Lashlabask

Lashlabask, un forum rpg sur le monde magique d'Harry Potter!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max Horleed
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 160
Age : 23
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Macfeeld [--], June [+], Ayten [+]...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   Mer 25 Juin - 11:56

L'air c'est frais, c'est doux, c'est paisible et ça fait du bien.
Le vent donne froid, ou raffraichit.
Max avait envie "de vent", respirer une bouffée d'air en cette saison d'automne, il ne faisait pas chaud du tout ! Mais Max sortit quand même...

La nuit passa vite, trop vite ! Bien au chaud dans son lit, après une tempète, il se leva grelotant et attendit. Les cours, comme il disait : "plus ça va, plus ça vient", Max en avait marre.
Ses notes pataugeait, il n'apprenait plus rien...En même temps, Max ne donnait pas de son énergie pour travailler ! Son énergie, il l'use en mangeant et en dormant...Même qu'en mangeant, ça lui arrivait de se sentir éssouflé après...
Monde cruel, Max bouffait trop vite, ou peut-ètre...
Prenait-il du poids ? Le sport c'est crutial pour un gars ! Interdit de dépasser 70 kilos avant 35 ans ! Bon, j'avoue : Max est un feignant incontesté, il passe son temps à se prélasser et à faire chier le monde de ses conneries, il est en retard à tout ses cours, à 5 heures de retenue toutes les semaines et mange gouluement !

Max ferma les yeux et réfléchit. Le meilleur moyen pour perdre un minimum de kilos c'était de faire un peu d'exercice dans la parc, dans le lac ou faire un duel...Mais pas dans le lac ! Il fait 3°C dehors !!
Le Serdaigle se leva et se regarda devant sa glace, il souleva son T-Shirt et examina son ventre...Puis abandonnant, de tout façon ce n'était pas si grave, il suffit de gueuler sur un Serpentard et de courir avant qu'il ne vous rattrape et le tour est joué !

Le sixième année prit son temps pour se préparer et descendut les escaliers pour se diriger vers la Grande Salle.
A sa montre il était 8h30, le temps de manger et il pourrait regagner le cour de divination.
Il s'asseya à la géante table des bleus et bronze et se servit.
Après avoir déguster un bon petit déjeuner, il sortit de la Salle en saluant ses amis et se dirigea vers la pièce où se déroulait le cour de Divination.

Les cours passèrent vite et Max essayait de suivre, mais cette fois il descendit à 3 heure de retenue pendant la semaine ! C'était déjà bien !

La pièce de Divination, puait et la chaleur montait à la tête, Max éttoufant sortit du château et se dirigea vers le parc.
Arrivé à destination des cris se faisaient entendre non loin d'ici, des Serpentards de son âge arrivait vers lui et le poussa vers le Saule cogneur...
Une fille fut emportée avec lui, elle s'était approché de Max sûrement pour lui tenir compagnie, le défendre des Serpentards ou tout simplement avait été conduie dans les bras de Max par le simple plaisir des Serpyleires !

Ils fut tout deux projetés en arrière et tombèrent lourdement sur le sol, la fille n'était pas légère et Max non plus, résultat Max avait un poids double et s'écrasa sur le sol...

Bon, les jeunes gens aurait put se relever, s'excuser et faire connaissance puis discuter, mais il y avait un arbre qui n'aimait pas la bonne compagnie...
Non il n'aimait pas du tout la compagnie d'étrangers venant le déranger pendant son repos d'automne : Le saule cogneur !!

Quelques unes de ses branches craquèrent et dans un mouvement térrifiant, il leva de toute sa grandeur une masse qui lui servait de branche et qui allait applatir les deux élèves !!! Max se retourna sur la fille et la branche s'explosa contre le sol, la fille cria et Max s'égosilla :


- ATENTIOON !!

Bon cet arbre n'était pas si dangereux mais quand vous êtes coucher, vous avez mal au cul, vous avez une fille à prôtéger à côté de vous et un arbre avec 5 massues dites "branches" vous faites quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Delware
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 25
Emploi : Serdaigle de 6ème année !
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Ayten [+] Max [+]
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   Ven 27 Juin - 14:05

Encore une journée de cours ! Damned ! Mais à quand les vacances ? Et oui, un mois après la rentrée, June était déjà en train de rêver à ces délicieuses semaines où elle pourrait enfin passer le plus clair de son temps à s'occuper à des activités saines par exemple. Se vernir les ongles de pied par exemple. Ca, c'était une activité tout ce qu'il y avait de plus passionnante. Non, en vérité, elle n'était pas une Serdaigle pour rien. Les cours l'intéressaient, et elle avait de bonnes notes, ce n'était pas le problème. Non, le problème c'était bel et bien les devoirs. Ces petits détails que les professeurs vous précisaient à la fin d'un cours. Et qu'elle avait on ne peut trop tendance à oublier. Ou à faire à la dernière minute, lorsqu'elle s'apercevait qu'elle avait une dissertation à faire sur les runes anciennes en plus de son compte-rendu de potion, de ses exercices de métamorphose et de ses sortilèges... Du coup, la voilà qui faisait perdre des points à sa maison et récoltait les heures de colle, au grand dam de ces camarades, qui étaient pour la plupart, aussi travailleurs que des Poufsouffle. Seulement, notre miss ne faisait que ce qui lui plaisait. Elle aurait pu passer des heures à concocter une potion. En revanche, établir des courbes à partir de calculs compliqués, tout ça pour déterminer un avenir probable mais incertain, c'était du vite fait bien fait. Correctement bâclé à la dernière minute. Autant vous dire que ses condisciples avaient tendance à ne pas supporter de la voir s'y prendre à l'arrache et récolter une meilleure note qu'eux !

Ce matin là, la sixième année avait donc commencé sa journée assise à la table des Serdaigles, en terminant un devoir d'arithmancie, qu'elle devait rendre en première heure. Il était tôt, elle détestait ce cours - elle l'avait pris uniquement parce que les options rapportaient des points aux ASPICs - aussi torcha-t-elle une réponse en dix minutes. A noter que la réponse en question faisait tout de même une feuille de parchemin recto-verso. Elle enfourna ensuite le parchemin dans son sac, attrapa une brioche et se rendit en râlant de tout son coeur vers sa première heure de cours. Celle-ci fut... longue. Trop longue. June luttait contre Morphée qui tentait de la rappeler à elle. Elle n'aurait pas du finir ce livre si tard, pourtant, elle s'était laissée happer par l'histoire et par les pages, ne pouvant s'en détacher avant d'en avoir lu les derniers mots....

La jeune fille sortit de là avec un besoin pressant de café. Ayant la flemme de descendre jusqu'aux cuisines en demander aux Elfes de Maison, elle préféra remplacer la caféine par un peu d'air frais. Un peu de marche la réveillerait, et au moins, elle aurait un joli teint... Alors qu'elle se promenait tranquillement, elle aperçut de loin l'un de ses camarades, Max, qui semblait se faire malmener par des Serpentards. Elle ne connaissait pas énormément le jeune blond, malgré le fait qu'ils aient été dans la même classe depuis leur première année, et qu'elle l'avait toujours trouvé très mignon. Curieuse de voir ce qu'il en était, elle se rapprocha de la scène, et vit avec horreur que le petit groupe se rapprochait de plus en plus du Saule Cogneur. L'affaire allait tourner au massacre s'ils ne bougeait pas. Prévenante, elle voulut aller avertir les pauvres inconscients ! Elle vit alors les Serpentard pousser Max, et dans un élan de Superwoman, elle accourut pour le sauver. Elle y serait peut-être parvenue si le sac qu'elle portait en bandoulière n'avait pas pesé si lourd. Le poids la fit trébucher, et elle tomba droit dans les bras de celui qu'elle était venu aider.

La situation aurait bien sûr pu être agréable: qui n'a jamais rêvé d'être à côté d'un canon ? Seulement voilà, il y avait un arbre réputé pour être violent derrière eux. Allongée sur le dos, June gémit légèrement. C'est que ça faisait mal de se faire projeter aussi violemment ! Lorsqu'elle ouvrit les yeux, ce fut pour les écarquiller de frayeur. Au-dessus d'elle le Saule Cogneur avait levé l'une de ses branches, et s'apprêtait à s'abattre sur son voisin, qui roula jusqu'au dessus d'elle pour la protéger, et surtout, pour se protéger. C'était tellement romantique pour la situation que ça en devenait absurde. La brune laissa échapper un rire nerveux.


- Salut...

Bon, il était l'heure d'appliquer la meilleure manière de se battre : la fuite ! On se repliiie ! Max lui cria de faire attention. Merci, elle n'avait pas remarqué ! Enfin, c'était tout de même gentil de sa part... Un sifflement l'informa qu'une nouvelle branche comptait l'écrabouiller; elle roula sur elle-même, et une seconde plus tard, devint très pâle lorsqu'elle vit qu'à l'endroit même où s'était trouvé sa tête un instant plutôt, étaient plantés dans la terre plusieurs échardes aussi grandes que l'une de ses jambes.

- Couuuurs ! cria-t-elle

La Serdaigle se releva, s'empara de la bandoulière de son sac qui traînait non loin - quel hasard ! - et s'éloigna en courant de l'arbre. Lorsqu'elle eut mit un distance raisonnable entre le Saule Cogneur et elle, elle se retourna, cherchant son camarade d'infortune du regard.

- Je HAIS la Botanique ! Qui m'a planté ce fichu arbre ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Horleed
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 160
Age : 23
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Macfeeld [--], June [+], Ayten [+]...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   Sam 28 Juin - 10:27

La fin était si proche, Max n'allait pas se faire décapiter maintenant, un jour peut-être, oui par le prof de défenses contre les forces du mal...Max aurait fait un bon cobaye, d'ailleurs le cours aurait au moins eu un meilleur nom !
Défense contre Max, ou contre les emmerdeurs...Mouais ça sonnait pas vraiment bien mais bon c'était pas l'interrêt !
Le prof pouvait bien le décapiter Max, il courrait assez vite et savait se servir de sa baguette !...Mince c'est vrai, Max oubliais à chaque fois son livre pour la bonne cause : ne pas travailler !
Ca pourrait devenir un slogan ! Ouais ! Le slogan des feignants, bien sûr Max ne l'utiliserait qu'en cours ! C'est sûr contre cette garce d'Eliza Macfeeld, il faut jarter vite sinon, comme elle l'avait fait si bien : Plouf dans l'eau Max !
C'était si éxapèrant. Les Serpentards c'étaient leurs rôles ! Mener la vie dure...Comme si elle ne l'était pas déjà cette satané vie ! Semée d'embuches, de cours, de mensonges, de rêves, d'amour et d'amitié.

Voilà justement ces vermines, ces crapules, ces...Bref ces cons, en poussant Max lui avait marché sur le pieds, en le faisant bien craquer...
Max n'avait pas bien sentit, la fille qui était venue soit disant le "sauvé" avait surpris Max, et la branche l'avait fait réfléchir....COMMENT FALLAIT-IL FAIRE POUR DEGAGER ?!!
La jeune fille s'était littèralement jetée dans les bras de Max, qui lui n'avait pas trop le choix que de l'imtercepter !
La fille était brune, d'après ce que Max pouvait voir car elle était sous lui, ça avait un côté un peu...Romantique ?

Enfin là, c'est vrai qu'il fallait sauvé sa peau pour le vivre ce "romantisme" ! L'arbre était déchaîné ! On aurait dit Macfeeld folle de rage, ça avait un côté comique mais ça lui ressemblait...


- Salut...

Max ne lui répondit rien, trop occupé à je ne sais pas trop faire quoi, à avoir les boules de ce faire trucider la tronche sûrement ? Non, ce n'était pas ça ! Il écoutait les sifflements des branches arriver, il protégeait la fille, qu'il reconnut c'était June une fille qui l'avait accompagnée à chaque cours pendant 6 ans, enfin les cours qu'il avait assisté ! Max la trouvait très belle, il ne l'avait pas assez connue mais elle semblait sympa ! Il la protégeait, faisant un espace pour qu'elle parte et Max prendait tous sur lui, enfin essayerait de pas tous se prendre non plus...
June se détacha de lui et détala en vitesse, elle criait.


- Couuuurs !

Le Serdaigle essayait de s'éxécuter, il ne pouvait plus bouger...Putin de Serpentards son pieds était pêté !! Il avait eu une entorse à la cheville ! Il essayait de se relever malgrès la douleur, mais l'arbre l'eut trop tôt !
Il était debout quand l'arbre le chopa vers le ventre et le fit tourbilloner en faisant le tour de l'arbre, se prenant quelque brindilles dans la figure...rien de très grave mais quand le jeune blondinet sentit que l'arbre le lâcha il se contenta d'un " Juuuune" assez puissant pour la faire sursauter !



- Aaarghh...

Max s'était rétamé sur le sol, il s'asseya et reprit ses esprits, il apperçut la silhouette de June et lui cria :

- Derrière-toi !!!

Une branche derrière June apparut et Max ne vut pas la suite, il s'allongea et attendit 10 secondes qui pour lui s'écoullèrent comme des heures interminables...Il se releva enfin et cherchait des yeux June. Le Serdaigle était paniqué, il avait peut-être causé la mort à une fille, belle, qu'il ne connaissait pas encore et qui était quelqu'un qui avait passé son enfance dans la même maison que lui...
Il se releva, vascillant et criait son nom, le nom de "la disparue"...
Max enleva son sac de ses épaules, qui était défoncées par le poids du dernier et par le tour de manège que l'arbre lui avait fait...Il le balança dans la pelouse et cherchait désespèrement June...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Delware
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 25
Emploi : Serdaigle de 6ème année !
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Ayten [+] Max [+]
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   Dim 29 Juin - 19:01

- Je HAIS la Botanique ! Qui m'a planté ce fichu arbre ici ?

Le silence qui répondit à la sixième année était suffisamment éloquent. Gloups. Ca commençait à vraiment être flippant là, tant de malchance c'était impossible. Où était passé Max ? Pourquoi ne répondait-il pas ? Noooon, il ne pouvait pas être resté derrière, ce serait un trop mauvais gag. Le truc vu et revu. Si ? Et elle était censée faire quoi maintenant ? La jeune américaine aurait adoré être l'héroïne d'un film moldu. Mais pas celui-là. Encore moins avec des conditions aussi réelles que celles-ci pouvaient l'être. D'ailleurs, elle n'avait pas besoin de jouer la comédie pour que son coeur batte à cent à l'heure. On inspire, on expire et... Elle l'entendit qui criait son nom. Un de ces hurlements qui vous glaçait le sang, vous donnait des sueurs froides et vous donnaient envie de rendre gentiment votre petit déjeuner.

Comme la brune était totalement inconsciente, mais surtout, trop gentille, elle ne put laisser Max seul ainsi dans cette galère. Abandonnant donc son sac au sol, elle parcourut de nouveau en courant le chemin qu'elle venait d'emprunter. Lorsqu'elle arriva, ce fut pour trouver le jeune homme allongé au sol, à moitié assommé. Il fallait vite qu'ils se tirent de cette situation, et June allait se pencher pour l'aider à se relever quand son condisciple cria de nouveau.


- Derrière-toi !!!

Trop tard. Avant qu'elle n'ait eu le temps de réagir, l'arbre avait sournoisement attrapé la cheville de la jeune fille, et s'amusait à présent à la secouer comme un enfant l'aurait fait avec son hochet. Trop tétanisée pour pouvoir émettre le moindre son, la Serdaigle ferma les yeux. C'était un cauchemar, ce ne pouvait être que ça. Oh, cette sensation du vent dans ses cheveux elle l'aimait énormément. Mais généralement, c'était lorsqu'elle était sur un balais en train de marquer des buts au quidditch, et pas lorsqu'elle était le jouet des fureurs d'un arbre fou. Et puis à la limite, elle préférait encore être ici en l'air que le moment où le Saule Cogneur se lasserait de la secouer dans tous les sens. On ne pouvait pas dire qu'elle n'avait pas peur, elle était proprement terrorisée. Mais elle l'était encore plus à l'idée de l'atterrissage.

Qu'il était vicieux le Saule Cogneur ! Comme s'il avait entendu ses pensées, il sembla bien vite fatigué de son nouveau hochet, aussi s'en débarrassa-t-il trente seconde à peine après l'avoir testé. Vous connaissez les enfants, ils rêvent de cette nouvelle barbie pendant des mois, et dès qu'ils l'ont enfin, jouent cinq minutes avec pour ensuite envier celle de leurs amis. L'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à côté. Tiens parlons-en de l'herbe. Le vol plané de la sixième année dura à peine quelque secondes, pourtant, il lui sembla qu'il durât une éternité, et elle regardait cette herbe verte, se rapprocher de plus en plus, et le ciel, gris comme à l'ordinaire, qui la regardait de haut. Du genre tiens, même pas un petit orage pour fêter cette sortie de fin du monde.

La collision avec le choc fut rude. June se retrouva allongée à terre, le ventre toujours noué par la peur. Tous ses membres étaient douloureux, et sous le choc, elle se sentait incapable de bouger, même si à priori, elle n'avait rien de cassé. Son corps entier était parcouru de frissons, sans qu'elle puisse contrôler les tremblements qui l'agitaient, comme si ses muscles se révoltaient contre une telle peur. Son esprit ne tarda d’ailleurs pas à suivre le mouvement et à craquer; la jeune fille fondit en larmes, laissant exploser la frayeur qu'elle avait eue. Elle entendit Max qui criait son nom, mais fut incapable d'articuler correctement un "je suis là" à travers ses sanglots. Des pleurs qui traduisaient aussi bien la peur qu'elle avait eu que son soulagement présent ; plus jamais elle ne s’approcherait du Saule Cogneur, et il lui faudrait longtemps avant de considérer un bégonia comme inoffensif.
Les nerfs de la Serdaigle finirent par se calmer, et lorsqu’elle fut un peu apaisée, elle se redressa légèrement. Ce n’était toujours pas la grande forme, ses jambes étaient pleines de sang et de griffures : aucune blessure profonde lorsqu’on y regardait de plus près, plus impressionnant que grave en somme. Ses bras avaient subit le même châtiment, quoi qu’ayant plus de bleus et moins de sang. Une légère griffure lui brûlait la joue, mais elle ne tarderait pas à disparaître. Ses cheveux eh bien eux… parsemés de brindilles et de feuilles, elle aurait été excellente pour le titre de Miss Botanique. A part quelques contusions, elle était encore capable de bouger sans pousser de hurlement de douleur. Il y avait donc eu plus de peur que de mal, même si l’idéal aurait quand même été de ne jamais se faire attraper par le Saule Cogneur. Elle reprit conscience du temps qui s’écoulait en entendant la voix de son camarade qui l’appelait toujours désespérément.


- Je suis ici ! appela-t-elle d’une voix tremblotante.

L’américaine aurait préféré avoir le ton un peu plus sûr, la voix un peu moins étranglée. Mais pour l’instant, c’était ce qu’elle avait de mieux en magasin. On ne pouvait pas vraiment lui demander de faire comme si tout allait bien. Actuellement, le principal point positif était qu’elle était toujours en vie. Malgré tout, il fallait relativiser. Quoi de plus normal pour une adolescente de seize ans, vivant en Grande Bretagne que d’être vivante ? Evidemment, en prenant en compte ce facteur, rien n’allait bien. Il valait mieux s’en tenir à la version « j’ai sauvé ma peau ou presque, et tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Et puis finalement, elle qui voulait prendre l’air avait été servie…

Note à elle-même tout de même. Il fallait qu’elle pense à ne plus jamais essayer de jouer les supers héroïnes de films d’action. Elle préférait le rôle de l’étudiante qui ne se faisait pas agresser par des arbres, et dont l’unique préoccupation était de s’assurer que son vernis ne s’écaillait pas. En attendant, le mythe était brisé ; il n’y avait pas que les Gryffondor qui savaient être courageux. Le premier qui lui resservirait ses salades aurait le droit à son poing dans la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Horleed
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 160
Age : 23
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Macfeeld [--], June [+], Ayten [+]...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   Lun 30 Juin - 15:01

Cet arbre aimait les manèges, enfin surtout quand c'était lui qui faisait le manège ! Ouais bah Max il voulait plus faire "l'avion", non non, lui il voulait qu'on le laisse tranquille avec June et son lit à roupiller et à manger calmement !
Un vieux silence s'était répandu, et l'arbre était à moitié au ralenti, nan, c'était la tête de Max qui était au ralentie !
Bon on aurait put faire une scène romantique, ou à la place de l'arbre quelque chose de moins secouant, genre un train qui passe et là June le pousse en tombant dans ses bras et il attèrirent à côté, s'embrassant d'un amour passioné...
Sauf que là Max, avait légèrement envie de recracher les 5 tartines de confitures et le chocolat qu'il avait mangé et le baiser avec June serait pour plus tard !

Le blondinet était décontenancé, il ne savait pas si June était encore vivante, bléssée ou avait été envoyé dans la tour des Gryffondor avec un bonjour bye-bye d'un coup de branche ! Le Serdaigle avait chaud, il brûlait de terreur, ses yeux étaient térrifiés et sa bouche tremblait...
June avait disparue, enfin Max l'avait juste vue virevoltée la tête en bas, ne disant rien, ce qui inquiètait encore plus Max ! Si elle ne disait rien, elle pouvait être assomée, donc faire une émoragie ou un truc comme ça !

Se relevant, vascillant, Max posa ses 2 pieds à terres et si crampona. Il avait le vertige et la nausée, il voyait trouble et....
La Saule Cogneur n'aimait pas les blonds aux yeux bleus !
Max avait reçu un coup vers le bras et en 10 secondes était à terre à l'opposé d'où il était...
Il cria de terreur, se recroquevila de douleur et des larmes silencieuse coulèrent le long de ses joues...
Après 5 minutes de pleurs inexpliqués, il toucha sa peau, il ne voyait presque plus rien. Du sang ! Max saignait, son bras était lègérement ouvert, enfin que dit-je quand il est ouvert il est ouvert ! Son pantalon troué, mais ses jambes n'avaient subis que quelque griffement. Ses bras, ses bras étaient coupés, de grosses griffures, c'était dégueulasse que Max voulait gerber et mourir ! Ses bras était couvert de sang, seul son bras gauche avait reçu le moins de dégats comparé à l'autre carrèment ouvert !
Sa tête lui piquait, il avait un peu de griffures vers le nez et les yeux mais rien de graves car Max s'était prôtégé avec ses bras qui avait tous pris...
Une voix, enfin une voix vint le réanimé et lui donner un espoir...


- Je suis ici !

Max tournait et retournait sa tête de tout les côtés éspérant appercevoir June.
Un pied fit son apparition à 3 mètres de lui, mais ces trois mètres étaient un peu derrière l'arbre ! Le Serdaigle ne savait plus à qui cette voix appartenait tellement il avait mal à la tête, il cria :


- Meerde !!! Juuune t'es oùù ?! Merde, merde !! T'inquiète pas on va s'en sortir évite de faire des gestes brusques pour pas attirer son attention !!

Le préfèt tapa du pied nerveusement, il se coucha à terre et l'arbre le manqua de peu se qui le projeta en l'air, se retrouvant à 2 mètres 50 de June. Il rampa malgré la douleur de son bras, il s'en fichait, il voulait resté avec elle et se sentir moins seul et avoir moins peur !
Max se trouva enfin à ses côtés et la serra, la serra de toutes les forces qui lui restaient...June avait l'air mal en point mais Max avait une boule dans la gorge quand il la serra. Serait-ce le symptône de....On avait pas le temps !
Max lui parla murmurant à peine, dans son oreilles il lui indiquait le sort...


- Imobilus, Imobilus....Prends ta baguette....

La serrant de moins en moins, le blondinet attrapa la baguette de June pour elle et la lui donna en main propre, euuh en main sanglante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Delware
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 25
Emploi : Serdaigle de 6ème année !
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Ayten [+] Max [+]
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   Lun 7 Juil - 8:38

- Meerde !!! Juuune t'es oùù ?! Merde, merde !! T'inquiète pas on va s'en sortir évite de faire des gestes brusques pour pas attirer son attention !!

June avait eu beau signaler sa présence, Max semblait ne pas l'avoir entendue. Il arriva devant elle, l'air hagard, complètement perdu, toujours criant son prénom. Il lui conseillait même de ne pas trop bouger pour ne pas se faire repérer. Qu'attendait-il pour suivre ses propres conseils ? Hurler n'était pas la bonne chose à faire, et il était bien plus proche de l'arbre qu'elle ne l'était. Pourtant, il continuait à parler fort, comme s'il venait de sortir d'un concert et qu'il ne s'entendait plus parler... ou alors comme un fou. Ses cheveux en bataille, les égratignures qui couvraient ses bras auraient aussi pu faire croire à des élèves n'ayant pas assisté à la scène que le Serdaigle était un sauvage. Alors qu'il n'en était rien. Le Saule Cogneur n'attendit pas longtemps avant de repasser à l'attaque et sans qu'aucun de nos deux protagonistes ne put faire quoi que ce soit, il attrapa de nouveau Max.

La Serdaigle avait l'impression de nager en plein cauchemar. Les évènements se succédaient les uns après les autres sans qu'elle puisse faire quoi que ce soit pour y remédier. Elle se passa une main dans les cheveux tout en cherchant une solution pour libérer son camarade de l'emprise de l'arbre, et constata qu'elle s'était cognée la tête en heurtant le sol. C'était peut-être de là que provenait la nausée et les sueurs froides qui l'envahissaient peu à peu alors qu'elle était brûlante... La peur provoque des sensations étranges parfois... Elle s'empara d'une pierre qui traînait à côté de sa main gauche et la lança avec force sur le tronc du Saule. Elle n'était pas poursuiveuse pour rien, et le cailloux atteint la cible avec un "POC !" sonore. Aussitôt, l'arbre relâcha sa proie; Max se retrouva non loin de June, qui restait immobile afin que le Saule Cogneur la laisse tranquille. Elle faisait la morte quoi.

La Bleue et Bronze s'était donc allongée, les yeux fermés, s'efforçant de respirer tout doucement. Elle ne vit donc pas son condisciple se rapprocher, crut faire un infarctus lorsqu'il la serra dans ses bras et manqua de hurler, ce qui les aurait aussi fait repérer. Il ne la lâchait plus, la serrant même un peu trop fort dans ses bras. Pour le coup, elle avait vraiment du mal à respirer... Mais c'était assez rassurant de savoir que quelqu'un d'autre était juste là. Max lui chuchota une formule à l'oreille, l'incitant à prendre sa baguette. Mais l'Américaine, était toujours un peu sonnée, comme si elle avait trop bu, et ses haut le coeur augmentant, elle avait du mal à se concentrer sur autre chose. C'est lorsqu'elle sentit la main de Max lui donner sa baguette qu'elle percuta ce qu'il fallait qu'elle fasse.


* June réveille-toi ! C'est pas le moment de rester plantée là vieille branche ! *

Immobulus... la jeune fille se souvenait de ce sortilège... Elle l'avait appris en deuxième année... depuis elle était plus habituée à utiliser le stupéfix, mais il serait sans doute innefficace sur l'arbre. C'était donc bel et bien le bon sortilège. A moins qu'Impedimenta ne soit plus approprié ? Il était sans aucun doute plus puissant. Mais elle n'était pas assez consciente pour choisir toute seule. Il fallait donc qu'elle fasse confiance à Max. Elle pointa alors sa baguette sur l'horrible morceau de bois vivant qui tentait toujours de faire d'eux de la chair à pâtée.

* Immobulus ! *


Le sortilège informulé fonctionna heureusement du premier coup. Cependant, la brune savait que ses effets ne duraient pas très longtemps. Après tout, il était à la portée d'un deuxième année... Les deux Aigles avaient donc tout intérêt à se dépêcher de déguerpir d'ici. La pensée que l'arbre risquait de se libérer de l'emprise du sortilège à tout moment était plutôt motivante et permit à June de récupérer l'usage de ses jambes. C'est beau l'instinct de survie ! Elle se releva donc, titubant un peu et manquant de s'étaler dans l'herbe verte toutes les deux secondes, mais debout. Bon, à présent, il fallait relever Max. Le jeune homme avait visiblement une entorse, et ne pouvait plus marcher. Elle le tira par le bras pour le relever, prenant garde à ce qu'il garde appuie sur sa jambe valide, passa ensuite ce même bras autours de son cou, afin de pouvoir l'aider à marcher. Il était bien plus lourd qu'elle, mais elle tenait bon, et ils commençaient à mettre de la distance entre eux et l'arbre fou.

- Plus que quelques mètres et y pourra plus rien faire... souffla-t-elle en guise d'encouragements

C'était important la motivation. Et même si celle de sauver leur peau était suffisamment importante pour qu'ils mettent toutes leurs forces à s'éloigner du Saule, il valait mieux éviter le découragement que pouvait entraîner la vitesse à laquelle ils avançaient. Quoique, leur lenteur était peut-être un peu moins importante que celle d'un escargot...

* Alleeeeeeeeez *

- YES ! On a réussi !

Enfin ! Ils étaient à priori, hors d'atteinte. Essoufflée, la sixième année lâcha Max et se laissa tomber dans l'herbe où elle s'allongea. Ils étaient vivaaants ! Et à peu près en un seul morceau qui plus est. Un détail qui méritait d'être fêté ! Malgré son piteux état et ses nausées, elle arborait un grand sourire. Ils en avaient été capables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Horleed
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 160
Age : 23
Date d'inscription : 22/05/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: Macfeeld [--], June [+], Ayten [+]...
Message Personnel:
Humeur actuelle:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   Dim 13 Juil - 8:20

[Désolé pour le retard, grosse flemme et plus d'inspi' alors s'cuse-moi pour le p'tit RP que je vais sûrement faire...(si j'ai le courage xD) ]

Voilà, voilà....Une jeune brune et un jeune blond sont là pénards, enfin ils risquent leurs vies pour échapper à un gros tas de sève et de feuilles. Et là, le tas de sève et de feuilles décide que ces deux poupées humaines feraient de bons jouets pour les balancer, les casser et ensuite...Bah ne plus y jouer. Aah les enfants, ils attendent très longtemps pour avoir le jouet de leur rêve et puis 6 mois après l'autre jouet de leur rêve apparaît en vitrine et là le gosse à une révélation.
Ca va 5 minutes comme on dit ! Sauf que là...5 minutes Max voulait bien, mais ça faisait au moins 40 minutes (c'est long j'vous jure) qu'il étaient en train de gueuler, de voler dans les airs et d'être presque à en arriver à pisser dans leur calebard...
Cette vision des choses n'était pas vraiment approprié pour parler de ce qui arriverait aux Serpentards que Max recroiseraient dans les couloirs...Ah et tiens, il ramènera un souvenir à June : Une canine de Serpyleire ?Ou...Quelque cheveux ?

Enfin à terre, le blondinet réalisa que June n'avait totalement percutée ce que venait de dire Max. Elle avait toute la torpeur d'une personne qui venait par exemple de perdre plusieurs être chers ! Ou son amant ou autre chose !
Max avait même lui aussi quelque gouttes de sueur qui perlaient sur ses joues griffées. June avait enfin repris "conscience" et pointa sa baguette vers le tas de branches et cria le sort convenable...
Le Serdaigle aurait cherché toute l'école pour trouver la personne bourgeoise, qui aurait un père ou une mère célèbre, riche, et avec assez de cruauté pour abattre l'arbre à la massue !! Oh oui, ça Max le voyait du plus profond de sa pupille, l'extermination de l'arbre à la massue qui avait osé touché à un cheveux de June et avait carèment presque arraché la jambe de Max !! Bon c'était pas trop Terminator non plus...Mais Max avait beaucoup de rancune ! Trop...


- Plus que quelques mètres et y pourra plus rien faire...

Le préfet s'était réveillé. Il avait sûrement dû perdre la tête à bout de nerfs et de force et en un instant tomber dans les pommes...
June le portait, elle aussi était bléssée mais Max ne préférait pas la regarder, c'était la faute de Max si tout avait commençé ! Il avait chercher des ennuis aux Serpentards...A moins que...Ce ne soit les Serpy' qui l'avait mis à bout en l'insultant de tout les mots et en le chariant sur sa manière de se défendre contre des personnes aussi répugnantes qu'eux !
La haine de Max s'agrandissait de plus en plus, mais il se contenta d'afficher une tête vanée et un regard de mendiant ou presque.

Son bras était au dessus de l'épaule de June ce qui les rapprochait. Max avait si peur de se faire reprendre qu'il s'approchait de June plus qu'il n'en fallait et ça ne falicitait pas la tâche...Zigzagant de droite à gauche essayant de marcher, ayant le vertige et tous deux près à recracher vivement leur petit déjeuner du matin, ils purent enfin se sortir de cette galère.


- YES ! On a réussi !

La jeune Serdy' lacha le blondinet et s'écroula dans l'herbe. Elle était heureuse de s'être sortie de cette galère. TU M'ETOOOOONNES !!! Bordel, Max n'était vraiment pas fier de lui ! Il regarda un moment June puis par le poid de ses jambes il tomba au côté d'elle, s'écroulant de tous son long.
Voilà il étaient vivants, mais Max n'était pas un trouillard, il était plus que méfiant ! Il avait perdu suffisament de monde dans sa vie et ne se le pardonnerait jamais si June avait perdue la vie dans la lutte contre le Saule Cogneur !
Elle était vraiment très mignone et avait un caractère unique ! Max l'aimait vraiment beaucoup pour toutes les bonnes actions qu'elle faisait !

Il se retourna et s'allongea sur le dos...Prèt à pleurer ou presque il attrapa la main de June et la serra...Il bafouilla alors :


- Dé...Désolé...

Quel fin ! June était une bonne amie c'est vrai. Mais Max, lui quand il rencontre quelqu'un et s'attache à lui ou le connait depuis longtemps mais n'a jamais eu le temps de le connaître, et bien cette personne m'érite d'être son ou sa meilleur(e) ami(e)....Comme June.


[je retiire c'que j'ai dit, il est pas p'tit Razz il doit y avoir des fautes mais bonpatron n'accepte pas plus de 3000 caractère, et j'en a fait plus d'4000, donc sorry...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du saut à la corde et du plombage de gueule [June]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» A Saut D'eau il n'y a pas d'eau potable
» Saut de 361 pieds en motoneige
» Judas La Corde
» échelle ou corde?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lashlabask :: [*~~Hors Poudlard~~*] :: Le saule cogneur-
Sauter vers: