pas la fille la plus affriolante, elle n’avait jamais cherché à être remarquée ou à se mettre en avant, elle était de nature calme, à ne parler en classe que quand on lui posait une question, à rendre ses devoirs à temps et à manger de temps en temps avec les autres. Sheena mangeait à la Table des Gryffondors mais elle se sentait à la marge, ne cherchant pas de réel contact avec les autres rouges et ors…

Enfin, elle était tellement perdue dans ses pensées, qu’elle s’était mise à marcher pour une direction inconnue, ses pieds la guidant pas à pas… et elle était tellement préoccupée par ses tracas qu’elle n’entendit pas le murmure frénétique d’un des tableaux à ses côtés, tentant désespérément de lui faire remarquer sa présence, et puis, doucement, Sheena émargea, comprenant que quelque chose n’allait pas, elle regarda le tableau soudainement apeuré et un brin inquiète.

-« Quoi ? » Souffla-t-elle, le cœur battant un peu plus vite tout d’un coup.
« Professeur en approche ! » murmura rapidement la tisseuse qui avait essayé sans répit de prévenir la Gryffondor.

La tisseuse regardait par la droite, Sheena aperçut alors la lumière tamisée provoquer par un Lumos lors des rondes des Professeurs. La Gryffondor pâlit légèrement, ses sens en alerte à présent, son cerveau essayant en vain de trouver une solution rationnelle afin d’échapper à une punition. La métisse regarda alors frénétiquement autour d’elle, elle devait d’abord savoir où elle était exactement, et puis, seulement ensuite, elle pourrait trouver un passage secret ! Et ça, ça devait se faire de manière rapide ! Elle reconnut alors l’endroit grâce à la disposition des armures, elle était proche de la Bibliothèque. Elle se mit à marcher à reculons, afin de prendre la fuite le plus rapidement et discrètement possible. Malheureusement pour elle, Sheena était maladroite… vraiment très maladroite… et c’est pour ça qu’elle renversa une armure… l’écho se fit dans tout le couloir, la jeune fille en était sûre… elle se mordit les lèvres en se maudissant intérieurement, elle et sa malchance, puis, étant donné qu’elle s’était à coup sûr fait repérer, elle se mit à courir à toute allure, n’ayant plus rien à perdre… Elle entendit les pas lourds de son Professeur derrière elle… si elle ne trouvait pas un endroit rapidement pour pouvoir se cacher, elle était foutue, cuite, recuite, finie… et elle se ferait trucider par les Préfets de Gryffondor… notamment Peggy, pour avoir osé faire perdre des points si précieux à la Maison des Lions.

« Par ici ! » Souffla alors un tableau dans un couloir à sa droite.

Sheena n’hésita pas, se dirigea vers lui, puis, elle fronça les sourcils en voyant qu’il ne s’ouvrait pas pour la laisser passer ! Il voulait qu’elle se fasse prendre ou quoi ce tableau !?

« Passe à travers-moi ! » Ordonna alors le petit garçon représenté sur le tableau de manière alarmé, il lançait des regards frénétiques au bout du couloir pour voir si le professeur suivait.
*Hein ?* Pensa-t-elle surprise.
-« Hein ? » Dit-elle tout haut… au moins, elle disait ce qu’elle pensait…

Puis, en entendant le pas de son Professeur se rapprocher d’elle, elle n’essaya pas d’argumenter, après tout, elle passait bien à travers un mur pour sur rendre sur les Quai 9 ¾ ! Elle ne devait plus avoir peur à présent, elle n’avait plus onze ans, elle ne pouvait plus se laisser autant impressionner, elle était une Sorcière ! Et pourtant… elle plongea juste à temps, mais tout en fermant les yeux… ses sens avaient du mal à faire confiance à la Magie… Quand elle ré ouvrit ses yeux, elle vit qu’elle était dans un passage étroit, et que le tableau était devenu transparent de ce côté-ci, la métisse aperçut le Professeur d’Histoire continuer à courir, toujours à sa recherche… Sheena poussa un soupir de soulagement.

-« Merci » souffla-t-elle à l’encontre du tableau qui lui fit un clin d’œil.
« Continue par ce passage, tu arriveras à côté de la Bibliothèque » lui expliqua alors la tableau.

Sheena suivit le passage secret sans rechigner, et quand elle arriva enfin au bout, elle sortit d’un pan de mur, juste à côté de la Bibliothèque, elle sourit, elle était tirée d’affaire… Puis elle entendit un grand cris provenant de la Biblio.

« Yaouuh ! »

Sheena sursauta et elle plaça une main sur son cœur, elle du attendre quelques minutes afin de reprendre son calme et surtout que son cœur puisse reprendre un battement normal !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Matthews
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 28
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis:
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Perdue cette nuit ... (PV Sheena)   Jeu 19 Juin - 16:15

*Non mais ho ! C’est pas fini de me faire des peurs monstres ?* Pensa alors Sheena en lançant un regard noir vers la Porte entrouverte de la Bibliothèque, maudissant l’élève qui avait fait ce vacarme monstre ! Enfin, ça avait plus une chance d’être une fille, vu le cri strident que la personne avait poussé ! Sheena grimaça, en tout cas, ça ne devait certainement pas être une habituée des sorties nocturnes ! Les habitués ne faisaient pas autant de bruit par peur de se faire attraper par un quelconque membre du corps professoral ! Les Préfets pouvaient se laisser amadouer, enfin, pas ceux de Serpentards… mais bon, eux, c’était une autre histoire !

Puis, Sheena plissa les yeux, sa curiosité venait d’être piquée à vif, elle se demandait quelle élève studieuse avait été poussée à sortir volontairement de son dortoir… Sheena voulait voir l’inconsciente qui se trouvait à la Bibliothèque. C’est pourquoi, elle poussa légèrement la porte, sans la faire grincer… elle aperçut alors Ayten Otzürk… et sa tenue… si peu approprié pour une ballade dans le Château.

La brune secoua la tête, un sourire ironique au coin des lèvres, elle ne connaissait pas spécialement la Serdaigle, mais elle pensait que celle-ci était tout de même plus consciencieuse que ça, et plus puritaine ! Enfin, tout du moins, elle en avait l’air…

Sheena décida alors de reprendre sa marche dans Lashlabask… Mais en même temps, maintenant, elle était plus sur ses gardes, elle sursautait presque à chaque bruit qu’elle entendait. Et cela ennuyait Sheena qui n’arrivait plus véritablement à profiter de la découverte de nouveaux endroits dans le Château. Finalement dépitée, elle décida de rebrousser chemin. Avec toutes ces péripéties, se promener dans le Collège avait perdu de son intérêt, de plus, la brune se sentait trop sur les nerfs pour pouvoir réellement regarder et chercher de nouvelles pièces ou passage secret. Elle se passa la main dans les cheveux, lasse et déçue d’elle-même, et marcha d’un pas lourd vers sa Salle Commune, elle ruminait des sombres pensées contre sa maladresse et son manque de concentration, si elle ne s’était pas autant perdue dans ses pensées, elle aurait échappé sans souci à son Professeur d’Histoire de la Magie…

Malheureusement, ce n’était pas le cas… cette histoire avec le Professeur de Divination la perturbait réellement… Sheena serra les jointures de ses mains à ce souvenir ! Dire que cette femme avait été jugée compétente de leur enseigner quelque chose ! Mais en plus, ce qu’elle leur enseignait n’était pas légale ! De la Magie Noire ! Comment le Directeur avait pu se laisser embobiner aussi facilement par cette bonne femme ? Un sentiment de rage naquit dans ses veines, en repensant aux tortures morales que cette Lavroff leur faisait subir, ces tortures étaient sans doute même plus important que celles physiques, elle les rabaissait au stage de suiveurs n’ayant rien à dire ! Sheena se sentait tellement faible ! C’était insupportable pour une Gryffondor de se sentir aussi… inutile ! Tout ce qu’elle pouvait faire… c’était… tendre l’autre joue, attendant les remontrances de son Professeur…

Sheena entendit un bruit de pas, de loin, elle arriva à reconnaître Dany, appelé plus communément Fonfon l’ahuri de tout le Château. La Gryffondor pâlit et se planqua derrière une statue… elle priait pour que Dany ne l’ait pas vue !
*Et puis, pourquoi il traîne dans le domaine des Lions ce Blaireau ? Il s’était perdu ou quoi ? Il n’est quand même pas si bête ? Bon, moche, ok, pas très intelligent, ok, mais je ne savais pas qu’en plus, il n’avait aucun sens de l’orientation, c’est vraiment un pauvre mec, en plus de n’avoir rien pour lui il pue !* Pensa Sheena, retenant sa respiration quand le garçon passa près de sa cachette, appréhendant qu’il la ne voie et se mette à... Eurk, elle ne préférait rien imaginer !

Sheena secoua la tête de dégoût et sortit de sa cachette une fois sûre que ce laideron était bien loin. Il fallut deux minutes à Sheena avant d’atteindre le tableau de la Grosse Dame, mais en plein milieu de sa marche, la jeune fille retomba sur Ayten Otzürk, élève en 6ème dans la Maison des Serdaigles. Sheena haussa un sourcil, se demandant ce que la Serdaigle faisait aussi loin de sa tour, elle ne pouvait pas s’être perdue, elle ne s’appelait pas Dany elle après tout ! Si elle était dans le domaine des Gryffondors, c’est qu’elle avait sûrement une idée derrière la tête. Mais Sheena se demandait ce qui pouvait être aussi important pour qu’une Serdaigle franchisse les règles, se promène à une heure aussi tardive dans les couloirs du Collège, et surtout, qu’elle se promène en tenue aussi légère !

Enfin, Sheena haussa les épaules avec indifférence, elle ne se mêlait pas des histoires des autres gens en général, et ce n’était certainement pas maintenant qu’elle allait commencer à le faire ! Si elle laissait les gens tranquille, c’était pour qu’on la laisse en paix également ! Sheena continua donc tranquillement son avancée vers son tableau, regardant tout de même la Serdaigle du coin de l’œil, l’air méfiante et sur ses gardes. La Serdaigle fut la première à prendre la parole.

- Tu tombes vraiment très, très bien.

Sheena fronça les sourcils et recula prudemment, pesant les paroles de l’autre jeune fille. Elle réfléchis un moment, puis se mit à son tour à parler.

-« Qu’est-ce que tu veux ? » Demanda alors tranquillement Sheena.

La métisse se demandait ce que pouvait bien lui vouloir la fille de sixième année, ce n’était sans doute pas pour la jeune Gryffondor que la Serdaigle était là. Elle devait vouloir quelque chose et penser que Sheena allait l’aider à atteindre son but. À cette pensée, la métisse croisa les bras autour de sa taille.

-« Je te préviens, si c’est pour te servir de moi, tu peux laisser tomber, je ne marche pas dans les plans foireux ! Je ne veux pas avoir de problèmes moi ! » avoua Sheena, impassible.

(Tash', à ton tour!!!! j'ai réussi!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdue cette nuit ... (PV Sheena)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdue cette nuit ... (PV Sheena)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JOUR 5] - "Le ciel est rouge, beaucoup de sang a coulé cette nuit."
» Astre de nuit [Libre]
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |
» L'atelier ou il fait nuit... [FERME]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lashlabask :: [*~~A poudlard~~*] :: Septième étage :: Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: