Lashlabask

Lashlabask, un forum rpg sur le monde magique d'Harry Potter!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 June Delware

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June Delware
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 25
Emploi : Serdaigle de 6ème année !
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Ayten [+] Max [+]
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: June Delware   Jeu 19 Juin - 14:36

Prénom en HJ : Sixtine
Age en HJ : 15 1/2 !
Comment trouvez vous le design ? Super I love you
Comment avez-vous connu le forum ? Par Ayten I love you I love you I love you
Les trois codes du réglement ? Validés
Nom de votre personnage : Delware
Prénom de votre personnage : June
Age de votre personnage : 16ans
Son année : 6ème année


1er Septembre, 7h00 du matin, la scène se déroule dans un appartement Londonien. Silence.

- Debouuuuuuuuuuuuuuuuuut !!!!!

L'actrice principale fait clairement comprendre ce mécontentement par quelques grognements qui montent du fin fond d'un lit Pourquoi ne l'a-t-on pas mieux prévenue de son entrée ? Et depuis quand le claquement du clap et le traditionnel "Action !" avaient-ils été remplacés par les hurlements stridents de sa mère ?
Une minute.
Une tête brune émergea doucement de sous sa couverture, tandis que June réalisait qu'elle n'était pas au coeur d'un tournage, mais bien dans sa petite chambre, au quatrième étage d'un immeuble. Ce brusque retour à la réalité lui arracha un soupir, avant qu’elle ne réalise quel jour on était. Le 1er septembre, le jour J ! Celui, fatidique, de la rentrée. Aussitôt, son visage se renfrogna, sa mine s'assombrit.

La fillette se leva, marcha jusqu'à sa fenêtre, zigzaguant entre les divers objets qui traînaient au sol, et entrouvrit ses volets, et les referma aussitôt. La même vision cauchemardesque venait la frapper tous les matins depuis leur déménagement; la vision d'un ciel gris, qui promettait de la pluie. Et chaque matin, elle pensait qu'elle aurait mieux fait de se rendormir. Jusqu'à ce qu'elle se réveille chez elle. Dans son appartement de L.A, et non pas dans cet endroit froid et inconnu. Malheureusement, ce lundi 1er septembre marquerait définitivement la fin de sa vie Californienne.
La famille Delware était arrivée à Londres au milieu du mois d'août, et jusqu'à présent, June avait vécu ces changements comme des vacances ratées, mais rien de contraignant, du moment que tout allait redevenir normal. Notre petite brune avait secrètement nourri l'espoir que dans les semaines qui suivraient leur arrivée dans la capitale, les collègues de son père changeraient d'avis quant à sa mutation. Peut-être que finalement, il n'était pas le plus apte à représenter les Etats-Unis au Ministère de la Magie ?

Car les Delware n'étaient pas des gens ordinaires. Ils étaient des sorciers. Depuis sa naissance, il était prévu que June, leur première et unique fille, aille faire ses études de sorcellerie dans l'académie Américaine, à Salem. La fillette avait présenté des aptitudes à la magie dès ses cinq ans. Elle et son père se promenaient main dans la main sur une grande avenue de Los Angeles, lorsqu'ils avaient remarqué un attroupement au milieu de la rue. Un grand acteur de cinéma moldu se promenait, d'où le mouvement de foules; tous les passants voulaient obtenir des autographes, lui parler, le prendre en photo. Mr Delware allait expliquer à sa fille qui était cet homme qui suscitait tant de passions, et ce qu'était le cinéma, lorsqu'il s'aperçut qu'elle avait disparu. Oh elle n'était pas loin, à quelques mètres à peine. A côté de cette célébrité, un certain Mr Clooney, et occupée à regarder son cochon domestique, what else, tout en se demandant, quel sortilège le grand monsieur avait bien pu exécuter pour donner à ce cochon, une intelligence de chien. Heureusement, personne n'avait remarqué la soudaine apparition de la fillette, qui fut récupérée par son père, avant de poser à haute voix la question qui la préoccupait tant.

Ce déménagement, était un bouleversement total pour elle. Les changements n'étaient pas seulement météorologiques et ne concernaient pas uniquement sa chambre. Elle ne verrait plus ses amies ni sa grand-mère - elle était très proche de la vieille femme - que pendant les vacances, et au vu de ses deux premières semaines en Grande Bretagne, il semblait évident qu'elle aurait également à supporter les remarques sur son accent et tous les préjugés concernant les Américains, même ceux qui se contredisaient radicalement. Apparemment, l'Américaine de base était obèse, mais la Californienne, elle, en revanche, mangeait bio, équilibré et était blonde. Dans ces cas-là, du haut de ses onze ans, elle affichait une mine méprisante et faisait remarquer d'un ton des plus cinglants que "la Californie, c'est en Amérique". D'ailleurs, les Anglais n'étaient-ils pas de vieux coincés qui se pensaient supérieurs au reste du monde ?
En réalité, June n'était pas méchante. Seulement très fière. Elle ne supportait pas que l'on puisse ainsi dénigrer ce qui jusqu'à présent, avait tout été pour elle.

Elle allait également changer d'école. Hors de question pour ses parents, maintenant qu'ils étaient en Angleterre, d'envoyer leur fille étudier aussi loin. D'ailleurs, ils connaissaient la réputation de Lashlabask, aussi n'hésitèrent-ils pas deux secondes avant de l'y inscrire au désespoir de notre concernée. Elle comprenait tout à fait, mais refusait d'admettre devant ses parents qu'ils avaient fait ce qu'il avait de mieux à faire. Elle irait donc en Ecosse, et ce dès le 1er Septembre. Aujourd'hui, donc.
La petite s'habilla donc sans plus rechigner; ça ne servirait à rien de toute manière, et si la liste de ses défauts comporte déjà les mentions râleuse, fière et de mauvaise foi, il faut lui ajouter une qualité: elle était intelligente. Aussi, économisait-elle précieusement son énergie et ses moyens.

Le reste de la matinée défila très vite, et avant qu'elle n'ait eu le temps de dire "oups j'ai oublié...", June se retrouva dans un compartiment du Poudlard Express - le train avait gardé son nom original - en compagnie de deux autres filles, avec qui elle engagea la conversation. Notre brunette qui se sentait mal à l'aise en présence de la première fillette, qui semblait critiquer tout et tout le monde. Elle ne plaça donc pas un mot, incapable de trouver un sujet de conversation intéressant, avant que la fille en question, ne quitte le compartiment, pour aller s'informer des premiers potins. Aussitôt, l'atmosphère s'était détendue, et elle avait lié connaissance avec l'autre fille, qui lui semblait bien plus sympathique que la première. Le système de Lashlabask lui fut expliqué, la répartition entre les quatre différentes maisons, la coupe de quidditch aussi, détail qui intéressa beaucoup notre fillette qui était une passionnée de ce sport. La conversation revint cependant à la répartition qui aurait lieu le soir-même, quelle était la meilleure maison ? June réfléchit un moment avant de décréter qu'au final, chacun avait ses qualités et ses défauts.


- On verra bien de toute façon. En tout cas, j'ai hâte d'apprendre à lancer des sorts ! Ma mère a pas voulu m'apprendre, elle dit que ça viendra en temps voulu. Y ressemblent à quoi les cours ?

Ca y est, une fois sa langue déliée, la petite fille était redevenue bavarde, et ses contrariétés oubliées, ce n'était plus une mine sombre qu'elle affichait, mais un grand sourire. En milieu d'après-midi, quelques garçons vinrent les rejoindre, et là encore, ils s'entendirent bien. Lorsque le Poudlard Express revint à Londres, après avoir déposé les premières années au château, le compartiment résonnait encore de leurs nombreux fous rires. Rassurés du fait de s'être trouvé des amis, ils attendirent tous ensemble dans la Grande Salle. June, pour qui la répartition ne signifiait pas tellement grand chose, était l'une de seules à rester sereine, et c'est parfaitement calme qu'elle s'était approchée du tabouret où reposait le vieux Choixpeau...

~~~

Assise à sa table dans la Grande Salle, aux côtés de ses camarades et amis, c'était à tous ces souvenirs que June songeait, en regardant la répartition des premières années aussi tranquillement que lorsqu'elle même avait été envoyée là par le Choixpeau; c'était il y avait maintenant 5ans... Elle avait depuis, appris à aimer l'Angleterre, sans toutefois cesser d'aimer les Etats-Unis et d'y retourner chaque fois que l'occasion se présentait, et souriait même le matin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique
Choixpeau magique
avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: June Delware   Jeu 19 Juin - 14:43

[Jolie fiche I love you what else ? Rolling Eyes ]

SERDAIGLE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
June Delware
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ?? (Pv June ?)
» June > la petite souris aux grandes lunettes
» » Crazy Little Pony {June Lewis}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lashlabask :: [ *~~ Avant tout ~~*] :: La salle des répartitions :: Fiches des serdaigles-
Sauter vers: