Lashlabask

Lashlabask, un forum rpg sur le monde magique d'Harry Potter!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La fugue de James Wilson [Pas de réponses]

Aller en bas 
AuteurMessage
James Wilson
Serpentard
Serpentard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 26
Points gagnés/ Perdus : +0/-2
Emploi : Sixième année chez les Serpentard
Petite Dédicace : VIVE LES SERPY
Date d'inscription : 24/02/2008

Feuille de personnage
Amis/Ennemis: [++] Heather Berkley, Meya Ryan [+] Sean Erway, Eliza Mcfeeld, Kristina Amélia Winter, Coleen McCain [-] Weel
Message Personnel:
Humeur actuelle:
8/10  (8/10)

MessageSujet: La fugue de James Wilson [Pas de réponses]   Lun 13 Oct - 4:27

Tout c'était passé très vite, trop vite même. Les épisodes s'étaient succédés d'une telle manière, que James ne comprenait pas comment il avait pu en arriver là de cette façon. Il n'avait plus la même vision de temps. Le temps qui s'était écoulé entre la semaine d'avant et cet instant, lui paraissait aussi rapide qu'une journée. Depuis la rentrée, des choses avaient changés, à Lashlabask. Il y avait d’abord sa relation avec Heather, que plus il y pensait et moins il l’a comprenait. Ils avaient à peu prés levé les voiles sur leurs secrets, et James commençait à sentir quelque chose de nouveau pour Heather, sans vraiment sans rendre compte. Puis il y avait eu le bal, où James avaient eu envie de tuer ce concierge de malheur qui avait osé danser avec Heather. Et l’histoire des Pousses Furoncles, et tout le reste de la soirée qui avait fini par ressembler plus à un champs de bataille qu’à un bal. Puis la nuit des toilettes, où sa dispute avec Heather n’avait fait qu’empirer à cause d’une pigeonne. Quelques temps plus tard, sans que rien ne s’arrange entre lui et la Serpentarde, ils avaient tout deux rencontré le Ministre de la Magie, avec qui ils avaient fait un pacte. Ils s’étaient ensuite réconcilié. Sûrement le seul bon événement qui s’était produit en ce mois de malheur. Des évènements de plus en plus étranges se déroulaient sous les yeux de tout le monde, dans le collège, sans que personne n'en comprenne vraiment le sens. Comme le cours de Divination par exemple. Personne ne s’était jamais souvenu de ce qu’il s’y passait. En ressortant c’était comme un lavage de mémoire pour les élèves. James lui, commençait à comprendre, sans se souvenir. Ses idées étaient encore flou, mais ça prenait de plus en plus de netteté dans son cerveau et il sentait qu'il aurait bientôt des réponses à ses questions. Du moins il l'espérait. C’était tout de même le but de sa « fugue ».

Du haut de son balais James repensait à tout ça en regardant le château, qu’il venait de quitter. Il regrettait déjà de ne pas avoir pu avertir ses amis. Surtout Heather et Meya. Qu’elle serait leur réaction en découvrant son absence ? Déjà qu’il avait été très distant durant les derniers jours, car il passait tout son temps à réfléchir, à essayer de comprendre ce qu’avaient voulus dire ses parents exactement.

Flash Back


James était assis dans sa salle commune. Il venait de rentrer d’une longue tournée, et il était exténué. Mais il était de bonne humeur, oui, de très bonne humeur. Il avait joué plusieurs mauvais tour durant cette soirée, plus qu’il n’en avait joué depuis quelques temps. A croire que les élèves des autres maison avaient fait un pacte pour sortir et se faire humilier par James. Oh ça ne l’aurait pas étonné, il était tellement idolâtré que les gens rêvés même de se faire frapper. Incroyable mais vrai. D’ailleurs un jour une Poufsouffle s’était jeté à ses pieds en lui disant « Oh James je suis folle de toi, je suis à toi, tu peux faire de moi se que tu veux ! » Et hop, un Levicorpus, et la pauvre Blairotte se retrouvait la tête en bas, la culotte a l’air. Ca avait été très amusant ! Enfin bref. Cette soirée, il avait rit énormément, et il était prés à recommencer à n’importe quel moment. Mais bien sûr, tout ne se passait pas comme on le voulait. Un bruit de pierre qui frappe une vitre se fit entendre, et James se demanda qui avait été assez bête pour oser le déranger dans sa tranquillité. Il tourna la tête et aperçut un grand hibou marron à l’allure fière qui donnait des coups de bec frénétiques sur la porte, s’indignant de voir cet homme ne pas réagir. Mais James avait une bonne raison de ne pas réagir. Ce hibou, il l’avait bien reconnu, c’était le hibou de la famille. Mais il était étonné de recevoir une lettre de ses parents. D’habitude, la première lettre qu’il recevait, était celle de noël. Intrigué, il bondit vers la fenêtre, l’ouvrit et pris la lettre des pattes de l’animal. C’était bien l’écriture de son père.

« Fils,

Si tu reçoit cette lettre, sache que plus personne n’est en sécurité à Lashlabask. Plus rien n’est comme avant, tu as du le comprendre une force maléfique prend peu à peu le pouvoir, et votre directeur ne remarque rien. Nous ne t’écrivons pas, pour t’expliquer ce qui se passe, c’est beaucoup trop dangereux, au cas où quelqu’un intercepterait cette lettre. Nous t’écrivons pour te dire que nous allons partir de Londres, dans une semaine exactement. Je ne te dirai pas où nous allons, par mesure de sécurité, mais tu dois à tout pris venir le plus vite possible, au maximum dans trois jours, pour nous te révélions la vérité de nos actes. Ne t’inquiète pas, tu pourra revenir au collège sans problème, et personne ne te posera de questions car nous avons des connaissances dans Lashlabask, nouvelles et qui pourront te couvrir auprès du directeur. Si tu as besoin d’une aide pour t’enfuir, adresse toi à votre nouveau concierge.

Nous ne pouvons pas t’en dire plus. Fait vite et surtout brûle cette lettre après l’avoir lu.

Tes parents, M. et Mrs. Wilson. »


James lu et relu la lettre une bonne dizaine de fois, essayant de lire entre les ligne, mais rien à faire, aucun indice ne pouvait l’aider. Que ce passait-il ? Qu’est-ce qui avait poussé ses parents à vouloir déménager ? Que voulaient-ils lui dire ? James sentait des réponses lui venir, des explications peut-être possible, mais rien de sûr. Et pourquoi demander son aide à ce concierge de malheur ?! Jamais James n’irais demander de l’aide à cet homme ! De toute façon, il pouvait très bien s’en sortir seul. Et durant les trois jours qui suivirent il ne fit que penser à une façon de partir, rapidement et discrètement, sans laisser aucun indice. Il essaya d’en parler à Heather, mais il ne trouva jamais le bon moment. Sortir du collège fut pour lui un jeu d’enfant. Ses parents avaient raison, la sécurité de Lashlabask n’était plus la même, car il n’eut aucune difficulté à sortir de l’établissement.

Fin du Flash Back


James soupira, et il tourna le dos à son collège triste de quitter sa maison et les personnes qu’il aimait. Il fonça vers le village sorcier, en pensant qu’il reviendrait bientôt, avec des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fugue de James Wilson [Pas de réponses]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Après la fugue de Sybille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lashlabask :: [*~~Hors Poudlard~~*] :: Le grand parc-
Sauter vers: